SERIGNE SOW DESCEND SOKHNA SAÏ MBACKE : « Elle fait du business politique »


Les foudres ont commencé à s’abattre sur elle. Sokhna Saï Mbacké, fille de Serigne Cheikh Saï Souhaibou est vraisemblablement bien partie pour être la cible privilégiée des Apéristes de Touba et de Mbacké. Sa sortie contre le Président Macky Sall interdisant à ce dernier l’accès à la maison de son père et lui promettant des pierres s’il osait revenir à Touba, a été perçue comme un affront à laver. Pour Serigne Sow, responsable politique de l’Apr et coordinateur de la ‘’Convergence Actions Citoyennes’’, «  Sokhna Saï Mbacké est une affairiste politique qui fait du business en s’appuyant sur son appartenance familiale afin de  faire le buzz pour gagner de l’argent. » 

Avec une volonté manifeste de ne pas laisser passer ces attaques impunies, Serigne Sow a invité la Mbacké-Mbacké à prendre ses responsabilités. « Ce qu’elle a dit n’engage qu’elle. Son père est notre guide spirituel et en tant que tel nous sommes fiers de lui. Maintenant que cette dame se mette à proférer des menaces contre le Président de la République est une autre affaire. Elle cherche à se remplir les poches. Elle veut faire du chantage qui ne passera pas. La prochaine visite du Président Sall sera populaire comme jamais elle ne l’a été.  Qu’elle ne cherche pas à se mettre au travers de notre chemin car nous sommes prêts à en découdre avec elle ». Serigne Sow de poursuivre : « nous avons appris qu’elle a été réprimandée par des autorités religieuses. C’est déjà bien. Il n’appartient pas à cette dame de dire qui entre ou qui n’entre pas chez Serigne Souhaibou. Elle est trop minuscule pour le faire. Elle n’a pas le droit de tenir de tels propos. Mieux, le Khalife Général a interdit que son hôte soit hué. Autrement dit, elle a bravé cette interdiction ». 

 

Serigne Sow de regretter le refus du parti Rewmi de répondre à l’appel au dialogue national. Une preuve de plus, selon lui, qu’Idrissa Seck ne se soucie de l’intérêt national, d’où ses positions toujours nuancées sur les questions essentielles. Notre interlocuteur d’inviter ses camarades à une remobilisation d’urgence.
Dimanche 22 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :