DAKARACTU.COM

PROCES HABRE : Le Sénégal condamné par la Cour de la Cedeao pour violation des droits de l’homme


PROCES HABRE : Le Sénégal condamné par la Cour de la Cedeao pour violation des droits de l’homme
Lorsque les 65% des Sénégalais portaient le Président Macky Sall à la tête du pays, le jugement d’Hissein Habré n’a jamais été leur préoccupation. Ils aspiraient à une vie meilleure après les 12 ans du règne de Me Abdoulaye Wade. Aujourd’hui, le Chef de l’Etat range de côté les besoins du peuple sénégalais, oublie ses engagements électoraux pour s’engager dans un procès très risqué pour l’image du Sénégal contre un homme qui n’a commis aucun délit dans ce pays. C’est curieux de voir Macky Sall laissé le président Yahya Jammeh qui a froidement exécuté la sénégalaise Tabara Samb pour déployer autant d’énergie contre le président Habré. D’ores et déjà, les interrogations de Me François Serres Avocat de l’ancien président Tchadien défilent dans les esprits. « Le président Macky Sall a-t-il pris des engagements avant son élection pour bénéficier de soutiens ? Est-ce une priorité pour les Sénégalais ? » s’interrogeait-il dans une interview. Sur instruction du Chef de l’Etat, le Ministre de la Justice s’empresse à mettre en place sa Cour qui jugera le président Habré. Cette Cour ne sera rien d’autre qu’un outil pour encore une fois violer les droits d’Habré et remettre en cause une décision de la justice de la Cour de Justice de la Cedeao. Le problème juridique est simple et il a été validé tant par la justice sénégalaise que la Cour de la CEDEAO. La décision rendue au Sénégal en 2001 a autorité de la chose jugée. Elle est conforme au principe de non- rétroactivité du droit pénal reconnu par les juridictions nationales du monde entier » a déclaré Me François Serres. Et l’avocat d’Habré d’ajouter que « le système judiciaire sénégalais a été disqualifié et on le remet en selle aujourd’hui en le saupoudrant d’un habillage « africain » (quelques juges non sénégalais composant la juridiction de jugement) condamné par la Cour de la CEDEAO ». En plus, le Sénégal a déjà été condamné par la Cour de la CEDEAO pour violation des droits de l’homme en 2010. Les autorités sénégalaises violent à nouveau la Constitution, les textes de la Cour de la Cedeao et les Droits du président Habré.

EXTRAIT DE LA DECISION DE LA COUR DE JUSTICE DE LA CEDEAO



La Cour de Justice de la Cedeao siégeant à Abuja le jeudi 18 novembre 2010 dans l’Affaire Hissein Habré contre la République du Sénégal.

1-Au terme de cette audience, la Cour, « statuant publiquement contradictoirement, au fond, en matière des Droits de l’Homme et en dernier ressort, et après en avoir délibéré » a constaté « l’existence d’indices concordantes de probabilité de nature à porter atteinte aux Droits de l’Homme de Monsieur Hissein Habré sur la base des réformes constitutionnelle et législatives opérées par l’Etat du Sénégal ».

2-La Cour a dit « qu’à cet égard l’Etat du Sénégal doit se conformer au respect des Décisions rendues par ses Juridictions Nationales notamment au respect de l’autorité de la chose jugée ».

En conséquence, poursuit le Bureau, « la Cour ordonne au Sénégal le respect du principe absolu de non rétroactivité ».

3-Par ailleurs, la Cour a dit que « le mandat reçu par lui de l’Union Africaine lui confère plutôt une mission de conception et de suggestion de toutes modalités propres à poursuivre et faire juger dans le cadre stricte d’une procédure spéciale ad hoc à caractère international telle que pratiquée en Droit International par toutes les Nations civilisées ».

4-Ainsi, elle « rejette toutes autres demandes de Monsieur Hissein Habré comme étant inopérantes ». LEDAKAROIS.NET




Lundi 4 Février 2013
Notez


1.Posté par solution le 04/02/2013 21:17
VENTE DAPHRODISIAQUE TRES EFFICASSE CONTRE LA FAIBLESSE SEXUELLE ET LEJACULATION PRECOCE RESULTATS IMMEDIAT EXISTE EN GELULLE EN POUDRE OU EN SACHET LIVRAISON A DOMICILE EN TOUTE DISCRETION CONTACTEZ VITE LE 774736063

2.Posté par Recrutement le 04/02/2013 21:28
Recrutement fonction publique 2013 ... fonctionpublique.gouv.sn

3.Posté par Jeanne le 04/02/2013 22:23
Les 5 raisons qui expliquent la fascination et l'admiration de l'Amant Mystere pour les femmes noires.

4.Posté par kanilai le 05/02/2013 05:00
Le President Macky etonne, Le Chad etant un lointain pays ou le Senegal n'a subi aucun victime ou injustice, voila que le Ghana insatisfait du proces de ses ressortissants FROIDEMENT assassines par le Boureau Yaya Jammeh en 2005 vient de re-ouvrir devant les tribunaux du Ghana et la CPI ce dossier que Jammeh, le President Kufor aidant a cru clos. Voila que un serieux dossier horrible de massacre de 33 ghanaens par Jammeh en 2005. Des lors on se demande ou sont les priorites de Macky? Tabara Samb foridement assasinee, Salieu Niang toujours dans les geoles de Jammeh, Salif Sadio bien au chaud en Gambie avec des raids a n'en plus finir, 3 innocents senegalais fraichement massacres par des bandits qui se replient a Banjul le weekend dernier, tous les mensonges de Jammeh sur tous les dossiers senegambiens pendant 18 annees , Macky n'a qu'a occuper du sort des casamancais qui ont vote pour lui avec espoir aulieu d'endormir les senegalais sur des dossiers qui ne rapportent RIEN au Senegal.
Vive le Ghana.
Lisez;

An International Human Rights Activist, Anthony Rau has filed a suit at the International Court of Justice against former President John Agyekum Kufour, NPP flagbearer Nana Akufo Addo and Gambian President Yayha Jammeh.

Mr. Rau said former President Kufour and Nana Akufo Addo were complicit in the murder of over 33 Ghanaians in Gambia in 2005.

Addressing a news conference in Accra on Monday, Mr. Rau said the erstwhile New Patriotic Party (NPP) administration led by President Kufour and Nana Akufo- Addo as Foreign Affairs Minister did little role to uncover the truth behind the murder of the Ghanaians.

According to the Human Rights Activist the courts in Ghana are investigating the matter now. “The courts have also started their investigation telling me that they have also heard the same thing so now they are investigating Jammeh, Kufour and Nana Addo. So please I am here today [Monday] to let Ghanaians know that if you are real and a good human rights activist you don’t have to be afraid to bring a sitting president to court.”

He further stated that he has dragged the three to court because they failed to fight the cause of the Ghanaians who were troubled in Gambia. “It is possible that anyone who is a president can be dragged to court.”

Source: citifm

5.Posté par lepeuple le 05/02/2013 13:03
Il faut sortir de cette CEDEAO de merde. On ne peut pas juger Habré ni juger nos voleurs? C'est quoi CEDEAO alors?

6.Posté par mame boye le 05/02/2013 17:50
du nouveau sur skype vous voulez connaitre votre avenir ajoutez moi la.voyante89 merci

7.Posté par joseph guilavogui le 06/02/2013 10:15

PROCES HABRE : Le Sénégal condamné par la Cour de la Cedeao pour violation des droits de l’homme



Dans la même rubrique :
SALL CRASH !

SALL CRASH ! - 24/04/2014