Présidence du meeting du Pds le 19 juin : Wade va retrouver ses vieilles amours


Présidence du meeting du Pds le 19 juin : Wade va retrouver ses vieilles amours
Abdoulaye Wade est attendu à Dakar pour présider le meeting du Pds du 19 juin à Dakar. Réagissant à l’annonce faite par le ministre de la Justice, Aminata Touré, du recouvrement de la somme de plus de deux milliards de francs Cfa remis au ministre du Budget dans le cadre de la traque des biens mal acquis, le comité directeur du Pds dénonce une «opération de théâtralisation» de l’Exécutif. Par la voix de Amadou Sall, le Pds réclame au pouvoir en place non seulement la vertu mais également la transparence à l’égard des citoyens.
Souhaitant capitaliser la mobilisation réussie de Mbacké, le Parti démocratique sénégalais (Pds) prévoit un grand meeting le 19 juin dans la capitale. Selon  une source du Comité directeur, il sera présidé par Abdoulaye Wade en personne qui se trouve toujours à Versailles. Ce retour annoncé donne plus d’épaisseur à la lutte libérale contre «l’injustice». Longtemps attendu, ce come-back de l’ex-président de la République permettrait de ra­gail­lardir les troupes libérales qui ont le vent en poupe après leurs deux manifestations réussies à Dakar et à Mbacké. 
Le Pds s’interroge aussi. Pris au dépourvu par la sortie de Aminata Touré qui a annoncé une transaction de certaines entreprises à hauteur de 2,2 milliards de Francs Cfa, le Comité directeur du parti s’est réuni longuement pour parer le coup porté à son encontre. Pour Amadou Sall, le scénario concocté par le ministre de la Justice relève d’ «un film de série B». Le porte-parole du Comité directeur cherche à dissiper l’idée qu’il y aurait des repentis dans ses rangs qui chercheraient à s’attirer les bonnes grâces de la justice en martelant qu’aucun membre du Pds n’a négocié. Il renchérit en affirmant que le Pds dans sa globalité ne négocie pas. De plus, les Libéraux s’interrogent entre l’écart des sommes évoquées par la presse (5 milliards) et la somme annoncée par la Garde des Sceaux.  «Il faut qu’on nous explique», ajoute Ama­dou Sall. Jouant carte sur table, le Pds charge son président de groupe parlementaire, Modou Diagne Fada, de déposer au bureau de l’Assemblée nationale une question d’actualité afin de comprendre l’origine de cette somme et son insertion dans le budget de l’Etat. Poursuivant sur la «dérive autoritaire» du pouvoir de Macky Sall afin de mieux masquer «l’incurie du gouvernement face aux de­man­des des Sénégalais», le Pds fustige «la bandaison des muscles» de ces derniers jours. A leurs yeux, l’arrestation de Bara Gaye ne peut qu’être dénoncée après son placement sous mandat de dépôt pour offense au chef de l’Etat, ma­nœuvres et actes de nature à  compromettre la sécurité publi­que. Me Amadou Sall ne cesse de s’interroger publiquement sur l’acharnement «revanchard» de Macky Sall contre ses anciens frères de parti.    

Le Quotidien
Jeudi 30 Mai 2013




1.Posté par ALY le 30/05/2013 17:02
WADE A MEUX A DONNER COMME IMAGE. PARTICIPER A DES MEETINGS A SON AGE ET AVEC SON RANG EST UN MANQUE DE SAGESSE DE SA PART. A SON AGE IL DEVAIT AVOIR UNE AUTRE POSTURE. MAIS TOUT LE MONDE N A PAS LA CLASSE DE SENGHOR OU L ELEGANCE DE DIOUF. MAIS UN TIGRE NE DEVIENT JAMAIS VEGETARIEN. WADE EST UN GOUJAT, UN RUSTRE UN BADOLA IL MOURRA AINSI ET C EST DOMAGE POUR CEUX QUI SONT ENCORE ACCROCHES A SON TIAYA;



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016