Parfum de scandale autour d'un contrat de 3 milliards signé par Aly Ngouille Ndiaye (DOCUMENTS)

Que cache l'incroyable déséquilibre noté dans le contrat liant la Société Autrichienne Elektro-Merl Ges.m.b.H à l'Etat du Sénégal?


Parfum de scandale autour d'un contrat de 3 milliards signé par Aly Ngouille Ndiaye (DOCUMENTS)
DAKARACTU.COM Après l’annonce à grands renforts de la signature d’un accord révolutionnaire avec la société Green Energy, (accord qui semble bien loin d’être mis en œuvre), voilà que le Ministre des Mines et de l’Energie, Mr Ali N'gouille N'diaye a signé le 27 mars dernier, un contrat d’approvisionnement avec la société autrichienne Elektro-Merl Ges.m.b.H, pour l’électrification de 19 villages dans diverses
localités du pays.
Ce contrat d’électrification rurale d’un montant 4.988.650 Euros a été directement signé par le Ministre sans aucun respect des procédures habituelles régissant la Senelec et l'Aser, en la matière.
En grand adepte du gré à gré, le Ministre n’a évidemment pas pris le soin de passer par un appel d’offres. En effet, le Contrat a été
directement signé avec le fournisseur autrichien le 23 Mars 2013, sur la base d’un crédit d’exportation de la Banque Unicredit Bank Austria AG concédé à l’Etat du Sénégal. L’Autriche étant membre de l’OCDE, ce contrat aurait même dû faire l’objet d’un appel à concurrence.
Après plusieurs échanges avec des techniciens de la Senelec et de l’Aser, nous nous devons de noter que tous fustigent les conditions dans lesquelles cet accord a été finalisé. Et pour cause : les conditions de paiement du fournisseur se font dans un manque total de contrôle et transparence; le paiement de l’avance de démarrage équivalent à 30% du montant du Contrat par la Banque Autrichienne, directement au fournisseur (1.496.595 Euros), se fait sans aucun suivi ni garantie pour l’état du Sénégal; aucune forme de caution n’est requise au fournisseur; aucune sanction n'est prévue en cas de manquement, et il suffit pour la société Elektro-Merl Ges.m.b.H de présenter une facture commerciale accompagnée d’une demande de paiement signée toutes deux…….. par elle-même, pour que l’avance soit payée par la Banque. A aucun moment une structure de contrôle sénégalaise n’intervient dans ce processus. Plus grave, on se rend vite compte que presque 80% du montant du Contrat seront payés au fournisseur directement par la Banque Autrichienne, avant qu’un seul équipement n’arrive au Sénégal. Ce contrat est une carte blanche au fournisseur autrichien qui est libre de tout contrôle et se fait payer à des milliers de kms par une banque de son propre pays.
Certains des techniciens avec lesquels nous nous sommes entretenus, nous ont fait part de leur sentiment de frustration et de surprise à la lecture du Contrat : « Ce n’est pas le métier du Ministre de l’Energie de négocier ou de signer ce genre de Contrat sans appui des techniciens du secteur. Il n’y a ni contrôle ni intervention des structures capables de le faire au niveau de l’Aser ou de la Senelec. Cela montre bien une volonté de faire les choses en catimini et en dehors des règles de passation  ou de transparence.»
Un autre technicien d’ajouter : «  Si on veut faire cadeau d’un Contrat à une société avec des prix sans contrôle, c’est très bien joué de la part du Ministre.  Sur les 19 villages ciblés, aucune étude préalable n’a été réalisée, aucune évaluation sur site effectuée. Les prix des générateurs solaires sont exorbitants. Les techniciens ont été mis hors du coup, et on se demande même si ce n’est pas le Ministre lui-même qui va se charger d’installer le matériel une fois arrivé... »
En fait les montants des équipements sont très élevés. Par exemple, les lampadaires solaires à fournir sont au prix de…. 5000 Euros/ pièce, ce qui fait plus de 2 fois le prix de ce type d’équipement, aujourd’hui. . Le fournisseur n’a pratiquement aucune obligation ou contrainte dans cet accord. Des spécialistes du secteur ont qualifié ce contrat de scandaleux. Le Ministre ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin puisqu'il est annoncé après cette phase test de 19 villages, une phase complémentaire de près de 100 villages.
A un moment où l’on ne cesse de parler de gouvernance vertueuse et traque de biens mal acquis, ce contrat montre bien que les mauvaises
habitudes de nos gouvernants n'ont pas changé... Mêmes causes, mêmes sanctions disait l'autre!

Vendredi 31 Mai 2013
Dakaractu



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par rone le 04/06/2013 21:16
J'y crois pas à mes yeux, le ministre a signé ce document? mais le fournisseur n'est responsable de rien et ce qui est marrant c'est lá oú ils disent qu' en cas de litige le problème sera réglé en Autriche , les trois juges arbitraires seront autrichiens .Je suis entré sur leur site internet et ce client a déjà travaillé avec le president wade pour installation de 3 villages, vous les journalistes, allez vérifier cette realisation.Finalement , c'est l'état du senegal qui prend tout en charge meme la demande d'exoneration d'impôts, de taxes et exonerations des taxes douanières etc...
Je suppose que notre premier ministre financier n'a pas vu ce contrat ni notre président Macky ni notre journaliste devenu ministre de la bonne gouvernance Latif .
Courage aux senegalais

50.Posté par niang22 le 01/06/2013 08:10
Je vis en Europe depuis 16 ans. je m'adresse a vous journalistes tres incompétents et a la population senegalaise tres naive. Ces pauvres journalistes sans niveau ne vous servent que des informations a la hate sans investigations. Soyons sérieux, nous appartenons a un pays pauvre. Nous n'avons pas les moyens de financer nos propres projets de developpement. Les Autrichiens acceptent de financer si on fait travailler leur propres entreprises. Ne nous voilons pas la face, c'est nous qui avons besoin de leur argent. Par consequent le gouvernement n'a pas a lancer un appel d'offre. C'est ca la real politique. Ces "sournalistes" écrivent du n'importe quoi. Ils n'ont aucun niveau. L'Etat devrait penser a exiger aux entreprises de presse qui les embauchent d'avoir un certain niveau contre la subvention qu'il les accorde.
Chers journalistes de Dakar actu, envoyez vos articles a votre patron, CYS, pour qu'ils les corrige avant de les poster.

49.Posté par Abdou Mbacke Sarr le 01/06/2013 05:01
MAIS OU EST DONC OR NI SCANDALE YA RIEN DE GRAVE LES DOCUMENTS SONT CLAIRS.

48.Posté par bibs le 01/06/2013 02:25
Bonjour,
J'ai lu toutes les pages de ce contrat et je voudrais m'adresser a Radeux (2eme post) pour lui dire qu'un Ministère ne polémique sur un forum. Ce contrat, un Ministre d'un pays qui se respecte (pays développe) ne dois pas le signer. Il est tout sauf bon, le fournisseur en quelque sorte n'est responsable de rien (Exemple : Cf article 10.5).
Et vraiment les techniciens du Ministere (ou ASER) doivent redoubler d'efforts car le document est plein de fautes.
Thanks to the newspaperman who gave the news.

47.Posté par palune le 31/05/2013 22:11
http://www.dakaractu.com/MISE-AU-POINT-du-Ministere-de-l-Energie-et-des-Mines_a45260.html
mise au point que des mensonges

46.Posté par RADEUX le 31/05/2013 20:59
MISE AU POINT du Ministère de l'Energie et des Mines
Ministère de l’Energie et des Mines

Le vendredi 31 mai 2013 le site DAKARACTU.COM a publié un article intitulé"Parfum de scandale autour d’un contrat de trois milliards signé par Aly Ngouille NDIAYE".
Face aux multiples allégations contenues dans cet article, le Ministère de l’Energie et des Mines tient à apporter les précisions suivantes afin d’éclairer l’opinion:
Il convient tout d’abord de préciser qu’il s’agit de conteneurs photovoltaïques destinés à l’électrification par voie solaire des villages encore éloignés du réseau de Senelec. Dans le cas d’espèce, le projet est destiné à 19 villages pour l’éclairage public, les écoles et les postes de santé.
Pour ce qui concerne le financement, il paraît utile de signaler que le programme en cause est financé par un crédit acheteur dont les règles de fonctionnement sont les suivantes: le banquier du pays exportateur octroie le crédit en faveur de l’importateur en vue de payer directement sur place le fournisseur de matériel qui est établi dans le même pays que le banquier au fur et à mesure qu’il exécute les prestations. Préalablement au paiement, les factures sont validées par le client. Cette règle est facilement vérifiable auprès de la profession bancaire.
Le processus commence donc par la signature d’une convention de financement par le Ministère de l’Economie et des Finances ce qui a été fait. Dans son annexe 2, cette convention précise l’identité de l’exportateur chargé de fournir le matériel. Dans un tel cas, les dispositions du Code des Marchés Publics en particulier le recours à l’appel d’offres ne s’applique pas.
C’est seulement après la réalisation de ces deux préalables que le Ministère de l’Energie et des Mines, commanditaire des travaux, est intervenu pour signer le contrat d’approvisionnement selon la procédure suivante:


D’abord avec l’implication de l’Agence Sénégalaise d’Electrification Rurale (ASER), (la SENELEC n’étant pas concernée, contrairement à ce que DAKARACTU.COM a écrit), il convient de rappeler que du début à la fin du processus (examen du devis, validation et paragraphe du contrat d’approvisionnement), c’est l’ASER qui a été l’acteur principale et qui a paraphé le contrat d’approvisionnement.
Ensuite, après accomplissement de toutes ces formalités par l’ASER, le Ministre a signé le contrat d’approvisionnement.
Il est important d’indiquer que c’est le deuxième programme, après celui réalisé par la même entreprise dans l’arrondissement de FIMELA qui concernait huit (08) villages que notre Gouvernement a trouvé sur place.
Une simple comparaison de ce programme avec celui en cours permet de montrer les économies réalisées. En effet, le coût global du premier programme s’établit à 3138790 Euros soit 392348,75 par village alors que grâce à l’implication de l’ASER dans le deuxième programme, ce coût s’élève à 4988650 Euros pour 19 villages soit 262564,2 euros par village y compris la formation et le montage du matériel sous le contrôle de l’ASER.
L’économie ainsi réalisée est de 129784 euros par village soit 33%.
Par ailleurs, comme indiqué dans l’article, un autre programme pour alimenter 50000 personnes du monde rural est en cours de négociation.
Tels sont les faits et le Ministère de l’Energie entend résolument garder le cap de l’électrification rurale en vue de la réalisation de l’objectif de 50% en 2017 fixé par Monsieur le Président de la République.
Le Ministère de l’Energie et des Mines

45.Posté par johnny le 31/05/2013 20:53
Atypico. Tres bien dit. Ces gens prennent le peuple pour aussi betes qu'ils sont.

44.Posté par Atypico le 31/05/2013 19:08
Et si finalement la "démocratie" sénégalaise c'était devenu cela : " vous pouvez dire tout ce que vous voulez" pour autant de temps que nos pouvons continuer de faire ce que, nous , nous voulons" !

43.Posté par diogomaye le 31/05/2013 13:03
ngir yala laissez ce génie brillant ingénieur major de sa promotion polytechnique titulaire d'un MBA garmy ci nday ak ci bay homme intègre qui n'a qu'un seul souci redresser le secteur de l'énergie. il a déjà négocié beaucoup de contrats avec des prives pour régler définitivement la question de l'énergie. aly ngouille est un travailleur. lisez d'abord le contrat avant de le dénigrer . il n'est pas de la race des badoolos du pds qui ont dilapidé les richesses du pays. aly ca kanam ca kanam . INTOX HAINE JALOUSIE

42.Posté par johnny le 31/05/2013 13:02
Il fallait organiser un appeld'offres et laisser l'Aser ou la Senelec s'en occuper. La Dcmp n'a meme pas ete saisi avant signature. On insulte personne. Tchi deuke bi legnou deukke....

41.Posté par marieme le 31/05/2013 12:55
Ils sont tous pareil de vraies voleurs

40.Posté par Mousssssssss le 31/05/2013 12:53
Wa APR DOUL WAY VOUS PASSé tout votre temps à defendre vos ministre c'est du griotisme pas du militantisme !!!!!

39.Posté par Didia le 31/05/2013 12:46
Ce ministre est un baol baol il a ces société qu'il alimente c pourquoi il a préféré signé ce contrat sans les technicien du secteur. Il détournera les services pour ses propres comptes. Il est pire que Samuel sarr.

38.Posté par Guiss le 31/05/2013 12:46
Voila une patate chaude de la cour créée par Macky Sall pour dit-il controler l'action de son régime en matière de détournement de fond. Le contrat est limpide et clair. Ceux qui font les louanges de Ngouille Ndiaye utilisent d'autres canaux pour vanter ses mérites. Vous ne voulaient voire la réalité pourtant elle est là claire, précise et nette. Sa signature n'a pas été piratée et il doit s'assumer. On est en face d'un régime de brigands

37.Posté par ndeye le 31/05/2013 12:41
ET vous dites quoi de l'homosexualite du Minitre de l'energie Aly Ngouille? parlez en mon cher. Macky est oblige d'intervenir directement sur les questions de l'ernergie car il se rend compte de plus en plus que son con de ministre ne peut pas faire de resultats.

36.Posté par diop 212@yahoo.fr le 31/05/2013 12:41
ce n'est pas vrai - il est l'un des meilleurs ministres et bonne continuation Aly...

35.Posté par M.N le 31/05/2013 12:33
Laissez le bosser c'est mieux. ALY n'est pas dans ces petitesses, c'est un homme qui s'est déjà fait. Allez chercher les brouteurs dilapideurs ailleurs.
La presse ne fait que chercher à accroître ses lecteurs et jouer dans la manipulation.

34.Posté par cheikh le 31/05/2013 12:10
meilleur ministre de l'année ! ya des coupures mais il gére bien !c'est impossible de régler les problemes d'electricité en un an

33.Posté par matar le 31/05/2013 12:09
je le connais bien foula ak fayda la am si liguéy ,épui il est trés simple et il aime ce qui est juste .Il ne badine pas avec les malversations!!!

32.Posté par salimata le 31/05/2013 12:07
biyiléne aly ngouille liguéy rék la kham !!!

1 2 3


Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016