Le chef de la CIA invite Trump a «se discipliner» au nom de la sécurité des Etats-Unis


Le style de communication pour le moins flamboyant, et parfois incendiaire, de Donald Trump, va-t-il changer à son entrée à la Maison-Blanche? A cinq jours de l'investiture présidentielle, le chef de la CIA, John Brennan, a en tout cas conseillé au milliardaire de «se discipliner» au nom de la sécurité des Etats-Unis.

Au centre d'une tenace polémique liée à la Russie, Donald Trump fait également face à des critiques pour avoir attaqué une figure historique du mouvement des droits civiques, en plein week-end de commémoration de Martin Luther King.


«Trump doit comprendre que les enjeux dépassent sa personne»

«Je ne crois pas [que Trump] possède une appréhension complète des capacités, des intentions et des actions de la Russie», a déclaré le chef sortant de la CIA, en appelant le vainqueur de la présidentielle à être «très rigoureux en s'exprimant publiquement».

«Trump doit comprendre que les enjeux dépassent sa personne, il s'agit des Etats-Unis et de la sécurité nationale. Il va avoir l'occasion de passer à l'action, en contraste avec le fait de parler et tweeter», a-t-il ajouté dimanche.

John Brennan a estimé «révoltant» que Donald Trump ait assimilé le travail des agences de renseignement américaines à des comportements en vigueur sous l'Allemagne nazie. «J'en prends ombrage (car) il n'y a aucune raison pour Donald Trump de montrer du doigt les services de renseignement en leur reprochant d'avoir dévoilé des informations déjà disponibles publiquement», a poursuivi le patron de la CIA.

Trump dénonce des «informations bidon»

Il faisait allusion à des documents à l'authenticité incertaine, dévoilés cette semaine, qui affirment que les services russes d'espionnage disposeraient d'informations compromettantes sur Donald Trump. Ces notes, qui étaient connues notamment de plusieurs organes de presse américains réticents à les publier, allèguent entre autres de liens de longue date entre l'entourage du milliardaire et le Kremlin.

Le président élu américain, qui prend ses fonctions vendredi, ne cesse de dénoncer des «informations bidon». Dans un nouveau tweet dimanche après-midi, Donald Trump a exigé des excuses des médias et a cité une déclaration du célèbre journaliste du Washington Post Bob Woodward. «Ces chefs du renseignement ont fait une erreur et, quand on fait une erreur, on doit S'EXCUSER», a écrit le président élu, en reprenant cette déclaration sur Fox News du journaliste.
Lundi 16 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :