Thiès : Marie Joe, 41 ans et mère d'un gosse de 16 ans se suicide à l'aide d'un fil électrique dans les toilettes du Tribunal de Grande Instance


Thiès :  Marie Joe, 41 ans et mère d'un gosse de 16 ans se suicide à l'aide d'un fil électrique dans les toilettes du Tribunal de Grande Instance
Ce vendredi 30 août, le tribunal de Grande instance a été le théâtre du suicide d'une femme âgée de 41 ans, Marie Joseph Ndione. 
Mère d'un enfant  de 16 ans, la victime s'est suicidée à l'aide d'un fil électrique dans les toilettes dudit tribunal alors qu'elle devait être jugée en flagrant délit. Un coup dur pour la famille Ndione domiciliée au village de Thionakh Sérère qui vient d'enregistrer la perte de leur sœur une semaine après celle de leur père. Seulement, même si la défunte est peinte comme une personne courtoise, elle menait un jeu dangereux consistant à commettre des actes peu orthodoxes qui ont fini par lui coûter la vie. D'après nos sources, Marie Joseph Ndione plus connue sous le nom de Marie Joe aurait l'habitude d'envoyer, via différentes puces téléphoniques, des messages déplaisants à son proche entourage. Malheur, lui en pris lorsqu'elle a jeté son dévolu sur ses cousins, le couple Ndione dont l'époux, un gendarme à la retraite décidera de porter plainte. 
Une perquisition chez la victime aurait permis aux Pandores de la brigade de recherche de découvrir par devers Marie Joseph Ndione cinq portables doubles puces que la victime aurait utilisé pour envoyer des messages "horribles" à des personnes vivant dans le village. C'est sur ces entrefaites que la récidiviste a été interpellée suite à la plainte de son  cousin gendarme à la retraite qui, malgré toutes les interventions des proches parents de Thionakh Sérères, a décidé d'ester en justice. Marie Joe qui aurait reconnue les faits, raconte notre source, se serait même excusée mais la partie civile dira niet.
Attraite à la barre, ce vendredi pour répondre des faits qui lui sont reprochés, la dame de 41 ans demandera aux gardes pénitenciers la permission de se rendre aux toilettes parce qu'elle était en période de menstrue. Après des minutes passées devant la porte, ces derniers ne tarderont pas à s'inquiéter avant de décider d'entrer après avoir entendu un bruit bizarre dans les toilettes. Ils tenteront d'évacuer la victime avec l'appui des Sapeurs-pompiers mais c'était déjà trop tard, l'ange de la mort s'était, hélas, déjà emparé de l'âme de Marie Joe. Le corps sans vie a été acheminé à l'hôpital Aristide le Dantec de Dakar pour les besoins d'une autopsie. Une enquête a été ouverte par le parquet. 
Samedi 31 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :