Thierno Ba refuse la main tendue par le Colonel Aziz Ndao et l'abreuve d'injures


Thierno Ba refuse la main tendue par le Colonel Aziz Ndao et l'abreuve d'injures
La scène vient de se passer tout de suite au restaurant Piazza, situé sur l'avenue de la République, à coté du palais présidentiel.
Arrivé tranquillement au restaurant avec une  femme, le Colonel Abdoulaye Aziz N'dao, auteur du brûlot "Pour l'honneur de la Gendarmerie sénégalaise", a eu la surprise de sa vie. 
Thierno Ba, le mari de la présidente du Conseil Economique Social et Environnemental, Aminata Tall, qui avait visiblement une dent contre le Colonel, l'a abreuvé d'injures lorsque celui-ci l'a rejoint à sa table pour lui tendre la main qu'il a refusée, avant de le menacer de lui régler son compte sur place.
Face au silence du Colonel qui n'a pas jugé nécessaire de répondre aux attaques de celui qu'il avait attaqué dans son bouquin, Thierno Ba lui balance : "Si tu ouvres ta bouche, je te  *** (insulte de mère) . Tu es un vendu. Pourquoi tu as écrit que j'ai donné de l'argent au Général Fall? Est ce que tu m'as déjà vu lui donner de l'argent. Tes mensonges lui ont coûté son poste. Tu es un menteur et aigri. C'est parce que tu as toujours été un jaloux que tu as écrit ce livre de m***".
Malgré l'intervention de l'assistance, le mari d'Aminata Tall n'a pas voulu s'arrêter avant de vider son sac. Il aura même fallu l'intervention du vigile pour le calmer, avant qu'il ne disparaisse.
Nous y reviendrons...

Lundi 5 Janvier 2015
Dakaractu




1.Posté par Colonel Ndao le 06/01/2015 01:41
Les faits: le lundi 5 janvier 2015 à 19 heures, je me trouvais attablé à l entrée du restaurant Plazza avec un couple de mes amis.
Le nommé Thierno BA que j ai effectivement cité dans livre pour l honneur de la Gendarmerie tome 2 est rentré de façon fugace comme s il avait été averti de ma présence pour m insulter et m injurier tout en proférant des menaces contre ma personnes.
Je n ai pas réagi considérant que ma personne, mon grade et mes états de service ne me permettent pas de répondre à ce genre de personne.
Ce type de réaction ne me surprend pas. Je m attends même à des violences plus graves et je sais ma vie menacée. Je sais a qui j ai affaire et je sais que je ne suis qu au début du combat.
Aucune des personnes mises en cause dans mes livres n a osé comme le prêtent certaines voix gouvernementales saisir la justice. Ils n y ont aucun intérêt et encore moins des stratégies juridiques pour s en sortir.
Ils peuvent bien profiter de l attitude passive de l état pour s en tirer. Ce n est pas mon problème, je ne suis pas juge.
Ce qui m importe, c est ma securite et la securite de ma famille. J ai la conscience tranquille et l esprit serein et ce n est pas une bande de criminels, de voleurs et de prédateurs qui me font peur.
En ce qui concerne Thierno BA, CET INCIDENT l identifie auprès des senegalais, j avais dans mon livre fait preuve de démarcation par respect aux institutions de la République. Le nom Thierno est courant et prêtait à confusion. Par ses insultes, injures et menaces il signe sa participation effective au vol et pillages des deniers publics. Il serait bon et utile. Que la CREI l invite à justifier l origine licite de ses biens.

2.Posté par Veridique le 07/01/2015 13:21
99.99% des intervenants félicitent le colonel, alors Mr Bâ, à quoi ta servi ton impolitesse ? A toi de répondre.

3.Posté par Abbé le 07/01/2015 13:21
Mon Colonel, combien de Généraux, qu'ils soient en activité ou à la retraite, les Sénégalais retiennent encore leur nom ? Très peu. Votre nom vous restera au moins des décennies dans la mémoire des Sénégal.

Les réactions de sympathie de vos compatriotes (qui ne vous doivent rien et ne vous connaissent qu'à travers l'actualité) que je viens de lire ici et qui m'ont mis les larmes aux yeux valent mieux que n'importe quel grade de Général. Quelles sont votre consolation et celles de vos proches pour ce grade dont on vous a très injustement privé.

4.Posté par osma le 08/01/2015 12:28
ou sont les autres commentaires.?
la neutralité de site est remise en cause. Tous les commentaires étaient favorable au Général NDAO, il y' avait plus d'une dizaine, aujourd’hui il n'en reste que Trois. C'est bizarre laissez les gens s'exprimer librement.
bon, vous êtes libre de faire ce que vous voulez, la vérité est amère mais elle a été dite par tous
chapeau Général



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016