Pacte international sur les droits civils et politiques : Ces dispositions de l'article 18 qui donnent raison à Gana Guèye.

L'international sénégalais, Idrissa Gana Guèye, a refusé d’afficher son soutien à la lutte contre l’homophobie, lors du match de samedi dernier à Montpellier (4-0). Quelques heures après, le joueur du PSG s’est attiré les foudres de nombreuses personnalités publiques. L'affaire se joue à coups de plusieurs centaines de commentaires montrant les avis des uns et des autres. Voici les dispositions de l'article 18 du Pacte international sur les droits civils et politiques qui closent le débat...


Pacte international sur les droits civils et politiques : Ces dispositions de l'article 18 qui donnent raison à Gana Guèye.
1. Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté d'avoir ou d'adopter une religion ou une conviction de son choix, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, individuellement ou en commun, tant en public qu'en privé, par le culte et l'accomplissement des rites, les pratiques et l'enseignement.

2. Nul ne subira de contrainte pouvant porter atteinte à sa liberté d'avoir ou d'adopter une religion ou une conviction de son choix.

3. La liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l'objet que des seules restrictions prévues par la loi et qui sont nécessaires à la protection de la sécurité, de l'ordre et de la santé publique, ou de la morale ou des libertés et droits fondamentaux d'autrui.

4. Les Etats parties au présent Pacte s'engagent à respecter la liberté des parents et, le cas échéant, des tuteurs légaux de faire assurer l'éducation religieuse et morale de leurs enfants conformément à leurs propres convictions.
Vendredi 20 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :