Du Coq à l’Ane, Haro sur le Baudet, ne Ri..ez pas ! (par Ballé Preira)


Du Coq à l’Ane, Haro sur le Baudet, ne Ri..ez pas ! (par Ballé Preira)
La clameur publique de ces derniers jours est fortement alimentaire avec ces importantes saisies par la Gendarmerie de plusieurs tonnes de viande d’âne que des personnes véreuses s’apprêtaient à écouler au grand dam de nos malheureux estomacs. 
On n’en a pas fini avec ce plat indigeste que la presse nous sert encore des milliers de tonnes de riz impropres à la consommation humaine, détournées de nos assiettes par la marée chaussée. Cupidité quand tu nous tiens !
On croyait être sorti de l’auberge… sénégalaise que la Douane ajoutait quelques tonnes encore de cuisses de poulet saisies à Diamniadio puisqu' interdites d’importation et de vente sur le marché local depuis la grippe aviaire de 2005 pour protéger la santé publique. Ouf !
C’est vrai qu’à ce rythme, il va falloir prendre des pincettes et choisir ce que l’on mange dans nos assiettes tellement les menaces sont diverses et rapides pour ne pas dire sans transition. Elles vont du coq à … l’âne en passant par le riz. Défense de rire, c’est du sérieux. Une question de vie ou de mort ! Comme l’est au demeurant le pouvoir pour la classe politique. Nous aussi, savons passer du coq à l’âne sans autre forme de procès. Le « dialogue national » est au menu du débat à partir de ce samedi 28 mai en attendant le prochain épisode sénégalais. Gare à l’intoxication. Bon appétit !
Ballé Preira
Mercredi 25 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :