Abdoulaye Baldé : ’’Je vais saisir les autorités pour qu'elles agissent vite pour la levée du blocus"


Abdoulaye Baldé : ’’Je vais saisir les autorités pour qu'elles agissent vite pour la levée du blocus"
Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, empêché de se rendre en Gambie par la police sénégalaise, jeudi soir, dans le cadre d’une initiative visant à faire lever le blocus à la frontière des deux pays, a annoncé avoir l’intention de saisir les autorités sénégalaises "pour qu’elles agissent vite" pour un retour à la normale.
 
"Je vais m’en ouvrir au plus vite aux autorités sénégalaises, pour qu’elles agissent vite, afin que la Casamance naturelle n’étouffe pas à cause de ce blocus", a promis l’édile de la capitale sud du pays, dont la délégation a été éconduite au poste frontalier de la police de Séléty, au sortir de la commune de Diouloulou.
 
La police aurait reçu l’ordre de ne pas le laisser entrer en territoire gambien, malgré les explications fournies par le maire au sujet de sa mission, autorisation de voyager et documents y afférents à l’appui.
 
"Il faut que je vous fasse la genèse des faits. Il y a de cela une semaine, j’ai reçu un courrier de mon homologue maire d’une ville gambienne qui s’appelle Kanifing", a avancé Abdoulaye Baldé, lors d’une rencontre avec des journalistes, à son domicile de Ziguinchor. 
 
"Devant la gravité de la situation consécutive au blocus au niveau de la frontière, avec mon ami maire gambien, nous avons jugé nécessaire de prendre des initiatives allant dans le sens de la réouverture de la frontière", a-t-il ajouté.
 
Les maires de Kanifing et Ziguinchor, deux villes jumelles, devaient échanger pendant deux jours, en terre gambienne, sur des questions relatives au blocus de la frontière et des modalités de sa réouverture, afin que des solutions soient proposées aux autorités des deux pays, selon Abdoulaye Baldé.
 
Depuis plusieurs semaines, les automobilistes contournent la Gambie pour aller du nord du Sénégal vers le sud, et vice versa, en raison d’une forte hausse des droits de passage - ces droits payés par les transporteurs auraient été décuplés - sur le fleuve Gambie.
 
Vendredi 29 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :