Le Sénégal est -il plus endetté sous Macky Sall? Vérification par les chiffres


Le Sénégal est -il plus endetté sous Macky Sall? Vérification par les chiffres

Dans l’émission « Objection » diffusée sur la radio Sud-FM, le dimanche 7 août 2016, le porte-parole du PDS, Babacar Gaye, a déclaré que « le Sénégal est plus endetté qu’avant ».

Le Sénégal est-il plus endetté en 2016 qu’il ne l’était en 2012, à l’arrivée de Macky Sall au pouvoir?

Quelles sont les preuves de Babacar Gaye ?
Contacté par Africa Check, Babacar Gaye a indiqué que même s’il n’a pas donné de chiffres exacts au cours de l’émission, toutes les récentes publications de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) , de l’Agence nationale de statistique et de la démographie(ANSD), de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) «montrent que la dette du Sénégal ne cesse d’augmenter ces dernières».

M. Gaye a toutefois précisé que cette hausse a commencé bien avant l’arrivée de Macky Sall au pouvoir, mais qu’elle s’est accentuée depuis lors. Il nous a d’ailleurs renvoyés à ces différentes sources pour vérifier sa déclaration.

Quelle est la situation actuelle de la dette publique du Sénégal ?
Dans son bulletin statistique de la dette publique pour le premier trimestre 2016, la Direction de la dette publique fixe la dette publique du Sénégal à 4.745,3 milliards de francs CFA. Cette dette comprend 3.313,3 milliards au titre de la dette extérieure et 1.432 milliards pour la dette intérieure. Africa Check n’a pas pu accéder aux chiffres de la dette publique pour le deuxième trimestre 2016.

Le niveau de la dette publique au premier trimestre 2016 représente, selon la Direction de la dette publique, une hausse de 6,5 % par rapport à la fin de l’année 2015 où la dette publique s’élevait à 4.597,6 milliards de francs. En effet, dans son rapport sur la Situation économique et financière en 2015 et les Perspectives 2016, publié en mai 2016, la DPEE indique que la dette publique totale du Sénégal se situait à 4.597,6 milliards de francs, en fin 2015. Ce qui, pour la DPEE, constitue une progression de 11, 8% par rapport à 2014 où elle était de 4.112,9 milliards.

La dette publique du Sénégal en 2015 représentait 57,1 % du PIB contre 54,4 % l’année précédente, mentionne la DPEE.

Quelle était la situation à l’arrivée de Macky Sall au pouvoir ?
Le rapport sur la Situation économique et financière en 2012 et les perspectives en 2013  publié en octobre 2012, soit six mois après l’investiture de Macky Sall, indique que la dette publique se situait à 2.704,2 milliards de francs CFA en fin 2011 contre 2.230,7 milliards en 

2010.Le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall compte sur le PSE pour le développement économique de son pays. Photo AFP

Cela représente, explique la DPEE, une évolution de 21,2%. Cette évolution est surtout favorisée « par la levée de 500 millions de dollars US (251 milliards F CFA) sur le marché financier international au profit de l’autoroute à péage et du secteur énergétique », souligne le rapport sur la Situation économique et financière en 2011 et les perspectives en 2012  publié en juin 2012. Cet encours de la dette représentait alors 39,7% du PIB contre 35 % du PIB en 2010, constate la DPEE.

Le niveau de la dette constaté en 2011confirme en fait une tendance haussière entamée en 2008 après que le Sénégal a bénéficié d’une remise de dette consistante dans le cadre de la mise en œuvre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (IPPTE) en 2004 et de l’Initiative d’allègement de la dette multilatérale (IADM) en 2006.

Ces deux mesures ont ainsi permis à la dette publique de passer  de 78%  du PIB en 2000 à 20,9% en 2006. Toutefois, celle-ci s’est reconstituée rapidement en passant de 1.022,7 milliards en 2006 à 3.076 milliards en 2012, représentant 42,9% du PIB.

Comment la dette publique a évolué depuis 2012 ?
Evolution de la dette publique du Sénégal de 2011 à 2015. Les chiffres de la colonne de gauche expriment des montants en milliards de francs CFA. Infographie Africa Check
Evolution de la dette publique du Sénégal de 2011 à 2015. Les chiffres de la colonne de gauche expriment des montants en milliards de francs CFA. Infographie Africa Check

Le Rapport sur l’analyse de la viabilité de la dette publique publié en septembre 2015 par le Comité national de dette publique mentionne que l’encours de la dette publique du Sénégal était à 3.076,2 milliards de francs à la fin de 2012. Cette dette va passer à 3.341,7 milliards en 2013 à 4.112,9 en 2014. Cette tendance haussière s’est poursuivie en 2015 avec 4.597,6 milliards de francs et au premier trimestre 2016 avec un encours qui se situe à 4.745,3 milliards de francs, explique la Direction de la dette publique.

Toutefois, malgré la hausse continue du niveau de la dette, ces dernières années, le Comité national de dette publique soutient que le Sénégal présente un profil de risque de surendettement faible. D’autant que, poursuit-il, ce niveau est bien en deçà du taux d’endettement fixé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui est de 70 % du PIB.

Cependant, l’économiste El Hadji Mounirou Ndiaye, enseignant à l’Université de Thiès, a confié à Africa Check que « même s’il est vrai que la dette du Sénégal n’est pas encore un problème, son rythme d’évolution inquiète beaucoup ».  Il a fait observer que « la dette publique du Sénégal a évolué de manière fulgurante depuis 10 ans ». Ce qui signifie que cela a commencé sous Abdoulaye Wade.

Conclusion : le Sénégal de 2016 est effectivement plus endetté qu’en 2012
Selon les données de la Direction de la dette publique ainsi que celles de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE), la dette publique du Sénégal connait une hausse continue depuis 2012.

Cette dette était de 2.704,2 milliards de francs CFA à fin 2011, juste avant l’arrivée de Macky Sall au pouvoir.

Au premier trimestre 2016 elle était évaluée à 4.745,3 milliards de francs CFA, soit 57,1 % du PIB. La dernière fois où la dette du Sénégal avait dépassé la barre des 50 % c’était en 2000, lorsqu’elle avait atteint 78 % du PIB. Par conséquent, la déclaration du porte-parole du PDS selon laquelle le Sénégal est plus endettée qu’avant est correcte.


Avec Assane Diagne, Africa check

Lundi 22 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par Mohamed le 27/08/2016 06:27
Nous avons toujours besoin de nos experts pour départager nos politiciens.



Dans la même rubrique :