L’Algérie tombe le masque


Il est surprenant que les autorités algériennes puissent s’entêter encore à vouloir porter atteinte au Royaume du Maroc en usant de cet artifice désuet qu’est le polisario.
Malgré tous les revers diplomatiques, Alger s’obstine toujours à soulever son épouvantail dans les arènes internationales, comme ce fut le cas le 26 février 2013 à Genève devant la 22ème session du Conseil des Droits de l’Homme, puis au siège de l’ONU à New York le 24 février 2013, lors des travaux des 229ème et 230ème sessions du Comité Spécial des Opérations de Maintien de la Paix, et, enfin, avec la réaction épidermique des autorités et de la presse algériennes suite à la déclaration franche et directe du Premier Ministre marocain, Abdelillah Benkirane, dans laquelle il affirme, et c’est vrai, que l’Algérie est responsable de la situation qui prévaut actuellement au Mali et dans la région sahélo-saharienne.
C’est donc avec une désinvolture déconcertante et indigne d’un Ministre des Affaires Etrangères d’un pays qui se prétend puissance régionale, que le sieur Mourad Medelci a exhorté la communauté internationale à appuyer le mouvement séparatiste du polisario pour lui permettre d'exercer son droit à l'autodétermination.Un mouvement connu pour ses accointances avec le terrorisme islamiste, notamment au Nord Mali où sa présence a été confirmée officiellement par le Mali.
Une demande, faite à Genève le 26 février 2013 devant la 22ème session du Conseil des Droits de l'Homme (CDH ), qui ressemble à un soutien formel de l’Algérie au terrorisme et à l’instabilité de la région sahélo-saharienne.
Ainsi, se proclamant neutre dans ce dossier, le régime algérien se voit une nouvelle fois contraint de se dévoiler et d’abattre ses cartes, omettant bien entendu de préciser qu’il finance et arme les milices polisariennes qui constituent aujourd’hui une réelle menace pour la sécurité non seulement du Maroc mais aussi de la région, voir du monde, vu qu’elles sont présentes partout, en Europe, en Amérique, en Asie au sein des Ambassades algériennes ou d’officines, appelées représentations, gérées par l’Etat algérien.
Dernière trouvaille de la diplomatie chaotique algérienne, la mise en place d’une unité de casques bleus de la MINURSO pour surveiller et protéger les Droits de l’Homme aux provinces sahariennes marocaines.
Cette fuite en avant du Chef de la diplomatie algérienne s’explique par le refus systématique d’un recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf.
Un refus qui permet à l’Algérie d’obtenir des aides humanitaires onusiennes et européennes conséquentes en gonflant la population sahraouie avec des ressortissants algériens, maliens, mauritaniens, nigériens, tchadiens, soudanais et libyens. Des aides qui sont par la suite détournées pour engraisser les pontes de la direction du polisario et de leur marraine algérienne.
Aussi, en l’absence d’une présence permanente du HCR dans les camps de Tindouf, le détournement des aides humanitaires se poursuivront et les fonds récoltés serviront dans les trafics en tous genres.
Mais les premières et grandes victimes de ces failles juridiques et de telles pratiques illicites sont les populations civiles sahraouies, notamment les enfants de bas âge, les femmes et les personnes âgées.
Il est donc plus qu’urgent que pareil scandale cesse et que l’Algérie se conforme à ses obligations internationales et qu’elle arrête de gesticuler idiotement.
De plus, il ne fait nul doute que par manque d’exercice de la démocratie, les décideurs algériens restent dans l’ignorance qu’un référendum ne peut se tenir sans recensement des populations authentifiées et qualifiées à y participer. C’est le minimum syndical.
D’ailleurs, de nombreuses voix s’élèvent au sein des instances internationales et ONG’s sur la situation actuelle dans les camps jugée inadmissible et intolérable sur les plans politique et humanitaire pointant du doigt la responsabilité du pays-hôte, à savoir l'Algérie.
Nul ne peut ignorer que le Royaume du Maroc a toujours affirmé que le recensement est un droit humain inaliénable et une exigence non pas seulement du Maroc mais également de la communauté internationale et condamné le fait qu’il ne soit pas encore mis en œuvre, notant que le Conseil de Sécurité avait appelé, dans sa résolution 1979 (2011) à un recensement des populations des camps de Tindouf, jusqu'a nos jours refusé par l'Algérie
Cette attaque stérile algérienne contre le Maroc survient justement après la vive altercation entre le représentant permanent d’Algérie à l’ONU et son homologue marocain.
Un accrochage intervenu après que le diplomate algérien, Mourad Benmehidi, ait accusé le Maroc devant le CDH de toutes les exactions et regreté que la MINURSO ne comporte aucune composante des Droits de l’Homme.
Suite à quoi, la représentante permanente du Maroc, Madame Soumia Bouhamidi, a demandé une motion d’ordre et estimé que le représentant de l’Algérie n’avait pas à parler d’une mission de maintien de la paix en particulier et que son pays n’avait pas de leçon à donner au Maroc tout en le remettant vertement en place sur les soit disant violations massives et à grande échelle des droits des Sahraouis, invitant l’Algérie à s’intéresser davantage à ce qui se passe dans ses affaires intérieures.
Eh beh ! Comme le disent si bien les méridionaux ! Une jeune diplomate marocaine qui donne la fessée à un diplomate algérien en fin de carrière, une première dans les annales diplomatiques mondiales. Il s’en rappelera Monsieur Benmehidi, devenu la risée des couloirs et sujet principal des discussions dans les salons feutrés du palais de verre de Manhattan. La honte (chouha), le nif (nez) s’est cassé la gueule !
Enfin, je conclurai mon papier par la cerise sur le gâteau.
La déclaration du Premier Ministre Marocain, Monsieur Abdelillah Benkirane, qui, sans fioriture, a, dans une interview à l’émission «Internationale» de la chaîne francophone TV5 en date du 24 février 2013, lancé un missile sur la tête des autorités algériennes.
Sans détours et avec son franc parlé, il a tout simplement accusé, à un moment de grande écoute de la chaine française, l’Algérie d’être la seule responsable de la déterioration de la situation au Nord Mali.
Un missile qui a soulevé un tollé de la presse algérienne aux ordres.
Un missile renforcé par la déclaration, en date du 25 février 2013, du Ministre espagnol des Affaires Etrangères, José Manuel Garcia-Margallo, en visite à Nouakchott en Mauritanie, qui, pour sa part, a déclaré que «La crise malienne a déstabilisé toute la région, ce qui a provoqué l'aggravation de la situation sécuritaire dans les camps de Tindouf».
Il a même adressé une nouvelle mise en garde aux ressortissants espagnols contre les risques élevés auxquels ils s’exposent en se rendant dans les camps de Tindouf et dans le Sud algérien.
Tout est dit, les autorités algériennes ont fait tomber leur masque pour découvrir leur véritable visage. Elles ne sont plus crédibles tant sur les plans interne qu’externe.
Au plan externe, je livrerait juste le fait qu’un ancien diplomate espagnol, fin connaisseur du dossier de Sahara, aurait assuré que le Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS) algérien aurait mis le paquet en pompant dans la manne pétrolière du pays pour faire pencher la balance à la faveur du polisario et ce, après qu’il ait été abandonné par deux de ses fidèles alliés traditionnels en Europe à savoir le Parti Populaire espagnol et le Parti Socialiste français.
A ce sujet, on parle d’un million de dollars versé annuellement au seul cabinet d’avocats américains «Foley Hoag», recruté pour faire du lobbying aux Etats-Unis d’Amérique pour toutes les questions relevant du Sahara marocain et qui a tout tenté pour déprogrammer la diffusion du film «Stolen» aux Etats-Unis, un documentaire qui dénonce l’esclavage pratiqué par les séparatistes du polisario dans les camps de la honte de Tindouf. Quelle perte d’argent pour le peuple algérien !
Sur le plan interne, cette perte de crédibilité est palpable par la crise sans précédent qui secoue le FLN, où aucun clan n’arrive à imposer son candidat au poste de Secrétaire Général, le déballage des affaires de corruption, les luttes pour le contrôle de la «vache à lait» qu’est la SONATRACH, le retard pris pour réviser la Constitution ainsi que celui relatif aux logements sociaux, dont les livraisons programmées pour 2014 n’ont même pas franchi l’étape des signatures des contrats.
Une future campagne présidentielle qui s’annonce d’ores et déjà haute en couleur et avant son lancement officiel.
Aussi pour calmer une population en surchauffe, car les émeutes sociales ont déjà commencé, dernière en date celle sanglante du 27 févier 2013 à Bordj Bou Arréridj (230 km à l'Est d'Alger), les autorités algériennes multiplient les attaques puériles et stériles contre le Maroc et brandi la menace terroriste.
Une stratégie éculée et qui ne convainc plus personne.
Farid Mnebhi.
Farid Mnebhi




Vendredi 1 Mars 2013
Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

36.Posté par FAKOU le 28/03/2013 22:40
La Mauretanie tout le territoire se trouvant à l'ouest de l'oued moulouiya, la capitale etait shinguit( nouakchott actuelle) le 1er roi Bagga etait intronisé par Syphax roi de la Numidie unifiée ( Algerie Actuelle). N4ACCAPAREZ PAS L'Histoire des autres

35.Posté par FAKOU le 28/03/2013 22:32
Pour connaitre l'histoire nord africaine, il faut lire Tite Live, Prolybe, Herodote...Ibn Khaldoun, tous ces historiens ne sont pas Algeriens.
LES ROYAUMES NUMIDES
Alors que Carthage rayonnait de toute sa puissance, les Royaumes Numide de Gaia, Massinissa et Syphax, avaient atteint un degré de développement exceptionel sur le plans économique, social et culturel. Bien que peu, ou encore mal connu, cette période reste l'une des plus passionnantes de l'Histoire de l'Algérie.
Il faut remonter à l'histoire de Carthage pour accéder à la chronologie des Royaumes Numides.
Selon la chronologie chrétienne, et les récits de Virgile dans l'Enéide, Elissa Didon, soeur de Pygmalion, roi de Tyr, fuyant l'oppression de son frère, débarqua avec ses trésors et une poignée de fidèles Tyriens et Chypriotes sur la côte africaine de Tunis, vers 860-870 avant Jésus Christ. Entre le lac et les marais saumâtres, dans la péninsule formée par l'ancienne embouchure et les alluvions du fleuve Madjerda, elle fonda Carthage "Qart Hadast" (ville nouvelle).
C'est aussi dans l'Enéide, que nous trouvons trace du premier personnage historique du territoire occupé par l'Algérie d'aujourd'hui, Hiarbas ou Iarbas, roi de Getulie, ancienne contrée de l'Afrique en bordure de l'Atlas Saharien. Selon Virgile, Hiarbas, fils de Jupiter Amon et d'une nymphe, demanda à Didon de l'épouser. Ayant essuyé un refus, Hiarbas fit la guerre à Carthage.
Justin, dans les histoires Philippiques, résumé de la grande histoire universelle, adaptée par Trogue Pompée d'une oeuvre grecque plus ancienne, nous présenta l'épisode ainsi :
"Des envoyés de Hiarbas, chef de la tribu (Maxyés) arrivèrent à Cathage pour demander la main de Didon au nom de leur maître . . . Mais ils n'osèrent pas brusquer les choses et cherchèrent un détour. Ils feignirent d'être en quête d'un prince qui consentît à enseigner à Hiarbas et à ses sujets les moyens de vivre d'une manière moins barbare . . ."
Hérodote, au V siècle avant J.C., nous a laissé un apeçu sur le cadre de vie et sur les habitudes des Numides :
"A l'Est du fleuve Triton, vivent les Maxyès, peuple de laboureurs sédentaires possédant des maisons. Selon la tradition, une moitié de leur tête est rasée, l'autre moitié arbore une longue chevelure ; ils se teignent le corps au henné. Ils prétendent descendre des Troyens. La région où ils vivent, montagneuse, plus boisée que le territoire des Nomades, plat et sablonneux, comme d'ailleurs le rste de la Lybie vers le Couchant, abonde en fauves et animaux sauvages de grande taille : lions, éléphants, ours, ânes cornés, bracochères, cinochéphales, serpents . . . "
Hérodote nous renseigne aussi sur l'organisation de l'agriculture et les hauts rendements agricoles de la région.
Il est difficile de déterminer avec exactitude l'origine des Numides, mais l'hypothèse de l'origine troyenne émise par les propos maxyès, est acceptable. Salluste affirme, par ailleurs, que les Massyles et les Massaéysyles auraient été amenés par Hercule, au cours de son périple vers l'Espagne.
Strabon confirme Salluste en ce qui concerne l'authenticité d'Hercule, ce fabuleux roi Assyrien, qui serait venu d'Asie avant Cyrus.
Malgré l'ignorance profonde où nous nous trouvons en ce qui concerne la Numidie jusqu'au IV siècle avant J.C., tout laisse supposer que son développement a suivi le même itinéraire que celui des peuples méditérranéens.
Au plan politique, la Numidie connut des tribus indépendantes, des républiques villageoises, de vastes royaumes dotés d'un pouvoir fort qui s'est superposé qux structures tribales.

Quand la Numidie réapparut au IVe siècle avant J.C., elle formait au couchant; le royaume des Massaeysiles limité par l'Ampsaga (Rhumel) à l'est et par la Moulouya à l'ouest, avec Siga pour capitale et le royaume des Massyles dans la partie orientale du Constantinois, avec Cirta pour capitale.
Hérodote rapporte que des relations commerciales se dévelppèrent très tôt entre Phéniciens et Numides, favorisant ainsi la pénétration de la langue et dela culture puniques assez profondément dans le pays.
Les Numides apprirent des Phéniciens les procédés agricoles et industriels de la fabrication de l'huile d'olive et du vin, l'exploitation etle travail du cuivre. L'influence culturelle, par contre, fut très li,itée et s'exerça essentiellement par l'inter,édiaire de Carthage; elle ne se manifesta de manière sûre que dans le domaine de l'art, dont nous retrouvons des exemples dans les grands médracens de l'Aurès et de Tipaza.
D'après Polybe, historien grec, né en 200 avant J.C. et connaisseur de l'Afrique pour y avoir séjourné longtemps, le premier roi des Massyles fut Navarase, beau-frère de Hannibal (247-183 avant J.C.) grand général et homme d'Etat carthaginois.
Après la première guerre punique (264-241 avant J.C.) Carthage dut faire face à la guerre de mercenaires, et fut aidée par la cavalerie numide du prince Navarase.

Au cours des années qui suivirent cette guerre, la puissance carthaginoise s'affaiblit, ce qui permit au roi des Massyles, Gala, grandpère de Massinissa, d'entreprendre la conquête des villes côtières, dont Hippo-Régius, qui devint sa capitale. Il fut reçu triomphalement par la population qui chassa les Carthaginois.
Pendant la deuxième guerre punique (218-202) avant J.C.) Romains et Carthaginois se disputèrent avec acharnement l'alliance des royaumes numides.
Alliée à Hannibal, la cavalerie numide se distingua brillamment. Elle parvint à envahir l'Iberia, la Gaule, traversant les Pyrénéees ; puis lesAlpes, contribuant à remporter en 216 avant J.C. la bataille de Cannae, la plus célébre victoire des troupes de Hanninal, demeurée, à ce jour, dans les annales militaires, comme un exemple de stratégie et de tactique.

La résistance et la robustesse des montures et des cavaliers numides y jouèrent un rôle considérable.

Ladeuxième guerre punique prendra fin avec la bataille de Zama. Cesont les troupes numides de Massinissa, rallié à Scipion, qui contrubuèrent à la défaite deCarthage, contrainte aolrs de reconnaître Massinissa comme roi de Numidie.

Au IIIe siècle avant J.C., la Numidie masséylienne était gouvernée par Syphax qui chercha à helléniser son pays, comme le faisaient à cette époque, les autres peuples de la Méditerranée.
La guerre en Iberia achevée et dans la perspective de la guerre en Afrique, Carthaginois et Romains recherchèrent l'alliance du roi numide.
Scipion décida alors de traverser le détroit de Gibraltar pour négoicer avec Lui. D'après Tite-Live, alors que Scipion entrait au port, Hasdrubal y arrivait aussi. Ainsi, ces deux ennemis se retrouvaient-ils sur le territoire du prince numide flatté de voir les deux plus grandes puissances du monde venir solliciter, en même temps, son amitié.

_________________
Les peuples ne devraient pas avoir peur de leur gouvernement, mais les gouvernement devraient avoir peur de leur peuple

34.Posté par kola1955 le 05/03/2013 07:46
@ massinissa34 :


Sur Google,n'importe qui écrit n'importe quoi.
Déjà ,on me demandant de clicquer sur tel ou tel chose,je vois comme disait mon ami l'Italien ,il ya des gens qui prennent la Télévision ou internet pour la BIBLE.
Un jour un présentateur a déclaré sur France 2, le SOUSS,veut dire au Maroc le petit souk

33.Posté par kola1955 le 04/03/2013 22:43
@ massinissa34 :


Sur Google,n'importe qui écrit n'importe quoi.
Déjà ,on me demandant de clicquer sur tel ou tel chose,je vois comme disait mon ami l'Italien ,il ya des gens qui prennent la Télévision ou internet pour la BIBLE.
Un jour un présentateur a déclaré sur France 2, le SOUSS,veut dire au Maroc.

32.Posté par massinissa34 le 04/03/2013 08:14
le royaume numide qui est l'algerie a l'epoque antique existe bien avant le maroc d'idriss 1er
les plus grand roi berbere sont algerien
clicquez sur google . MASSINISSA JURGHUTA JUBA SYPHAX ect....

31.Posté par kola1955 le 03/03/2013 17:30
Vu le grand problème au Mali et les pays subsahariens, l'Algérie a trés peu de chance de défendre ces intêrets pour avoir accés à l'Atlantique et ceux du polisario pour plusieurs raisons : 1) les indépendantistes sont minoritaires dans leurs peuple 2) les indépendantistes se sont trahis en s'alignant sur les thèses des islamistes gueriers Algériens aux Mali , 3) les USA et les Européens sont favorables aux dossiers marocains pour des multitudes de raisons.
1) le Maroc à une long Hisoire avec l'Europe occidental , les premiers accords au monde des USA en 1778 était avec le Maroc , le premier pays qui a reconnu l'indépendance des USA.
3) la communautée juive Marocaine des USA est trés puissante et trés nationaliste marocaine.
Le Maroc a des trés bonne relation avec les royaumes et émirats du Golf.
Amis et frères Algériens nous sommes le même peuple Maroc ,Algérie et Tunisie.
Pourquoi envenimer la situation entre deux frères.
CE QUI FAIT PEUR A NOS VOISINS DU NORD , SI UN JOUR LES PAYS S'UNISSENT AVEC LEURS RICHESSES , LEURS GENIES ET + OU - 140 MILLIONS D'HABITANTS FAIT DES CAUCHEMARS AU ESPAGNOLE SURTOUT.
C'est la raison pour la quelle des pseudos ONG Espagnole( financé par l'Etat Espagnole) aident toute personne qui conteste n'importe quoi, au Maroc ,en Algérie ou en Tunisie.

30.Posté par Serges le 03/03/2013 11:51
Farid nique mouque cordialement un algero-marocain.

29.Posté par Mohamed ben Hassan le 03/03/2013 09:57
Ce n'est pas du journalisme arrêtez!!! Farid Mnehbi ou peu importe qui se cache derrière ce pseudo est un quidam quelconque. Il s'exprime comme tout un chacun, devant son petit café le matin en balançant banalités, lieux communs, fadaises.
Il n'est ni expert, ni journaliste, ni diplomate et encore moins universitaire et s'exprime en qualité de rien du tout.
Tout le monde peut faire ce que fait ce type...c'est à dire calomnier, insulter, affabuler. Il ne cite aucune source.
En tapant son nom sur google: Deux types d'interventions....Critiquer l'Algérie à outrance sur tous les domaines, économique , politique, social, militaire, local...il critique tout. C'est dire le sérieux et l'investissement de ce dernier à lire tous ce qui concerne ce pays.
L'autre angle d'intervention de Mnehbi: Faire constamment le courtisan et ou le valet du pseudo clan de mohamed ben hassan el allaoui...un trafiquant de drogue international plus connu sous le nom de mohamed "six". Dans l'espoir sans doute d'être contacté par les services de ce dealer notoire afin d'avoir peut être un statut, une fonction, un rôle, une reconnaissance...Bonne chance mnehbi.

http://www.afrik.com/israel-un-timbre-a-l-effigie-de-feu-hassan-ii

Un article pour comprendre la méfiance de l'Algérie et des musulmans en général envers le clan de fourbe qui dirige les berbère du Maroc.
Et une vidéo pour démontrer la traîtrise de la famille allaoui (venu d'arabie saoudite) envers les berbères du Maroc notamment durant la révolte des rifains.

http://www.youtube.com/watch?v=YGIM5Gl23i0

28.Posté par kola1955 le 02/03/2013 10:40
Le Maroc est un pays multi-millinaires ,avec une Histoire avec un grand H et H.
Le Maroc est le pays des Empires Berbères et Arabes, Al Mourabitounes ,Al Mouhades,Al Marinides, Assadiennes,
etc......etc.......etc.......
Le Maroc est construction solides avec des Bases Historiques, un pays de Tolerance ,les Berbères ,les Arabes,les Juifs et les chrétiens vivent en Harmonie.
L'Algérie est une Etoile filante artificiel,Made in France , dans 1 ou 2 sièles ,l'Algérie retourne dans l'oublie de l'Histoire.

27.Posté par Arifi Houcima le 02/03/2013 10:29
En Arabe on dit , il ya chlh ,ou chleuhs el kanzi , c'est à dire ,chleuh trésoriers, sont les SOUSSIS d'Agadir.
IL ya chlh ,chleuh arrajli , chleuh vrai homme,ou homme courageux ,c'est chlh d'El Houcima bni waryaghen.
Puis il ya chlh el âssi , le maudit ,c'est chleuh de kabilie .
Les Nadoriens sont les Qalai ,ou khadai

26.Posté par ZAIO(nador) morocco le 02/03/2013 07:57
@ lola :

C'est tu veux voir le buste de JUBA I .

Allez à la ville de Rabat (au musée),vous verrez le buste de ce roi amazigh qui a combattu les Romains dans la région de Meknes(Volubilis), son buste a été trouver dans les ruines de sala colonia.

Le Maroc est à +ou- 80 d'Amazigh , même Mohamed VI sa mère est Amazigh d'Atlas (Chleuhs) les vrais.

25.Posté par ZAIO(nador) morocco le 02/03/2013 07:49
@ KABILE :

Kabile est un dérivé du verbe kabila ou qabila , celui qui accepta.
Le Berbère qui accepta , même le mot Berbère est prononciation ARABE du mot latin BARBARE qui vient du grec BARBARE, donc Berbère est un nom péjoratif, qui veut dire SAUVAGE.
Ecrit la prochaine fois un nom, juif comme ce lui de KAHINA ,nom de votre ancienne Reine juive décapété par le général Arabe OQBA ibn Nafi .

24.Posté par El Wahrani ,ORANI de ayoun turk le 02/03/2013 07:38
Algériens; Vous étes des crétins, car tout vos dirigents sont Marocains et marocains renigat
Votre président est marocain né à Oujda à l'est du Maroc,la plupart des ministres sont marocains.
Vous étes tellement fainéant que même le poste de ministre vous n'étes capable d'occuper.
Tout vos généraux sont marocains.
Lisez un livre écrit par un KABILE ,le titre TOUT CES MAROCAINS QUI NOUS DIRIGENT.

23.Posté par Madjid le 02/03/2013 01:37
Petit con!
les chiens aboient, la caravane passe...

22.Posté par karim le 02/03/2013 00:20
putain encore de fou de farid ,je croie qui aime bien algerienne ,je pense qui reve de la nationalite algerienne tkt pas aller va faire ta demande a la perefecture algerienne²²

21.Posté par hamza le 01/03/2013 23:55
bravo farid! lah y3tik s7a. khrejti lia fl 3dyane.

20.Posté par listikal le 01/03/2013 19:59
c'est toujours aussi jouissif de lire la haine , la jalousie marocaine envers l Algerie . Ces laches se cachent derriere un journal senegalais.
bref votre haine nous rend plus fort plus fiere et j espere bien que l 'Algerie n'ouvrira jamais ses frontieres aux marochiens .
Ce pays qui n a aucune fierté ...Des preuves ?
1) La France demande aux marochiens des visas . pas vous .
2) MArrackech le bordel pour europeens
3) vous dites que le tiers voir la moitié de l'Algerie est maocaine ...MDR viens le recuperer si c'est le cas et si vous avez du courage ... mais sa .....
VIVE L'ALGERIE et meme avec des mafieux de generaux .
200 millards de reserves .
aucune dettes .
plus grand pays d Afrique.
pas de sionnistes
ah bordel comment je suis fier de chanceux d'etre algerien et non marochien .

19.Posté par lola le 01/03/2013 17:41
Tingitane à l'ouest de la Moulouya, Césarienne, à l'est. Ce ne sont pas les livres d'histoire de nos amis français, c'est L'Histoire tout court. Et je parle de Maurétanie et pas de Mauritanie. En 1755,, ni l'une ni l'autre n'existaient plus.
De plus, les gaulois, qui avaient peu que le ciel leur tombe sur la tête ne sont pas une référence pour moi.

18.Posté par Mohamed Djamel d''Alger le 01/03/2013 17:36
Pauvre sénégalais ! Il veut être plus marocain que les marocains et plus royaliste que M6. Il reprend à son compte des contrevérités, insulte un grand pays dont l’illustre enfant Ahmed Tidjani que le Sénégal vénère, est "volé" par ce même Maroc qui, en 1975, a volé un territoire qui ne lui appartient pas, autrement, il ne l'aurait jamais partagé avec la Mauritanie. Seuls les voleurs acceptent de partager un "butin" qui ne leur appartient pas. Alors, cher Monsieur du Sénégal, soyez "indépendant" dans votre réflexion et dans votre démarche. Ne vous prosternez jamais et ne faites la brosse à personne, même si c'est un Roi.

17.Posté par Aaron levy le 01/03/2013 16:30
@ lola : la Maurétanie ,c'était tout ce qui se trouve à l'ouest de ouad Moulouya à l'époque Romaine, la capitale de la Maurétanien était sala colonia ,qui a en grande partie été détruite par le séisme de 1755 qui à détruit Lisbonne.
Sala colonia ,c'est la ville actuel de Salé sur Abou Regrag.
Je ne lis jamais l'Histoire sur internet car ,n'importe qui écrit n'importe quoi.
Lisez plutôt des livres écrit par des Arabes ou plutôt des Andalous ou allez à la ville de FES,première Université au Monde,car à l'époque nos amis Français étaient encore à l'âge de la pière.
Sachez aussi que les Faraons étaient noirs (Black) mais pas blonds,comme dans des livres de nos amis gaulois,que beaucoup de Maghrebins prennent pour des Dieux.
Je dis Maghrebins,Marocains ,Algériens et Tunisiens.

1 2


Dans la même rubrique :
Hommage à Birane Wane

Hommage à Birane Wane - 13/10/2014