DAKARACTU.COM

MAME BOUNAMA SALL, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DES JEUNESSES SOCIALISTES : « Khalifa Sall a politiquement commis une faute grave et il l’a payée cash »

Jeudi 24 Mars 2016 - 11:14

Se prononçant sur le référendum du 20 mars dernier qui a été sanctionné par la victoire du camp du OUI, le responsable des jeunesses socialistes, Mame Bounama Sall, a relevé qu’il n’est pas d’avis avec ceux qui soutiennent que le maire de la ville de Dakar, battu dans sa localité, doit démissionner. Toutefois, il reconnait que «Khalifa Sall a politiquement commis une faute grave et il l’a payée cash.»


Il avait pris le contre-pied du Secrétaire général national du Parti Socialiste Ousmane Tanor Dieng, lors du référendum du 20 mars dernier en décidant de battre campagne pour le NON. Mais, finalement, il a perdu son pari. Lui, c’est le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall. Lequel a été battu dans son fief à Grand Yoff. D’ailleurs, aussitôt après sa défaite, des voix se sont élevées pour demander sa démission au sein des «Verts» de Colobane. Interpellé sur la question, le Secrétaire général des jeunesses socialistes, Mame Bounama Sall, a clairement soutenu qu’il n’est pas d’avis avec ceux qui réclament sa tête.
« Je ne suis pas du tout d'accord avec ceux là qui demandent sa démission. » a t-il déclaré sans sourciller, rappelant que le Ps est un parti démotique où chacun est libre de prendre position pourvu qu’elle soit conforme aux dispositions qui organisent et encadrent ledit parti.
Selon lui, l’intérêt du PS, ce n’est pas la séparation ou la division de ses militants. « L’intérêt du parti, renseigne-t-il, est que nous nous retrouvions, que nous nous rassemblions autour de l’essentiel. Si j’étais Khalifa Sall, je n’agirai pas de la sorte parce qu’il est un responsable et il a toujours réclamé son attachement au Parti Socialiste. Quand on est leader, on se doit de donner le bon exemple aux futures générations», a conseillé le responsable des jeunesses socialistes. Qui, abordant la défaite infligée au maire de la ville de Dakar à Grand-Yoff, lors du référendum, estime que « Khalifa Sall a politiquement commis une faute grave. Et, en politique, une faute se paie cash. »
A en croire Mame Bounama Sall, le PS tirera les conséquences des résultats de tous les leaders socialistes qui ont été laminés dans leur localité. Très en verve, il a rappelé qu’il n’y pas de star dans leur rang. « Le PS, ce sont des militants qui se reconnaissent à travers Ousmane Tanor Dieng qui a été élu de manière libre et démocratique par une base politique élargie. Maintenant, que Khalifa et certains de partisans soient battus ou laminés chez eux est à constater, à évaluer aussi bien par Khalifa Sall que le Parti Socialiste. Notre position tourne seulement autour du parti », a-t-il expliqué.
Concernant le faible taux de participation des citoyens à ce scrutin, il souligne que cela est du fait des violences qui ont émaillé la campagne référendaire. Il a tout de même salué et magnifié la maturité des populations qui, malgré les politiques de diabolisation et d’intimidation, ont su prendre leur responsabilité à deux mains et apprécier, à sa juste valeur, l’offre politique du Président Macky Sall.
Dans un autre registre, Mame Bounama Sall est revenu sur les actes de vandalisme perpétrés au niveau de leur siège, à Colobane, avant le démarrage de ladite campagne. Et, c’est pour demander, encore une fois, que les responsables soient punis. « Ce référendum est une parenthèse qui n’entachera en rien la procédure que le Parti avait déclenchée contre les voyous qui ont investi le Parti Socialiste et qui se sont permis de saccager et vandaliser le siège. Nous exigeons que ces responsables soient punis conformément à la loi et que le Parti prenne ses responsabilités. Parce que, en tant que jeunesse socialiste appelée à hériter, nous voulons un parti fort, organisé et très rigoureux quant à la défense des principes et des valeurs », martèle-t-il.


Dakaractu



1.Posté par diengsala le 24/03/2016 15:04
Bien dit. A vrai dire le parti socialiste (PS) est une école politique où les instances jouent pleinement leurs rôles. Félicitation et du courage pour les échéances à venir.

2.Posté par Aida ciss le 24/03/2016 23:24
Le courage c'est la capacité de proférer des insanités encore moins de verser dans l'arrogance.C'est la constance dans les principes et conviction.
Bon courage , pour la sérénité constante.

News | Contribution | Photos | Vidéos



SUR FACEBOOK





SUR TWITTER