Voici le communiqué de Me Ousmane Ngom, porte-parole de Me Abdoulaye Wade.


Voici le communiqué de Me Ousmane Ngom, porte-parole de Me  Abdoulaye Wade.
Maître Ousmane Ngom
Porte-parole du Président Abdoulaye WADE
 
Dakar, le 13 Novembre 2012
Communiqué
 
Maître Abdoulaye Wade, Secrétaire général du PDS a décidé de surseoir A son retour précédemment fixé au vendredi 16 Novembre 2012
 
Maître Abdoulaye Wade, Ancien Président de la République du Sénégal, sur sa demande, a eu une longue communication téléphonique avec M. Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire
Le Président Wade a expliqué à son interlocuteur pourquoi il souhaite que le Président Ouattara continuât  sa mission de bons offices dans ses relations avec son successeur  M. Macky Sall.
En effet selon Maître Wade, M. Macky Sall s’installe de plus en plus dans la chasse aux sorcières contre ses enfants et contre certains de ses collaborateurs dans le dernier Gouvernement. Depuis cinq mois ils sont convoqués pour redire aux gendarmes ce qu'ils savaient déjà. En réalité toutes ces tracasseries ne signifient rien d’autre que les jeter en pâture à une presse qui s’empresse de lancer les pires nouvelles dans les medias sénégalais et étrangers.
Maître Wade et ses collaborateurs font remarquer plusieurs options de Macky Sall qui ne sont rien d’autre qu’une enquête orientée dès le départ :
1°) Alors qu’aux termes de la Constitution on est présumé innocent tant que la culpabilité n’a pas été prouvée, dans le système de la Cour de l’Enrichissement illicite, c’est le citoyen qui doit rapporter la preuve de son innocence :
C’est pourquoi les collaborateurs du Président font remarquer :
  • Le Président Diouf qui avait créé cette juridiction exceptionnelle a vite fait, après deux ou trois cas examinés, de la mettre aux oubliettes. Trois cas pendant vingt ans à cause des dérives qui commençaient à entrainer notre système juridique vers l’exceptionnel en dépit de la règle de la Constitution.
  • Le Président Wade, en démocrate sincère respectueux de la Constitution et des libertés humaines a ignoré totalement pendant douze ans cette juridiction alors qu’il aurait pu s’en servir pour régler des comptes avec ses adversaires politiques.
  • Le Président Macky Sall, lui, a remis cette juridiction au goût du jour et de façon sélective, donc arbitraire :
  1. Il dresse une liste limitée même dans le dernier gouvernement, à l’exclusion de tous ceux qui ont été  dans les différents gouvernements du Président Wade depuis 2000. Parmi ceux-là, Macky Sall lui-même qui a été ministre dans plusieurs gouvernements, gérant d’importants portefeuilles, Premier Ministre gérant des comptes occultes et qui a avoué s’être enrichi pendant qu’il était membre du Gouvernement Wade, en publiant une liste des biens qu’il a acquis dont, notamment, des immeubles aux Etats-Unis
 
  1. Parmi les sélectionnés, privilège a été accordé au fils du Président Wade. Macky Sall choisit Karim Wade comme premier cas à traiter, ce que rien ne justifie puisqu’il n’avait pas le Ministère le plus important. Il explique, à qui veut l’entendre que c’est le peuple qui réclame la tête de Karim, ce qui rappelle les méthodes bolchevicks. Les enragés de son cabinet lui conseillent, purement et simplement, de se débarrasser de Karim car il serait un dangereux concurrent en 2017. Il faut avoir le courage de dire les choses et d’appeler un chat un chat. Où et quand Macky Sall a-t-il organisé un référendum sur cette question pour s’autoriser à dire que c’est le peuple qui réclame des sanctions contre Karim ? 
Le peuple ne sait rien de Karim mais il ne demande qu’à savoir. C’est au Gouvernement et à ses tribunaux ordinaires, et non à des tribunaux sur mesure, qu’il appartient de procéder à des enquêtes et d’informer le peuple.
  1. Devant cette situation, tout en réaffirmant leur position de départ, c’est-à-dire qu’ils admettent de comparaître devant la justice ordinaire, dans le respect de ses procédures, le PDS et ses responsables considèrent être en situation d’adopter la position de résistance à l’oppression et décident :
    1. de ne plus répondre aux convocations émanant de cette juridiction politique exceptionnelle sur-mesure remisée aux placards par les deux prédécesseurs de Macky Sall,
    2. d’organiser des marches et des manifestations pacifiques en y invitant les militants, les alliés et tous les démocrates épris de justice
    3. de saisir toutes les missions diplomatiques accréditées au Sénégal pour les informer.
Le Procureur Spécial de la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite a déclaré qu’aucune exception ne serait opposable à ses convocations. Puisque M. Le procureur spécial évoque la loi sur l’enrichissement, nous le renvoyons au même texte.  M. le Procureur spécial n’a pas bien lu le texte de la loi de 1981, qui,  il est vrai, vise certains fonctionnaires, mais cette loi dispose clairement que deux cas de figure peuvent se présenter au cours d’une enquête qu’il a déclenchée :
1er cas : les personnes ne bénéficient d’aucune immunité spéciale. Il poursuit sa procédure.        
2ème cas : les personnes bénéficient d’immunité de juridiction : la loi sur l’enrichissement illicite lui enjoint d’envoyer le dossier aux juridictions compétentes. Or, cela fait près de cinq mois que le Procureur Spécial conserve par devers lui les dossiers de Ministres qui bénéficient d’une juridiction particulière : la Haute Cour de justice, si les faits ont été commis à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions. Or c’est bien le cas.
Une procédure pénale contre un ministre en exercice est régie par l’article 101 de la Constitution alinéa 2, le premier étant consacré à la procédure de mise en accusation du Président de la République. Rappelons cette disposition : « Le Premier Ministre et les autres membres du Gouvernement sont pénalement responsables des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions et qualifiés crimes ou délits au moment où ils ont été commis. Ils sont jugés par la Haute Cour de Justice. La procédure définie ci-dessous leur est applicable… ».%20-%20Raccourci.lnk
Enfin, M. Macky Sall est en train de vouloir appliquer une loi anticonstitutionnelle. La loi de 1981 est une loi ordinaire qui  ne saurait primer sur la Constitution. Il n’est pas nécessaire d’être un grand juriste pour savoir cela.
Pour terminer Maître Wade porte à la connaissance de tous nos compatriotes que le Président Alassane Ouattara lui ayant demandé de différer son voyage au Sénégal en attendant qu’il poursuive ses bons offices, il a décidé de sursoir à sa venue antérieurement prévue pour le vendredi16 Novembre 2012.
 
Maître Ousmane NGOM
Porte-parole du Président Abdoulaye WADE
Mercredi 14 Novembre 2012




1.Posté par Rose le 14/11/2012 01:14
Nous allons secouer bien le pays qui vivra , verras. Les moyens sont la .

2.Posté par Ngor le 14/11/2012 01:26
Kil ne nous timpanise pas avec ces faux propos tous ces voleurs seront audité et sils sont coupables ils vont payés amoul ma dem ta niow Ous Bébé arrete tes enfantillages fi koufi marche aye lifs courang laniou lay feug banga normale

3.Posté par Ngor le 14/11/2012 01:33
parce que son fils a été invité à s’expliquer sur sa gestion, Abdoulaye WADE, toute honte bue, vocifère et brandit une plainte contre le Président Macky SALL. Pour un ancien Président de la République, ne réagir que quand sa progéniture est en conflit avec la justice est un comportement digne de la monarchie. Monsieur Karim WADE devra rendre compte comme tout dirigeant ayant eu à gérer les deniers publics. DEMAL diamou yalla mo guene

4.Posté par Correcteur le 14/11/2012 03:27
"Le Président Wade a expliqué à son interlocuteur pourquoi il souhaite que le Président Ouattara continuât sa mission"

ça c'est une grosse faute digne d'un élève de primaire. Si le verbe de la principale était au passé on aurait pu dire

"continuât". Mais ici le verbe de la principale est au présent donc le verbe de la subordonnée devrait être au subjonctif présent "continue"

5.Posté par Phiso le 14/11/2012 07:03
Karim wade concurrent de Macky Sall en 2017??Mon Dieu!!il se la coule douce en France et veut revenir en 2017 pour prendre notre pays!!jamais!il nous laisse galerer ici au Sénégal et lui reste chez lui en France!vraiment Karim wade nous prend pour ses esclaves!c est fini tout ça !ton adversaire politique c est Hollande puisque tu es Français,et que tu nous le montres bien!!

6.Posté par acd le 14/11/2012 08:03
C'est ousmane ngom le porte parole de wade ou Serigne mbacké ndiaye?

7.Posté par paul le 14/11/2012 09:16
ces gens du PDS sont de vrais imbeciles , meme en france SARKOZY est convoque a la justice pour l affaire BETENCOURT .
quelle honte nos dirigeants africains negres , ils ne respectent pas la justice ni l etat de droit .

8.Posté par wade le 14/11/2012 09:20
OUSMANE NGOM ARRETE TON CIRQUE. DIS MOI QUAND VOUS ACCUSIEZ IDY C ETAIT AU NOM DU PEUPLE NOUS DISIEZ VOUS .ET MAINTENANT, POURQUOI TOUT CE VERBIAGE INUTILE? IDY A FAIT SEPT MOIS, VOUS DEVEZ CROUPIR EN PRISON PENDANT 7 ANS

9.Posté par aphrodisiaque naturel naturel le 14/11/2012 09:41
nous vous faisons découvrir des meilleurs remèdes venant des usa qui garantie les meilleurs résultats
Les pilules VigRX ne sont pas uniquement préconisées pour augmenter la taille du pénis. Elles ont beaucoup d'autres vertus comme la capac
ité à provoquer des érections plus fortes et plus fermes, un meilleur contrôle de l'éjaculation, un plaisir sexuel plus grand, et des orgasmes plus intenses et plus longs. Parce que ces pilules d'agrandissement du pénis sont 100 % naturelles, elles ne contiennent pas d'agent chimique et de substance potentiellement dangereuse. En conséquence, vous ne souffrirez d'aucun effet secondaire. Les possibles améliorations provoquées par la prise de VigRX sont les suivantes :
* Un agrandissement naturel du pénis
* Des érections plus fortes et plus longues
* Un meilleur contrôle de vos éjaculations
* Un plus grand plaisir
* Des orgasmes plus intenses
vous pouvez faire une croix sur vos angoisses d'éjaculer trop vite, ce ne sont pas des médicaments pharmaceutiques , mais des suppléments 100% plantes et naturel sans aucun effet secondaire , Nous offrons aussi une garantie complète de satisfaction ou remboursement, une garantie total de livraison discrète, partout pour plus de renseignement contactez e-mail , vitamaxusa2@gmail.com 00221708294820 pour le service de livraison contactez AME sur le 0022177027416

10.Posté par un passant le 14/11/2012 09:49
A LA GUERRE COMME A LA GUERRE NE VOUS LAISSEZ SURTOUT PAS PIENTINER

11.Posté par Sophie le 14/11/2012 11:24
Envi d'éliminer le stress et la fatigue ?
Laissez vous séduire par un bon massage doux ou tonique, dans un cadre enchanteur et très discret !!!
Faites nous confiance et nous faisons le reste.
Tel: 70 829 95 95

12.Posté par BOUNKATAB le 14/11/2012 11:27
ET C'EST OUSMANE NGOM QUI ACCEPTE DE SIGNER CE COMMUNIQUE?WADE TIENDRAIT DONC SES PRINCIPAUX COLLABORATEURS PAR LES C.....?

13.Posté par Kassumay le 14/11/2012 15:31
Correcteur c'est toi qui est nul. Effectivement ça se dit parfaitement. C'est le subjonctif imparfait : "Le Président Wade a expliqué à son interlocuteur pourquoi il souhaite que le Président Ouattara continuât sa mission" est une phrase correcte. Avec des correcteurs comme toi, je me demande où va le Sénégal. Ce que tu viens de souligner comme faute est l'express correcte, le bon français. On remarque de plus en plus que les autres temps (passé simple, subjonctif, subjonctif imparfait) disparaissent au profit du présent dans la langue courante. Revois tes cours

14.Posté par imputrescible le 14/11/2012 17:13
Doul way! si vous ne répondez pas aux convocations dina gnoulène "dakandé"!

15.Posté par kebson le 14/11/2012 20:28
vive wade vive pds la loi rien que la loi



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016