Crise au PS : « Ceux que Barthélémy Dias a assimilés à des militants, n’étaient pas tous des militants, il y avait …des nervis recrutés à cet effet ». ( Par Sina Cissokho PS TAMBA)


Crise au PS : « Ceux que Barthélémy Dias a assimilés à des militants, n’étaient pas tous des militants, il y avait …des nervis recrutés à cet effet ». ( Par Sina Cissokho PS TAMBA)
En se prononçant le week-end dernier sur l’histoire des auditions de ses camarades par les limiers, le secrétaire chargé de la vie politique de l’union régionale Ps de Tambacounda n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour recadrer Barthélémy Diaz et, par ricochet, celui qu’il a qualifié de son « mentor circonstanciel », Khalifa Sall. L’ancien patron des jeunesses socialistes de la région de Tambacounda de démonter les propos de son ancien secrétaire général national et de révéler, « je suis au regret de l’affirmer ici et maintenant, ceux des vandales qui ont voulu attenter à des vies, que Barthélémy Diaz a assimilés à des militants n’étaient pas tous des militants, il y avait parmi eux des nervis recrutés à cet effet. Et le le président du conseil départemental de Tamba de rappeler  « Moi-même, j’ai rencontré ce jour là, une de nos camarades député distribuer des tee-shirt estampillés « Le parti socialiste vote NON ». Deux gros bras étaient à côté d’elle, l’un ayant porté le tee-shirt et l’autre l’ayant enroulé au tour de son poignet, et quand son collègue l’a interpelé sur les raisons de son refus à porter le tee-shirt, il a sèchement répondu, en wolof, qu’il a été payé pour un travail mais pas pour porter des tee-shirts, et qu’après ça il disparait ». Ainsi, le président socialiste du conseil départemental de Tambacounda invitera Barthélémy Diaz à ne guère défendre l’indéfendable et à s’attaquer à leur camarade secrétaire général national car, « c’est à Ousmane Tanor Dieng qui il doit son ascension fulgurante, depuis la convergence des jeunesses socialistes à aujourd’hui, en passant par les jeunesses socialistes, parce que, il faut le souligner avec force, il était à des années lumière d’être le plus méritant. S’il en est arrivé aujourd’hui à jouer à l’amnésique, je pourrai peut être lui rappeler qu’il y a un homme et une équipe qui ont porté le navire socialiste là où il est, et que c’est cet homme et cette équipe qui l’ont copté au bureau politique alors qu’il n’en avait pas le droit, lui qui est seulement adjoint au secrétaire général de la coordination de Mermoz, c’est cet homme et son équipe qui ont proposé sa candidature à la députation dans Benno Bok Yakar pendant qu’il était en prison, c’est cet homme et son équipe qui étaient venus lui apporter leur soutien quand il était isolé à la maison d’arrêt et de correction de Tambacounda à travers une procession que lui-même ne saurait oublier ». Et d’ajouter, « je le comprends bien mon ami Barthélémy Diaz. Il veut peut être réélu député et pense avoir plus de chance avec Khalifa Sall que dans le parti. Je les invite tous les deux, lui et Khalifa Sall, à rester dans les rangs, à observer la discipline de parti et nous épargner de toutes ces manœuvres et attendre aussi leur heure ».Alassane Sina Cissokho invite ses camarades à la retenue, « celui ou celle qui n’est mêlé, ni de loin, ni de près à cette affaire d’auditions à la police, n’a qu’à se tenir tranquille et laisser dame justice faire son travail. Celui qui a des problèmes personnels à régler avec Macky Sall n’a qu’à s’organiser pour les régler en dehors des instances de notre parti, plutôt que de se permettre certaines libertés. Le parti socialiste est un parti organisé et nous ne saurons accepter certains dérapages, surtout venant de gens fabriqués de toute pièce par notre discret, dynamique et efficace camarade homme d’Etat de dimension internationale, Ousmane Tanor Dieng à qui nous renouvelons toute notre confiance et que nous encourageons à davantage tenir la barque socialiste, même si quelques gens trop prétentieux et pressés en ont le cœur serré ».
Yafata
Mardi 28 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :