Le chef de station de Rfm-Mbacké torturé par 5 éléments du GMI « L’adjudant Dieng a voulu me briser les doigts et les côtes » accuse-t-il


Le chef de station de Rfm-Mbacké torturé par 5 éléments du GMI « L’adjudant Dieng a voulu me briser les doigts et les côtes » accuse-t-il
La voix brisée, parfois grelottante, teintée d’une colère encore acerbe, Abdoulaye Fam, actuel chef de station de RFM-Mbacké n’oubliera jamais son altercation d’hier dimanche, avec les éléments du groupement mobile d’intervention stationnés à quelques lieues de la grande mosquée de Touba. Depuis sa demeure de Darou Marnane, le journaliste  déclare avoir été « terriblement molesté par ses bourreaux qui voulaient, selon lui, lui briser les doigts et les côtes ».
Joint au téléphone, l’homme explique avoir eu un petit échange verbal avec eux  d’abord avant de recevoir des coups de partout.
« Je me dirigeais à la Résidence Khadimou Rassoul pour assurer, avec certains de mes collègues de GFM, la couverture médiatique de la cérémonie officielle. C’est à ma grande surprise qu’un élément du GMI m’a ordonné de quitter la chaussée, alors qu’au même moment d’autres véhicules passaient… des véhicules de journalistes bien sûr. Etonné, j’ai demandé au monsieur de regarder mon laissez-passer et ma carte de presse. Seulement, le gars n’a voulu rien comprendre, m’ordonnant de quitter les lieux. C’est alors que je me suis résolu à rester sur place, eu égard au fait que mon voyage allait être plus longue. Quand je me suis  aperçu que les GMI m’en voulaient à mort pour avoir choisi de stationner à droite de la chaussée, j’ai décidé de quitter les lieux à pied. Malheureusement, c’est à instant que l’adjudant Dieng est venu me déshabiller. Il se mit à me donner des coups de bottes. Ces collaborateurs l’aideront dans la tâche. Au moins, ils étaient 5 hommes  à me prendre à partie. C’est ensuite qu’ils m’ont transféré au commissariat de Dianatoul Mahwa, menottes on ne peut plus serrées aux deux mains. Je suis certain que j’ai échappé à la mort. Ils ont, peut-être, réussi à me briser les doigts et les côtes. J’attends de faire de la radioscopie pour en savoir davantage » explique Abdoulaye Fam.
Du côté des hommes de tenue, on parle de refus  d’obtempérer. Une plainte pour tortures n’est pas à écarter. A Touba, plusieurs journalistes se disent prêts à l’accompagner dans ce combat.

Le chef de station de Rfm-Mbacké torturé par 5 éléments du GMI « L’adjudant Dieng a voulu me briser les doigts et les côtes » accuse-t-il


Le chef de station de Rfm-Mbacké torturé par 5 éléments du GMI « L’adjudant Dieng a voulu me briser les doigts et les côtes » accuse-t-il
Lundi 23 Décembre 2013
Dakaractu



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par bro le 26/12/2013 21:54
Tous les policiers de dianatoul sont tres gentils sauf un ,ce un la il est long comme abdou diouf avec sa tete toute blanche,il amerde tout le monde,je serai tres content de le voir en retraite.

21.Posté par touth le 25/12/2013 02:05
il faur suivre cette affaire jusqu au bout , il faut que la torture cesse au sénégal l excès de zèle aussi bien chez les policiers les gendarmes que chez les magistrats. il faut qu'ils soient eux-aussi punis comme tout citoyen qui viole la loi.
les journalistes aussi doivent être corrects et sérieux dans leur travail. les policiers ont intérêt à refaire leur image ils ont une mauvaise réputation alors que sans tenue ce sont des êtres qui peuvent se faire tabasser facilement par des civils sans armes. Il faut vraiment qu'ils arrêtent cette violence. ils sont mal vus n'ont aucune bonne réputation.

20.Posté par Naar le 24/12/2013 23:22
Ces hommes de tenue ne considèrent pas les "civils".Il faudrait que les gens commencent maintenant à refuser ces actes de tortures, en portant plainte.
Pourtant, parmi eux ,il y a des hommes sympathiques qui connaissent leur devoir et leur droit envers le citoyen.
Mais, si peu, le vrai peuple se révoltera contre tous ses ennemis.

19.Posté par roots078 le 24/12/2013 16:21
ceux qui essaient de defendre les hommes de tenue (policiers et gendarmes) ignorent peut etre les agissements de ces derniers.
je pense qu'ils sont formes pour destabiliser les civils au lieu de les proteger, surtout les auxiliaires, ils sont mal eduqués, autains et tres orgeuilleux.
un conseil pour tous, ne jamais essayer de leur dire le droit ou de le faire comprendre que tu connais ton droit. C'est en ce moment qu'ils sont les plus sauvages,
je pense que dans leur formation, on y inclu pas le respect et la dignité envers son prochain.
DOMMAGE QUE NOTRE POLICE ET NOTRE GENDARMERIE N'ONT PAS D'AVENIR A CAUSE DE L' ARROGANCE ET LA MEPRISE DONT FAIT MONTRE LES AUXILIAIRES.

18.Posté par la verité le 24/12/2013 15:44
La police sénégalaise a toujours été violente. La plupart des officiels sénégalais ont déjà été bastonnés, injuriés, intimités ou violentés par ces forces de l'ordre. Abdoulaye wade, Bathily, dansokho, tanor, Maky, idrissa seck,bamba dieye, niass et même l'actuel président, etc. ont subi l'assaut de ces forces. Cela est honteux et inacceptable. La police ne doit pas être au dessus de la république. Elle est une composante de celle-ci. Elle doit être suivie et évaluée comme tous les corps de la république. Je croyais avec l'avenement de Maky des mes courageuses allaient être prises pour que de pareilles situations ne se produisent plus. En son temps, Diouf avait été très courageux et les avaient tous virés. Il y a un excès de zèle notoire de la part de ces forces. Comment peut on exhibé sa carte de presse et etre bastonné cela prouve que les agents sont soit ignorants ou soit ils voulaient seulement se défouler. Dans les 2 cas, cela est très grave. Aussi longtemps que des mesures courageuses ne sont prises (sanctionner les fautifs, revoir le mode et le niveau de recrutement des auxiliaires, avoir un système de contrôle et d'évaluation de l'action de la police, etc.) la police sera toujours au banc des accusés. Bref, il nous faut une police respectueuse des droits des individus. On peut se faire respecter sans pour autant utiliser la force disproportionnée sur des citoyens ayant comme seul moyen de protection une carte de presse. Wa salam

17.Posté par Mme gueye mbosse le 24/12/2013 15:37
Je connais bien abdoulaye fam ,on a habité le meme pavillon quand on était étudiant mais ce que je sais de lui est qu'il est un homme gentil, très souriant avec beaucoup d'humour. Ce gars est tellement bien éduqué pour injurier quelqu'un à fortuori un homme de tenue. A moins qu'il ait changé entre temps et ça m'étonnerai .En tout cas ablaye je te souhaite beaucoup de courage et une grande réussite dans ton métier.

16.Posté par moussa le 24/12/2013 14:14
Il faut vraiment sévir et arrêter le massacre perpétré par ces idiots de flics! tous les jours,brimades,violence,humiliations etc...faits par ces gens qui n'ont que le courage de se cacher derrière une tenue qu'ils ne méritent pas d'ailleurs.

15.Posté par dace le 24/12/2013 13:46
vraiment c la premieree fois k jintervienne mais si c seulma bastonne k on apende aux hommes de tenue mieux vaut supprimer ses corps pack nak sans tenue et un contre un tout le monde peut se battre d kheikeh mome tout un chakun peut le faire alors de grace aretter way
je compatis pour monsieur fam

14.Posté par deum le 24/12/2013 13:08
Dommage, mais sachons que c'est quasi impossible de civiliser et de professionaliser des sauvages en uniforme! Helas oui.

13.Posté par babs le 24/12/2013 11:14
refus d’obtempérer et on bastonne comme des sauvages! je pense qu'il est temps qu'on arrête ces salauds de forces de désordre là! on en n'a assez de ces bavures!

12.Posté par abb le 24/12/2013 10:59
Et le gouvernement n arret pas ces bandi

11.Posté par abb le 24/12/2013 10:54
La police et la gendarmerie doivent aller rejoindr les militaire en casamance mo gueune di torturé les citoyens comme ça.

10.Posté par plocier le 24/12/2013 09:16
ces policiers c'est de véritables imbéciles

9.Posté par Momo le 24/12/2013 08:54
Ces connards ont cette fâcheuse habitude. C'est des complexés qui n'ont que leurs matraques pour se faire comprendre. Ils font la même chose durant les concerts, soiré, matches de foot. Il faut que la justice sévisse.

8.Posté par Policier le 24/12/2013 08:45
On dirai que les hommes de tenue cherche à mettre le feu dans ce pays, comment avec tous ses scandales ils continuent de se singulariser négativement.

On les comprend, car on ne peut pas mettre dans la securité des agents avec un niveau zero, la stratégie securitaire nécessite des stratégies, reflexions mais les nullards sont refractaires aux débats

7.Posté par papa le 24/12/2013 08:22
VOUS VOUS CROYEZ INTOUCHABLES.



DU MATIN AU SOIR VOUS RACONTEZ DES INSATANITES SUR D'HONNETES CITOYENS.


JE N'ETAIS PAS LABAS MAIS SUIS CONVAINCUS QUE VOUS N'ETES PAS EXENMPTS DE REPOCHES.


FENNE REK AK TOGNE.






SONALE NGUENE ASKANWI TOROP SAKH.

6.Posté par kerba le 24/12/2013 08:20
C'est sur que le gars a fait le petit malin devant les hommes de lois,nos journalistes se prennent pour des gens au-dessus de la loi et cela doit cesser.
Il faut respecter les autorités!!!

5.Posté par Stop!!!! le 24/12/2013 02:43
Wow! Je ne savais pas que le Senegal faisait parti des pays qui a usenet les journalistes!! Ca c'est bafouer les droits de l'homme anf freedom of speech!! Je suis abassourdie!

4.Posté par REAGAN le 24/12/2013 00:51
il a insulte le policer

3.Posté par dof-le-fou le 23/12/2013 22:32
Bon Dieu! qu'est-ce qu'ils ont à torturer les gens comme ca? Il faut faire une plainte et suivre ca jusqu'au bout. il faut que cela cesse!

1 2


Dans la même rubrique :