SCANDALE À LA DAF : Un policier, deux agents de saisie et deux Asp arrêtés

La Direction de l’automatisation du fichier (Daf) est secouée par un énorme scandale de faux et usage de faux sur des papiers d’un Franco-sénégalais. Véreux, le père de ce dernier vendait ces documents moyennant de fortes sommes d’argent, avec l’implication des agents de la Daf. La supercherie découverte, un policier, deux agents de saisie de la Direction de l’automatisation du fichier ont été arrêtés de même que deux agents d’Assistance à la sécurité de proximité (Asp).


SCANDALE À LA DAF : Un policier, deux agents de saisie et deux Asp arrêtés
La corruption a de beaux jours devant elle au Sénégal, car elle est présente partout au sein de nos structures, surtout dans l’administration publique. Depuis quelques semaines, l’ambiance à la Direction de l’automatisation du fichier (Daf) est viciée par un scandale de faux et usage de faux. Ce scandale a fait tomber un policier du nom de Moussa Ndong, deux agents de saisie travaillant à la Daf, Adama Sow et Khady Fall en plus de deux agents d’Assistance à la sécurité de proximité (Asp). Tout ce beau monde a fait face à un juge qui les a placés sous mandat de dépôt depuis quelques jours avant de partir en congé.
 
Le pot aux roses est parti, selon nos sources, des papiers en règle que détenait un jeune Franco-sénégalais. Ce dernier décédé, son père véreux a récupéré les papiers qu’il «vendait» comme marchandise aux plus offrants qui, en contrepartie, pouvaient voyager en France sans être inquiétés. Seulement avant de pouvoir émigrer au pays de Marianne, il fallait bénéficier de la complicité d’agents de la Direction de l’automatisation du fichier (Daf) pour que les documents soient au complet et que le candidat puisse passer sans problème entre les mailles des filets. Malheureusement pour ces derniers, leurs magouilles ont fini par être découvertes par les autorités françaises qui ont saisi les responsables sénégalais. Une enquête ouverte a débouché sur l’interpellation des présumés auteurs et les complices supposés du réseau au sein de la Daf. C’est d’abord les opérateurs de saisie qui ont été présentés arrêtés avant d’être placés sous mandat sous mandat de dépôt.
 
Toutefois, l’arrestation de ces deux agents de saisie de la Daf a occasionné, d’après nos sources, une grande incompréhension d’autant plus que la responsabilité des agents de saisie dans la procédure de confection des documents est minime. Le travail est fait en chaîne et la tâche dévolue aux agents de saisie est infime selon nos interlocuteurs. Le petit personnel de la Daf est d’autant plus en colère que le juge qui a placé leurs collègues sous mandat de dépôt est en congé et l’affaire risque de traîner.  C’est à  quelques jours de la tabaski que le policier et les deux Asp ont été arrêtés et mis dans le panier à salade.
 
Pour vérification, nous avons appelé au téléphone et envoyé des messages au commissaire Ibrahima Diallo, Directeur de l’automatisation du fichier. Malheureusement, ce dernier n’a pas répondu aux nombreux appels ni aux messages écrits envoyés.
 L'AS
 
 
Vendredi 23 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :