Mali : la course aux ministères est lancée

Au Mali, la Cour constitutionnelle doit toujours confirmer l’élection d’Ibrahim Boubacar Keïta. Mais IBK n’a pas encore prêté serment que dans une partie de la classe politique malienne, certains tentent déjà de se placer pour occuper un poste au sein du futur gouvernement.


Mali : la course aux ministères est lancée
DAKARACTU.COM  Il y a ceux qui sont dans l’actuel gouvernement et qui espèrent rester à leur poste ou changer de portefeuille, et il y a ceux qui se bousculent devant le portillon. Certains dorment presque avec leur téléphone en main au cas où il sonnerait, d’autres sondent l’entourage d’Ibrahim Boubacar Keïta, à défaut de pouvoir le contacter en personne.

« Jusqu’à la proclamation des résultats provisoires, je voyais Ibrahim Boubacar Keïta tous les jours. Mais depuis 48 heures, impossible de le rencontrer », se lamente un ancien candidat à la présidentielle qui a appelé à voter IBK au second tour. Des noms circulent déjà pour les postes-clés du futur gouvernement. « IBK est au courant de ces rumeurs, mais il est le seul à décider », confie l’un de ses proches.

« Même moi je ne sais pas qui va entrer dans le futur gouvernement, avoue-t-il. Le président a déjà dit qu’il n’a rien promis à personne. » En principe, c’est dans exactement un mois maintenant que le président Ibrahim Boubacar Keïta prêtera serment. Ce n’est qu’alors qu’on connaîtra ses intentions. 
Rfi.fr




Lundi 19 Août 2013
Notez


Dans la même rubrique :