Suivi de la Déclaration de politique générale : Mimi passe l'oral des bailleurs

Face aux bailleurs de fonds hier, le Premier ministre Aminata Touré a décliné, avec l’apport de certains de ses ministres, les grands axes des objectifs qui lui ont été assignés par son chef. Un exercice facilité par la matrice de suivi-évaluation établie par son gouvernement.


Suivi de la Déclaration de politique générale : Mimi passe l'oral des bailleurs
Le régime de Macky Sall s’est donné pour priorité de satisfaire aussi vite que possible les besoins sociaux des Sénégalais. Le gouvernement du Premier ministre Aminata Touré va appuyer sur la réalisation de 25 actions phares ciblées lors de la Déclaration de politique générale (Dpg). Parmi ces dernières, certaines tournent autour des programmes concernant, entre autres, les infrastructures, les bourses familiales, la Couverture maladie universelle (Cmu), la lutte contre les inondations ou les programmes d’habitat social. Chaque trimestre, les membres du gouvernement, avec le Premier ministre à leur tête, vont rencontrer les bailleurs de fonds, pour mesurer la mise en œuvre de ces objectifs prioritaires de la Dpg du Premier ministre. Les partenaires techniques et financiers sont appelés à insérer leurs interventions dans les trois axes prioritaires dégagés par la matrice de suivi-évaluation présentée hier par le ministre du Plan.
Les axes en question portent premièrement, sur la prise en charge des urgences sociales et la correction des inégalités ; la seconde concerne la relance de l’économie, afin de créer des emplois, et la troisième vise la consolidation de l’Etat de Droit avec le renforcement de la Bonne gouvernance et le développement local.
La matrice de suivi-évaluation élaborée par les services du ministère du Plan permet de donner suffisamment de détails de l’action à mener, et d’orienter leur budgétisation et les moyens à y consacrer. Ce travail a semblé avoir pris de court les partenaires techniques et financiers. Ces derniers, notamment les représentants de la Banque mondiale et du Pnud, ont considéré que cet instrument d’évaluation est unique au monde et l’ont dit au chef du gouvernement. Car les bailleurs estiment qu’elle permet de donner une grande visibilité à l’action des différents partenaires, et de faciliter les différentes interventions et leur pertinence.
Le représentant du Pnud a salué cette matrice et déclaré que les organisations internationales pourraient s’en inspirer et en «vendre» le modèle à d’autres pays d’Afrique ou d’ailleurs. La Banque mondiale s’est engagée à appuyer la mise en œuvre des objectifs de la matrice de suivi-évaluation. Le Sénégal lui-même a été encouragé à reproduire ce modèle de suivi-évaluation au niveau des différents ministères.
Une chose assez cocasse s’est tout de même passée dans la journée d’hier. Après avoir invité les journalistes à couvrir la rencontre, les services de presse de la Primature ont envoyé une note pour annoncer que celle-ci était finalement annulée. Or, au même moment, le Pm Aminata Touré était en conclave avec ses collaborateurs et les bailleurs. Ce qui a poussé les gens à se demander ce qui pouvait justifier de pareilles cachotteries. Bien entendu, certains esprits mal tournés n’ont pas manqué de faire le rapprochement de la tenue de ladite rencontre avec l’absence du chef de l’Etat du territoire national.
Ces mêmes esprits ont vite fait de penser que Mme le Premier ministre a voulu éviter de donner l’impression qu’elle cherchait par ses actions, à faire de l’ombre à son chef, au moment où ce dernier était en voyage à l’étranger. Et ainsi éviter de susciter de la suspicion à son encontre.

Le Quotidien
Jeudi 20 Février 2014
Dakaractu




1.Posté par Aldo le 20/02/2014 14:41
Bravo au Ministre du Plan Abdoulaye Baldé. C'est lui le concepteur de cette matrice qui a été unanimement saluée par les bailleurs de fonds. Ce qui est une nouvelle preuve que la planification est importante dans les économies en développement comme le Sénégal. De plus, C'est une autre preuve que le suivi et l'évaluation du PSE doivent revenir au Ministère du Plan et non au Ministère de l'Economie et des Finances Encore une fois, Bravo à BIBI BALDE



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016