Malaise aux Ciments du Sahel : Les ouvriers souffrent en silence leur calvaire

La souffrance au travail, du début à la fin. Tel est le calvaire rencontré dans les ateliers des Ciments du Sahel, raconté par certains ouvriers. Ces derniers, malgré ce qu’ils endurent, préfèrent souffrir en silence, de peur d’être sanctionnés par la direction.


Malaise aux Ciments du Sahel : Les ouvriers souffrent en silence leur calvaire
Le calvaire des ouvriers des Ciments du Sahel ou cimenterie de Kirène, est soupçonnable. C’est l’avis de certains agents rencontrés qui nous racontent leur vie dans les unités de production.
D’ailleurs, la majeure partie d’entre eux regrette d’avoir quitté la Sococim-industries où ils officiaient. « Depuis notre arrivée dans la cimenterie, les conditions de travail et le traitement vont de mal en pis. C’est fortement optimistes quant à notre avenir ici, que nous avions quitté la Sococim-industries dont les conditions sont de loin meilleures », se désole ce travailleur.
Pis, fait noter notre source, « nous y avions cru après la crise d’il y a deux ans, suite à notre bras de fer avec la direction, mais presque rien n’a changé à part la durée de travail. Initialement, la direction nous imposait 12 heures de travail, nous ne faisons actuellement que 8 heures ».
Les heures de travail n’influent pas sur le bulletin de salaire. En effet, nos interlocuteurs font savoir que « la direction de la cimenterie, ne respecte pas la convention collective des mines. Nous sommes alignés sur la convention des Btp. Ce qui est illégal dans la mesure où nous devrions être pris en charge par la convention des mines. Cela veut dire tout simplement que nous sommes pris comme des maçons ». Une situation délicate de l’avis de ces ouvriers qui signalent : « ce traitement se répercute sur nos salaires ».
Un traitement qui frise le « despotisme », selon nos sources pour qui, « même avec les repos médicaux, nous sommes pénalisés, parce qu’ils pompaient sur nos salaires. Ce qui veut dire que plusieurs repos médicaux dans un même mois, provoquent directement un arrêt de travail et une perte du salaire ».
Cependant, ce mauvais traitement à la cimenterie de Kirène, n’est dû selon les ouvriers, qu'à l’absence d’un syndicat. Notre interlocuteur de signaler « nous souffrons de l’absence d’un syndicat qui peut défendre réellement nos intérêts. Le syndicat qui nous défendait avant la grande grève d’il y a deux ans, ces gens-là se sont aujourd’hui tus pour ne pas perdre leur travail. Ce qu’il y a maintenant, c’est un syndicat maison à la solde de la direction ».
Nos multiples tentatives de joindre la direction sont restées vaines...
Vendredi 11 Juillet 2014




1.Posté par Papyrus le 12/07/2014 09:36
Je crois que l'article est mal titré ou du moins il y'a une petite erreur. A la place, j'aurai mis Malaise aux Ciments du Sahel: Les travailleurs souffrent en silence leur calvaire car cette situation concerne tous le monde dans cette usine.
Il suffit de mener vos enquêtes en profondeur et vous verrez.

2.Posté par diene le 12/07/2014 10:31
il fallait s y attendre les nars libanais sont de vrais esclavagistes ils preferent corrompre un fontionnaire que de payer un salaire decent

3.Posté par Abdoun le 12/07/2014 14:37
OÙ SONT NOS INSPECTEURS DU TRAVAIL CORROMPUS JUSQU'À LA MOÉLLE,AU LIEU D'ALLER EN INSPECTION DANS LES USINES ET MINES ,ILS VONT DIRECTEMENT DANS LES BUREAUX DES PATRONS QUAND ILS VONT DANS CES ENDROITS,JE SAIS CE QUE JE DIS.

4.Posté par wax dëg le 12/07/2014 18:28
Dans les boites libanaises c'est toujours comme ça, de vraies esclaveries.

5.Posté par MADAR le 12/07/2014 20:26
Je pense que les Ciments du Sahel est une entreprise parmi tant d'autres à Dakar dirigées surtout par les libanais qui font de l'esclavage du XIe siècle. Il faudrait que l’État prenne ses responsabilités afin de donner aux sénégalais un emploi descent respectant les lois et règlements en vigueur.
Si vous partez à HD INDUSTRIE (société qui fait les savons et detergents de marque MADAR) interroger les travailleurs, vous allez pleurer car ces gens là souffrent dans leur chair .

Que fait l'inspection du travail?

6.Posté par bousso le 13/07/2014 11:23
amouléne foula zéro caractére comment un nar libanais venant de liban lointain ou de la Syrie en guerre peut -il vous trouver dans votre propre pays vous mettre dans des condition d'esclave chim encore de la naïveté légendaire du nègre



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016