TOUBA : 1825 policiers pour parer à toute éventualité


TOUBA : 1825 policiers pour parer à toute éventualité
La Police nationale a mis en place, en perspective du Grand Magal de Touba prévu ce mardi, un ‘’impressionnant dispositif’’ de sécurité mobilisant 1825 policiers, pour parer à toute éventualité et pour que règne la paix et la tranquillité publique, à l’occasion de cet évènement, a indiqué, dimanche, Abdoulaye Diop, le directeur de la sécurité publique.
 
Lors d’un point de presse tenu au commissariat de Dianatou Mahwa, à Touba, M. Diop a indiqué que ‘’la police ne ménagera aucun effort pour assurer une présence visible à tous les niveaux’’.
 
Cette volonté des autorités de la Police nationale s’est traduite par un véritable travail de terrain, mené par les policiers de la capitale du mouridisme.
 
De jour comme de nuit, le commissaire spécial de Touba et ses hommes occupent le terrain. Le matin, on les voit réguler la circulation au niveau des carrefours de la ville. 
 
La nuit, des check-points sont érigés en différents endroits stratégiques de la ville avec des équipes mobiles sur roues et à pied avec l’appui des éléments du Groupement mobile d’intervention (GMI) en grand nombre.
 
Déjà, il y a eu 369 personnes interpellées pour divers délits, 51 cornets et 4 joints de drogue saisis, et les déguerpissements et désencombrements, et des opérations calèches et anti-motos Jakarta sont en cours.
 
A ce propos, le directeur de la sécurité publique a souligné que la police, en tant que régulateur social, va redoubler de vigilance, accorder une attention particulière à la réussite de la manifestation et tendre la main à toute la population.
 
A l’endroit de la presse, Abdoulaye Diop a dit sa disponibilité en restant ‘’intègre et poreux’’ à leurs sollicitations, pour ‘’aller dans la même barque, vers le même objectif qui est la réussite totale du Grand Magal de Touba’’.
 
Le Grand Magal de Touba célèbre le départ en exil, au Gabon, de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, le fondateur du mouridisme, l’une des plus grandes confréries musulmanes au Sénégal. 

A l’occasion de chaque édition, Touba, la capitale du mouridisme, devient le point de convergence de nombreux fidèles.
 
En décembre 2014, le président du Comité d’organisation de l’évènement, Serigne Bassirou Abdoul Khadre, annonçait qu’environ quatre millions de personnes venant de tous les coins du Sénégal et de la sous-région avaient assisté au Grand Magal de Touba 2014.

En vertu d’une loi proposée par le gouvernement et votée par l’Assemblée nationale, cette manifestation religieuse est désormais un jour férié, chômé et payé.
ID/ASG
Dimanche 29 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :