LES JOURNALISTES INVITÉS À PROMOUVOIR "LA CONCORDE" ENTRE MUSULMANS

Serigne Bassirou Abdou Khoudoss Mbacké, le porte-parole de la confrérie des mourides à Darou Moukhty, dans le département de Kébémer, a invité lundi les journalistes à travailler à "la concorde" entre musulmans.


"Les médias ont la responsabilité de cultiver la concorde entre musulmans, en mettant en exergue la communauté de foi et de culte qui existent eux", a dit le chef religieux.

Serigne Bassirou Abdou Khoudoss Mbacké intervenait à un panel, dans la soirée, à la résidence Khadimou-Rassoul, à Touba, en prélude au Magal célébré ce mardi par la confrérie des mourides.

Le panel portait sur "la responsabilité du journaliste". Il s’est déroulé en présence des professionnels des médias couvrant la présidente édition du Magal.

Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, le porte-parole du khalife général des mourides, était également présent, ainsi que de nombreux dignitaires de la confrérie et des invités turcs et mauritaniens.

L’information religieuse a souvent un caractère "sensible" et exige, par conséquent, un certain "recul" de la part du journaliste, selon Serigne Bassirou Abdou Khoudoss Mbacké.

Il suggère aux professionnels des médias s’armer de "patience", dans la collecte et le traitement de l’information, puisque Allah dit, dans un verset du Coran, être du côté des "gens patients".

La commission chargée des médias au sein du comité d’organisation du Magal estime que "près de 1.400 journalistes et techniciens" des médias ont été accrédités et hébergés à Touba pour la couverture de la manifestation.

La communauté mouride célèbre la 120e édition du Magal, ce mardi, une fête commémorant le départ de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927) pour son exil au Gabon, de 1895 à 1902.

La cérémonie officielle du Magal aura lieu mercredi, en présence du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, qui assure la tutelle gouvernementale des cultes.
Mardi 1 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :