Me M'baye Sène avocat de Habré : " Nous nous attendions à un verdict d'acquittement, c'est pourquoi nous sommes surpris "


Me M'baye Sène avocat de Habré : " Nous nous attendions à un verdict d'acquittement, c'est pourquoi nous sommes surpris "
Me M'baye Sène, un autre avocat de Hissène Habré s'est exprimé sur le verdict de son client. Selon lui : « Mon sentiment est un sentiment de déception. Parce que honnêtement, nous nous attendions à un verdict d’acquittement. Vous avez tous assisté aux interrogations d’audience, aux réquisitoires et aux plaidoiries. Vous avez tous entendu le parquet général, soutenu par la partie civile, demander à la Chambre de faire abstraction des débats d’audience. Alors que ces débats d’audience ont été organisés pour permettre à l’accusation d’apporter la preuve des faits reprochés au président Habré. Ils ont échoué. A travers ces débats d’audience, aucune preuve n’a été rapportée. Et nous, en tant que avocat du président Habré, nous nous sommes évertués à prouver l’innocence du président , là où l’accusation a failli dans sa mission de prouver les faits. En conséquence, nous ne pouvions que nous attendre à un verdict d’acquittement. Ce verdict de condamnation extrêmement sévère nous a surpris, d’autant plus que d’ailleurs la motivation donnée par la chambre est quelque part tirée par les cheveux. Je ne peux pas admettre que pour des faits de viol extrêmement graves, qu’une chambre vienne dire qu’elle n’a pas besoin de faits corroborant l’accusation, alors que la dame, comparaissant à l’audience a fait toute sa déposition sans accuser le président Habré de viol. C’est la chambre elle-même qui l’a poussée. Nous l’avons dit dans notre plaidoirie qu’elle l’a persécutée pour qu’enfin elle daigne dire qu’elle a été violée à 4 reprises dans des conditions qui ont été décrites et qui ont occasionné l’hilarité de l’assistance. Dans ces conditions, la motivation qui a été donnée ne peut pas nous satisfaire. De toutes les façons, nous attendons d’avoir l’intégralité de la décision et nous ferons l’analyse de l’avocat pour voir."
Pour ce qui est de l'appel, Me M'baye Sène de dire : "Nous avons un délai de 15 jours pour interjeter appel, dans cet intervalle, nous prendrons la décision. Et elle sera portée à l’attention de tout le monde. Quand on est condamné dans des conditions comme celles-là, la décision ne peut pas plaire. Concernant les biens du président Habré, la chambre a décidé qu’il n’y a pas lieu de les confisquer."
Lundi 30 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :