Comment Cheikh Amar a pompé 22 milliards de la Caisse des dépôts et consignations (CDC)


C’est un vrai carnage financier, à coups de milliards, qui a été opéré par Cheikh Amar sur les comptes de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc). Au point que l’institution et la Cour des comptes lui réclament une somme de plus de 22 milliards de F Cfa. Somme que l’homme d’affaires a pompée dans les caisses de la CDC par des méthodes ubuesques, qui ont indigné les magistrats de la Cour.

 Tout commence en 2009, Cheikh Amar, comme le souligne le rapport de la Cour des comptes, propose un terrain de 5 ha 68 a 50 ca (56 850 m2) à 9 096 000 000 F Cfa à CDC. Le terrain sis aux Mamelles, là où le même Amar construit des villas moyen standing qu’il revend à d’honnêtes sénégalais. « Cette acquisition est financée par un emprunt bancaire de 5 milliards F Cfa nanti sur un dépôt à terme d’égal montant payable 50% au comptant, soit 4 548 000 000 F Cfa et le reliquat en 4 traites semestrielles », mentionne le rapport. 

Grand gagnant de l’opération, Cheikh Amar empoche 9 milliards et se voit proposer par la CDC une joint-venture pour construire des biens immobiliers. Le projet des Mamelles consiste à construire sur ce site des logements, appartements et bureaux de grand standing avec la Société d’Etude, de Réalisation et de Construction (Serc) qui n’avait même pas encore vu le jour. Le rapport de la Cour des comptes dénonce une absence totale d’autorisation du ministre des Finances de l’époque, Abdoulaye Diop, qui a refusé d’approuver la vente. « L’achat du terrain des Mamelles par la CDC n’a pas été prévu dans le budget approuvé le 24 mars 2009 par le ministre de l’Economie et des Finances et arrêté à la somme de 4 230 478 103 FCFA. Il n’est pas non plus retracé par l’arrêté n°1088 du 09 février 2010 portant réajustement du budget de 2009 ainsi que les trois décisions de réaménagement budgétaire de la période », dit le rapport.

 Cette vente créera un autre problème à la Caisse des dépôts : un redressement fiscal pour avoir fait passer la vente par une simple déclaration.  

L’acte de vente a été enregistré aux droits simples de 2000 FCFA occasionnant ainsi un redressement fiscal de 1 748 597 031 FCFA, recouvré par l’avis à tiers détenteur n° 299 du 22 mai 2013, lancé par le Trésor Public. Ainsi, l’homme d’affaires Cheikh Amar fera perdre directement la somme de 1, 7 milliard à la CDC, qui a caché cette opération aux Impôts. 

 Alors qu’on pensait que la CDC a tiré les leçons de cette mésaventure, un autre directeur général, Thierno Seydou Niane, celui-là même qui a été remplacé par Aliou Sall, redonne le terrain acheté à 9 milliards, à Cheikh Amar à travers sa société dénommée SERC qui a été créée le 18 décembre 2013, pour se voir rétrocéder le terrain de 5 hectares le 31 décembre 2013, soit seulement 13 jours plus tard. 

En outre, la Cour des comptes indique clairement dans son rapport que la création de la SERC s’est faite uniquement dans « l’optique de la cession du terrain en question ». Pire, dans la même journée, non content de rendre le terrain à Cheikh Amar, la CDC lui verse la somme de 5 milliards pour s’associer à… Cheikh Amar dans le but de construire des immeubles, qui d’ailleurs n’ont jamais vu le jour. 

Quelques mois plus tard, alors que Cheikh Amar n’avait posé une seule pierre dans le cadre de ce projet, la CDC lui avance encore 3 milliards. Soit 8 milliards en quelques semaines et depuis plus personne ne parle du projet. Cheikh Amar devait payer 14, 4 milliards à la CDC pour la reprise du terrain, il n’a versé que moins de 2 milliards. Et les chantiers ? Et les immeubles ? 

Rien n’a été fait. Le site abrite déjà des maisons appartenant à d’honnêtes sénégalais, mais ces derniers se sont retrouvés dans une cité sans assainissement et n’ont pas encore vu les papiers de leurs maisons. La société Serc qui devait construire les immeubles de la CDC n’a jamais dépassé le bureau du notaire et est restée une société-tiroir, juste pour lever l’argent de la Caisse des dépôts et consignations. « Dans cette transaction, il apparaît, de toute évidence, que SERC n’a rien déboursé et reste débitrice envers la CDC de plus de 21 milliards FCFA au 31 décembre 2014 en raison des facilités consenties au titre de la convention de compte courant », indique le rapport.

Mais le pillage de Cheikh Amar opéré sur les comptes de la CDC ne se limite pas à des montages de projets douteux. Il y a aussi des rachats de crédits. En 2013, toujours avec Thierno Seydou Niane, la CDC rachète un crédit de 2, 7 milliards à TSE, une autre société de Cheikh Amar. Un crédit qui a été racheté sans aucune base légale et qui est resté impayé de la part du débiteur. 

Avec cette dette rachetée, Cheikh Amar doit à ce jour une somme de plus de 22 milliards à la CDC et l’ancien directeur général l’a toujours couvert et n’a jamais réclamé ses créances malgré les recommandations de la Cour des comptes. 

P.S : Précision 

Après nos révélations sur l’affaire des rétro-commissions, il nous est revenu que Cheikh Amar a saisi le Parquet spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) d’une correspondance, histoire d’essayer de se laver à grande eau. Dans sa lettre-réponse en date du 19 octobre 2017, la cour souligne que « les procédures en instance (et pas « sous le coude » ?) à la CREI sont en phase de clôture et ne le concernent ni directement, ni indirectement ».

Point n’est besoin de chercher à divertir les lecteurs de Dakaractu par des procédés dignes d’une fiction hollywoodienne. On n’est pas au cinéma ! C’est du sérieux, l’argent du contribuable sénégalais ! En l’espèce, il est attendu du patron de Tse qu’il se prononce sur la véracité ou non des preuves publiées à son encontre. 

Nous espérons qu’en toute logique, Cheikh Amar va saisir la Caisse des dépôts et consignations (CDC) d’une autre missive pour avoir le cœur net sur les nouvelles révélations susmentionnées. Cette-fois, il s’agit de 22 milliards de F Cfa : soit, à peu près, le double des 12 milliards précédemment révélés...  
Vendredi 27 Octobre 2017
Dakar actu



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

23.Posté par lebou ndoye le 11/11/2017 13:08
Malheur quand des personnes se réclamant de d'une certaine partie de la société se conduise comme ce bandit de grand chemin adule par une certaine frange de la société, y a de quoi avoir peur pour ce pays. Que Dieu nous protège barke Seydina Mouhamed aleihi salam

22.Posté par SAM le 10/11/2017 12:01
les vrais pollueurs, les vrais arnaqueurs, les vrais criminels sont ceux là même qui vivent à l'ombre de ce système de bandits qui détournent les biens de pauvres gens. Ce gars là est entouré par des vautours qui chantent ses louanges de jour comme de nuit. ce gars là vient à l'ombre de familles organisées autour du régime pourri par la corruption comme font les rapaces autour d'un cadavre. ce gars là est défendu par un soi disant temporel qui vit d'usures et de corruption. il est sous le jour d'un clientélisme politique qui détourne le sens des versets pour des raisons de ce monde. il est un homme du système et profite du système avec les moyens qu'il lui donne. C'est logique. Il ont intérêt à ne reconnaître que le régime en place et non ses hommes car ils savent que vivre à l'ombre du pouvoir procure des avantages mondains aux gens de la gauche. ils se sont donc organisés en réseau tout autour et rien ni personne ne semblent pouvoir les arrêter car le ver est dans le fruit. Les Sénégalais ont, dans leur écrasante majorité, choisi leur voie. Ce sont des croyances obscures qui minent ma cité.

21.Posté par SAM le 10/11/2017 11:16
Ce monsieur est à l'aise dans ce système parce qu'il appartient à une famille religieuse qui flirt de jour comme de nuit avec le règne de la corruption et de l'arnaque. Notre cher pays est entre des mains de gens tapis à l'ombre du système qui fait le contraire de ce qu’Allah nous recommande en tant que musulmans. ils se sont organisés autour de ce pouvoir mondain pour des raisons de ce monde et sont voraces de gains illicites. ils ne collaborent qu'avec ce pouvoir que les missionnaires chrétiens (colons) ont imposé à l'Afrique et ils se sont organisés via des réseaux obscures pour vivre à l'ombre du pouvoir qui ne vit que d'usures. Il sera difficile d'arracher ce Sénégal de leurs mains et les gens qui raisonnent savent eux que quand le spirituel vend son âme au diable, ce dernier emporte dans sa logique la majorité des gens. Même si Amar est reconnu coupable et est lourdement condamné, d'autres Amar viendront derrière. Ils sont au système et sont défendus par le système qui chante leur louange.

20.Posté par dos argenté le 08/11/2017 13:27
wade disait qu'on avait pas du tout tout alors pas du tout d'étudier pour devenir riche l'argent ne se travaille point mais il se "lidieunty" débrouille

19.Posté par deugue le 08/11/2017 05:06
ca c est vraie ablaye wade a fait du male au senegal

18.Posté par saralys le 07/11/2017 04:03
De tout temps, je me suis toujours demandee.. d'ou venez ce mec de CHEIKH AMAR au long bec??? mais il faut blamer WADE ..cest lui meme qui a promu ce moins que rien que personne meme ne connaissait il y a 20 ans de cela.. et meme comment? un pays si pauvre comme le senegal.. ou 80% de la population vit dans la deche et on y retrouve des milliardaires.. jai lu avec interet le commentaire de poste 5 et jai eu des frissons mais il a raison..
Ou va le senegal?/ Des malfrats de cette sorte promus par un homme qui est plus malhonnete qu'eux nomme Maitre Wade.. Le SENEGAL va de mal en pire... et sera meme pire que le NIGERIA.. UN Pays ou on peut commettre un crime et ensuite protege par les marabouts. Regardez moi la femme de Bethio Thioune et les conneries sortites de sa bouche. Cheik AMar est un criminnel , un fraudeur, un menteur et MERITE LA PRISON...Ca fait pitie dans ce pays... quand je regarde comment certains vivent.. dans la grande pauvrete... pas d'hopitaux qui fonctionnent, des enfants qui meurent , des mendiants, les talibes, la salete, les rues et le banditisme... la liste est si longue et ces cons finis qui se vantent de MILLIARDS.. donc il y a un probleme

17.Posté par bibi le 03/11/2017 17:23
C une vraie arnarque avec les politiciens de lepoque Wade.

16.Posté par La peste le 30/10/2017 10:12
Celui qui est à l'origine de tout cette mafia politico-financière , l'a promu et protégé c'est Aboulaye wade et son clan..ils ont fait .trop de mal à ce pays !

15.Posté par BinaT le 29/10/2017 17:26
Les Senegalais doivent s'organiser davantage et se mettre debout pour combattre ce genre de pratiques qui privent à des milliers de jeunes d'acceder à un travail decent, aux honnetes citoyens d'acceder à des soins de santé adequats, au logement decent, etc. Ceci est tout simplement un crime et devrait etre reprimé. Tout ceci est de la faute de maitre Wade qui a "créé" des milliardaires à partir du néant. Il faut que le mouvement citoyen soit plus dynamique et j'interpelle Y'a en Marre qui a deja un capital organisationnel qui peut etre amelioré et renforcé. Il nous faut agir maintenant surtout avec la decouverte des ressources naturelles. Sinon, ce sera comme le Nigeria: 1% de la population extremement riche et les 99% ne voient meme pas la queue du diable pour la tirer!

14.Posté par Sophie le 29/10/2017 07:51
Mais cecheikh Amar est un bandit de grand Chemin. Je me demande bien comment fair il pour dormir. La mort de son fils aurait du lui Fournir une morale, cette vie est ephemere. Je me demande bien quel genre de secrets detient-il sur Aliou Sall et niane pour qu’il se serve de la caisse des senegalais. Dieu est patient.

13.Posté par seydfouine le 29/10/2017 01:59
si j'avais un langage d'adolescent,je dirai j'hallucine;mais ce cheikh amar,il est pris en flagrant de délit la justice doit le saisir,le procureur de la république bassirou gueye doit saisir ce dossier d'ore et déja au lieu de s'atteler sur khalifa sall

12.Posté par Mamar le 28/10/2017 19:38
Quelqu'un comme ce Cheikh Amar n'est pas un "homme D'affaire" comme cela s'entend.Des comme lui,il y'en a beaucoup dans les spheres des pouvoirs corrompus.
L'Etat du senegal controle toutes les opportunites qui existe dans le pays,et ceux en charges des affaires du moment se les accaparent a travers d'hommes liges et des faire valoir.
Le mal de ce fait est que l'economie ne cree aucune valeur,aucune plus value. c'est de l'argent emprunte a fort taux d'interets qui se redistibue entre les memes personnes...C'est peut etre comme cela que s'explique la richess soudaine des dirigeant politqiues et la pauperisation etendue des masses,et des vrais entrepreneurs,qui si l'opportunite leur etait offerte pourraient cree la valeur qui le seul moyen d'augmenter la prosperite generale.

11.Posté par Sidiki Diouf le 28/10/2017 10:10
Touba doit imperativement se ressaisir car vous faites trop de mal à cepays par les agissements de vos lobbts et autres delinquants.Trop c'est trop.le peuple finira par se revolter contre vos methodes.
Cheikh Amar doit être fusillé pour haute trahison

10.Posté par sow le 27/10/2017 17:16
CEST DU VOL MAIS DIEU LES JUGERA S IL DISENT TOUJOURS SERIGNE TOUBA SERIGNE NE CONNAIT CE QUI VOLENT A PLUS FORTE RAISON VOLER AUX SENEGAL LEUR CONTRIBUABLE ILS MANGERONT LE PAIN CHAGRIN D UN TRISTE DEMAIN.SERIGNE TOUBA LES AMENERAS EN ENFER DEMAIN PAS DE PITIE

9.Posté par FAYDA le 27/10/2017 09:35
C EST POURQUOI CHEIKH AMAR COURTISE ALIOU SALL JUSQU A LUI SERVIR DE GARDE DU CORPS LORS DE LA PASSATION DE SERVICE AU MINT

8.Posté par Paco diazz le 27/10/2017 00:02
Ces gens ils n'ont plus rien ils ne fond que jouer avec leur nom pour remonter la pente sur le dos des senegalais c serigne saliou qui l'aider mais en réalité ils n'ont rien dans leur tête. Cette vie ils faut se sacrifier se donner corps et âme pour gagner des milliards mais malheureusement on ne pronne que des médiocre si ce n'est la musique c'est la dance sino le simbe ou la lutte ou... C malheureux ou allons nous.

7.Posté par Abdoulaye Mbaye le 26/10/2017 22:05
Où va le Sénégal ?

6.Posté par Londonboy le 26/10/2017 21:55
Sorry les gars mais rien ne sera tiré au clair. Ce gars comme d’autres sont des pilleurs de ressources et surtout avec la complicité des gouvernants. Ces gens ne seront jamais inquiétés, nous sommes au Sénégal, le pays des contre-valeurs, des menteurs et voleurs professionnels. Le Sénégal où une personne peut mentir jusqu’a réussir sa vie. Ne regardez pas loin, votre PR est l’exemple patent du senegalais typique.
Vos milliards vous les avez perdus comme tant d’autres volés par vos gouvernants.
C’est au Sénégal seul, ou une personne pauvre rentre dans un gouvernement et en ressort riche comme crésus. Regardez autour de vous. Combien de milliardaires voleurs ces gouvernements du Sénégal ont créé en nommant des pilleurs de ressources à des positions qu’ils n’ont point de qualification ou expertise.
Il est temps de se réveiller populations du Sénégal.
Sanctionnez sévèrement ces voleurs de gouvernants

5.Posté par Dr Djinné le 26/10/2017 21:53
Il faut que ce bandit parasite reprenne la place de Khalifa Sall a Rebeuss le plus rapidement possible et qu-il amène avec lui ses complices de haute niveau !

4.Posté par Ibson le 26/10/2017 21:52
Il a vu son fils ainé rappelé à DIEU SWT - dans des circonstances que nous savons et que les grands médias privés se sont abstenus d en parler - et pourtant son marabout ne pouvait rien faire face à la volonté divine. Autrement dit on ne peut pas arnaquer un peuple dans un État sans droit pour les faibles sans en avoir vu les conséquences. Vos complices à savoir Madické et autres verront tôt ou tard les sanctions d Allah.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Ouf ! Diouf au gnouf !

Ouf ! Diouf au gnouf ! - 24/11/2017