Après la condamnation de Abdoulaye Youssou Diagne, les victimes de Agir Immo veulent rentrer dans leurs fonds


Après la condamnation de Abdoulaye Youssou Diagne, les victimes de Agir Immo veulent rentrer dans leurs fonds
En conférence des presse hier, le collectif des victimes d’Agi Immo ont dit leur souhait de voir identifiés tous les biens d’Abdoulaye Youssou Diagne, condamné à payer à ses victimes la somme de 3 milliards de francs Cfa, pour que les victimes puissent rentrer dans leurs fonds.
« Nous allons continuer le combat pour que les victimes soient rétablies dans leurs droits », a prévenu Babacar Ba du Forum du justiciable. Lequel a pris part à cette conférence de presse. Pour sa part, le porte-parole des victimes, en l’occurrence, Abdoulaye Ndour n’est pas allé par quatre chemins pour dire que l’Etat est aussi responsable dans cette affaire.
Car, à l’en croire, Abdoulaye Youssou Diagne détient des documents qui sont signés par des autorités qui travaillent dans des ministères.
« Nous demandons à l’Etat, à travers son programme de logements sociaux inclus dans le Pse, d’octroyer des terrains à ces familles victimes d’un promoteur véreux qui fait dans l’escroquerie », a-t-il déclaré.
Avant d’ajouter : « Depuis 2011, nous avons engagé une bataille judiciaire contre le promoteur immobilier Agir Immo, Abdoulaye Youssou Diagne, à qui nous avons versé plus de 2,5 milliards pour l’achat de terrains. Aujourd’hui, la Justice a œuvré pour la manifestation de la vérité en rendant un verdict conforme au droit. Condamnant Abdoulaye Youssou Diagne à 3 ans de prison ferme et au paiement d’une somme de 3 milliards de F CFA à ses victimes. »
Avocat du collectif des victimes, Me Ousmane Thiam s’est dit plus que déterminé dans cette bataille judiciaire parce qu’Abdoulaye Youssou Diagne va faire appel. « Nous avons une victoire d’étape parce que Abdoulaye Youssou Diagne a la possibilité de faire appel. Même s’il le fait, nous aurons la possibilité d’exécuter cette décision de justice qui va passer par la saisie de ses biens qui seront identifiés au Sénégal et à l’étranger. Et notre huissier nous rendra compte des comptes saisis parce que l’argent sera versé directement aux victimes. L’huissier va saisir tous ses comptes », a déclaré la robe noire. Président de l’Union des forces citoyennes, Alla Dieng estime que la bataille n’est pas encore terminée. « Donc, nous ne devons pas laisser la flamme s’éteindre. Nous menons un combat de principe pour que de telle chose ne se répète plus. Ces victimes ont souffert. Elles ont dépensé beaucoup d’argent », indique-t- il.
Mardi 23 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :