Réponse de Cheikh Issa Sall, le DG l'Agence de Développement Municipal (ADM) aux Magistrats de la Cour des Comptes


Réponse de Cheikh Issa Sall, le DG l'Agence de Développement Municipal (ADM) aux Magistrats de la Cour des Comptes

 

Campagne médicale

Nous sommes là pour assister à une campagne de consultation gratuite organisée par le Mouvement des élèves et étudiants de Tefess, en partenariat avec le Mouvement Agir avec Macky pour le Développement de Mbour (Am Dem Ca Kanam). 

Nous l’avons toujours dit : notre credo, c’est d’accompagner toutes les initiatives prises par des Mbourois. Nous ne laisserons jamais les Mbourois seuls dans de bonnes œuvres. C’est cela notre philosophie. C’est en cela que nous avons accompagné le mouvement Solidarité Mbouroise dans sa démarche d’expliquer les citoyens dans la reconstruction de la grande mosquée de Mbour. Nous avons aussi accompagné l’Amicale des jeunes de Diamaguène. 

C’est une initiative à saluer et à répéter. Vous savez, il y a trois obstacles qui empêchent nos populations d’aller vers les structures sanitaires. Il y a d’abord l’obstacle financier parce que souvent les malade se poser la question d’aller dans les hôpitaux ou non parce que tout simplement, ils n’ont pas les moyens financiers. L’autre obstacle est géographique car les hôpitaux se trouve être un peu loin de leur domicile. Le dernier obstacle, c’est la décision d’aller vers les structures sanitaires. Et des campagnes de consultations gratuites comme ça font sauter ces trois obstacles. 

Donc, nous du Mouvement Am Dem, qui avions dans un programme un volet social et un volet santé, avons jugé nécessaire d’aller avec le Mouvement des élèves et étudiants de Tefess pour les accompagner dans le financement, dans l’organisation pour assurer la réussite de cette manifestation afin que les populations de Mbour, celles de Téfess en particulier, puisse bénéficier gratuitement de ces soins gratuitement. Et l’affluence montre que le besoin était là. 

Sortie des magistrats

Une première précision, il ne s’agit pas d’un rapport, mais d’un communiqué de l’organe de juridiction. Il faut savoir que l’organe de juridiction n’est pas un organe juridictionnel, c’est la branche de l’Union des magistrats du Sénégal au niveau de la Cours des comptes. Donc cela n’a rien à avoir avec les aspects juridiques ou juridictionnel. 

C’est le point de vue d’un groupe de personnes, ce n’est pas l’avis de tous les magistrats mais de quelques magistrats qui ont jugé qu’un magistrat, même en disponibilité, ne doit pas afficher ses engagements politiques. 

Moi, je crois le contraire. Je considère, en tant que magistrat en disponibilité pour 5 ans. La disponibilité signifie : sortie provisoire d’un corps. Actuellement, je peux aller pêcher, aller à l’étranger, vendre du thiaf (cacahuètes), faire de l’élevage ou de l’agriculture. Je peux faire tout ce que je veux parce que je suis sorti provisoirement du corps pour 5 ans. 

Mais notre préoccupation, ce n’est pas de s’attarder sur ce communiqué. Notre préoccupation, c’est d’être proche des populations, d’essayer de tout faire pour satisfaire leurs besoins dans la santé, l’éducation, le social. Notre préoccupation, c’est également élargir la famille politique du président Macky Sall au niveau de ce département. Et nous sommes sur le terrain tous les jours. 

Manipulation ?

C’est possible, nous sommes au Sénégal et nous sommes dans la politique. Mais cela ne nous intéresse pas. Ce qui nous intéresse, c’est le terrain, c’est le social, c’est ce que nous faisons au bénéfice des populations. C’est notre engagement avec tous les fils et les filles de Mbour faire de notre ville, l’une des trois villes les plus émergentes, les plus développées du Sénégal. Notre préoccupation,  c’est notre engagement auprès du président Macky Sall pour élargir sa famille politique et sa base affective au niveau de Mbour. Le reste, c’est des interpellations, c’est des agitations qui ne nous mènent vraiment à rien. 

Dimanche 1 Mai 2016
Dakaractu





Dans la même rubrique :