LA SOCIÉTÉ CIVILE SÉNÉGALAISE DÉCLARE LA GUERRE À MACKY SALL


LA SOCIÉTÉ CIVILE SÉNÉGALAISE DÉCLARE LA GUERRE À MACKY SALL
Après avoir géré ce qu'on peut appeler période de grâce pour le président Macky Sall, la société civile déclenche les hostilités et se radicalise. Accusées par une partie de l'opinion d’être complaisantes vis à vis du régime, les organisations comme Amnesty, la Raddho, Y en a marre entre autres, ont adopté depuis quelques jours une nouvelle posture plus agressive. La goutte qui a fait déborder le vase est l'interdiction de leur manifestation prévue ce jeudi 29 septembre par les autorités étatiques.
Le premier leader de la société civile à ouvrir les hostilités est Seydi Gassama d'Amnesty Sénégal, suivi du jeune Babacar Ba du forum du justiciable. Voici leurs déclarations respectives.

" Sous des apparences démocratiques, Macky Sall est en train d'installer insidieusement une dictature au Sénégal. Interdire un rassemblement pacifique, pas une marche mais un rassemblement pacifique de citoyens pour demander le respect des droits humains des détenus, est indigne d'un Etat démocratique. Nous le dénoncerons partout dans le monde, les langues mielleuses de ses ministres de la justice et des affaires étrangères, de ses ambassadeurs n'y pourront rien. Les preuves existent en grand nombre et elles sont accablantes.
Pour la suite que nous donnerons à cette interdiction, à cette énième forfaitre devrais-je dire, nous aviserons. "  Seydi Gassama


"N'empêche mais il faut qu'on tienne cette manifestation demain quoi qu'il en soit. Quand l'injustice devient répétitive il faut aller au-delà de l'indignation. Le Forum du Justiciable sera demain à la place de l'Obélisque"    Babacar Ba
Mercredi 28 Septembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :