Une histoire de viol défraie la chronique à Tivaouane Peulh : Abdoulaye Basse prend 2 ans dont 6 mois ferme


Abdoulaye Basse, né en 1993 à Yeumbeul, marié, carreleur de profession et père d'un enfant, a été attrait à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour tentative de viol au quartier Darou Salam, à Tivaouane Peulh. Le prévenu, accusé d’avoir, le 14 juin dernier, projeté de force une dame dans une maison en construction pour abuser d’elle, a nié la tentative de viol. 
Une version battue en brèche par la partie civile Aïda Badiane en ces termes : « Je l'ai dépassé lorsqu'il m'a demandé de le rejoindre dans le bâtiment où il se masturbait. Mais je ne savais pas ce qu'il y faisait. J'ai refusé et lui ai demandé de me rejoindre. Une fois en bas, il m'a demandé mon nom et aussi si j'avais un copain. Je lui ai répondu par l'affirmative. Il a tenté de me convaincre en me disant qu'il pouvait acheter tout ce dont j'ai besoin si j’acceptais sa proposition. J'ai refusé et c'est là qu'il m’a tiré et traîné de force. Ensuite, il m’a jeté dans le bâtiment et bloqué mes mains. J'ai crié de toutes mes forces avant que quelqu'un ne lui intime l’ordre de me laisser ».
Des propos presque corroborés par le témoin André Diogoye Ndiaye qui a dit sur le procès-verbal avoir vu le prévenu dans le bâtiment en train de donner un coup de poing à la fille.
L’avocat de la défense, Me Cabibel Diouf a essayé de faire écarter la tentative de viol. « Il n'y a aucun fait matériel qui prouve cet acte. Je demande de disqualifier la tentative de viol et de lui faire bénéficier d'une peine assortie de sursis ou de lui faire une application bienveillante de la loi », a plaidé la robe noire.
Ainsi, les faits seront requalifiés en violence et voie de fait, Basse sera donc condamné à 2 ans, dont 6 mois ferme. Aussi, devra t-il payer 75.000F à la partie civile à titre de dommages.
Mercredi 20 Juin 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :