SERIGNE ABDOU AZIZ DAROU TANZIL : " Si nous ne travaillons pas, nous n'aurons jamais la paix sociale! '


SERIGNE ABDOU AZIZ DAROU TANZIL : " Si nous ne travaillons pas, nous n'aurons jamais la paix sociale! '
La 18è édition du magal de Darou Tanzil commémorant la venue au monde de feu Serigne Moustapha Abdou Aziz Bara Mbacké organisée le samedi 28 mai 2016, vient de connaître son épilogue avec la réunion d'évaluation déroulée ce lundi.

L' événement a, selon les organisateurs, battu tous les records d’affluence avec une véritable marée humaine qui a déferlé sur le paisible quartier de Darou Tanzil.

L’initiateur du magal, Serigne Abdou Aziz Mbacké, khalife de Darou Tanzil, a tenu à remercier tous les talibés et sympathisants qui se sont investis pour la réussite de cette journée de prière et de recueillement qui a vu la présence de presque toutes les personnalités de premier plan du mouridisme. Il faut dire que le Khalife général de la communauté Serigne Cheikh Sidi Moukhtar Mbacké, avait instruit Serigne Abdou Aziz de prendre toutes les mesures idoines afin de donner le plus d’éclat possible à ce magal, en raison principalement de l’apport considérable de Serigne Moustapha au rayonnement du mouridisme.

Comme à l’accoutumée, Serigne Abdou Aziz a profité de ce magal pour s’exprimer sur la marche du pays et délivrer des recommandations à ses talibés et sympathisants.

S’adressant à ses ouailles, il leur a fortement demandé de tout mettre en œuvre pour se conformer aux prescriptions divines, seul et unique moyen de se prémunir contre les vicissitudes de la vie présente et future. Il a poursuivi son propos en enjoignant ses talibés, conformément à la ligne édictée par Serigne Touba, d’élever le travail au rang de mystique. Selon Serigne Abdou Aziz, c’est grâce à son travail que l’individu pourra s’affranchir.'' Si nous ne travaillons pas, nous n'aurons jamais la paix sociale '' dira-t-il.  Il donnera  en exemple le magal de Darou Tanzil qui en est à sa 18è édition et qui a toujours été organisé sur fonds propres, sans aucune aide étatique.

Se prononçant sur la situation de notre pays, Serigne Abdou Aziz a rappelé les principes sacro-saints qui doivent présider à la vie de toute démocratie : un gouvernement qui gouverne et une opposition qui s’oppose.

L’unanimisme, la pensée unique, n’ont jamais permis à un pays de se développer.

Serigne Abdou Aziz a aussi souligné pour le déplorer, le non renouvellement du personnel politique : de Senghor à Macky Sall, on ne voit que les mêmes individus ! A croire que le Sénégal est devenu la chasse gardée d’une caste, d’une nomenklatura qui ne dit pas son nom ! Chaque fois qu’un citoyen essaie de contribuer à l’éveil des consciences, il essuie une volée de bois vert. Abdoul Mbaye ne dira pas le contraire lui qui a vu sa vie privée étalée sur la place publique simplement parce qu’il a créé un parti politique !

Serigne Abdou Aziz prône un retour aux valeurs léguées par nos glorieux devanciers; c’est pour lui l’unique moyen de faire face aux défis d’une mondialisation galopante.
Lundi 30 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :