Intifada à Ouakam : La visite de chantier du fils de Mbackiou Faye à l'origine de la chaude journée entre forces de l'ordre et les populations


Intifada à Ouakam : La visite de chantier du fils de Mbackiou Faye à l'origine de la chaude journée entre forces de l'ordre et les populations
Quelqu’un qui a eu très chaud, hier, c’est bien El Hadji Faye, le fils de l’homme d’affaires Mbackiou Faye. Ce dernier qui bosse pour son pater, s’est rendu sur leur terrain de Ouakam- Aéroport afin de procéder à son morcellement. Erreur, les populations de Ouakam sont descendues sur le site pour tout simplement chasser le fils de Mbackiou Faye avant de déclencher une intifada qui a nécessité l’intervention des gendarmes.
Bilan : deux blessés chez les forces de l’ordre et un autre du côté de la foule.
Restons avec ces violences pour dire que des populations de Ouakam, regroupées autour du Collectif des jeunes de Taanka rappellent, à travers un communiqué, que le bradage foncier sur le site de l’aéroport Dakar-Yoff a encore favorisé une réaction des populations de Taanka en général, et celles de Ouakam en particulier, après les affrontements qui ont eu lieu à Ngor le 15 mai 2015.
Pour Mame Birane Mbengue et ses ouailles, « ce domaine aéroportuaire continue de subir une grande dégradation, suite à des attributions irrégulières à des hommes d’affaires, autorités, promoteurs et personnes privées, en l’occurrence Cheikh Amar et Mbakiyou Faye. »
Et de fulminer : « Cette situation continue de frustrer et d’entraîner la colère des populations des trois villages. Les départements compétents de l’Etat n’ont pas été à ce jour en mesure de satisfaire nos attentes. Aujourd’hui les jeunes de Ouakam se sont insurgés. En effet, tout et parti d’une grande superficie attribuée au promoteur Mbackiyou Faye. Les jeunes de Ouakam ont eu une mainmise sur cet espace ainsi que sur d’autres poches de terres restantes, avant de procéder au bornage par leurs propres moyens.»
« En ce début de semaine, rappellent- ils, ces jeunes ont reçu la visite de la DSCOS et de la compagnie territoriale de la Gendarmerie avant de revenir aujourd’hui pour les chasser du site : les affrontements ont commencé vers 14 heures et se sont poursuivis jusqu’à 19 heures. Bilan : Un blessé du côté des manifestants et deux femmes gendarmes. Pourtant, depuis près de trois semaines, les jeunes de Ngor ont chassé du site du côté de leur village les engins et les géomètres chargés du terrassement et du bornage de plus de 50 hectares déclassés du TF 4407 DG qui est le principal titre foncier englobant l’aéroport. »
«Ces 50 hectares sont répartis comme suit : - 21 hectares morcelés par le gouvernement du Président Macky Sall, dont le lotissement est pris en charge par le ministère du renouveau urbain. Ce morcellement comporte les parcelles attribuées aux responsables politiques du régime actuel. C’est une bande diagonale de 2,1 km, longeant le mur de la piste 03-21, partant des mamelles jusqu’au virage à Yoff, et comportant près de 1000 parcelles. Pourtant il avait promis de réparer l’injustice du Président Wade et avait promis à l’ouverture de sa campagne en 2012, de rendre les terres aux lébous», listent-ils d’emblée.
«- 23 hectares pour le compte de l’IPRES, ayant acquis ces terres auprès du Président Wade par le biais de Mbackiyou Faye avec la société PROMOBILIERE. Ce morcellement dont le terrassement est déjà fait par la SOCABEG (avec Modou Mamoune Samb qui est l’administrateur) qui se charge en même temps de la vente des parcelles. Il est en train de les brader à vil prix pour que ces parcelles puissent être libérées de l’IPRES. - Le reste immatriculé au nom de la PROMOBILIERE est toujours en possession de Mbackiou Faye dont la vente ne lui est pas facile à cause de la vigilance des jeunes de Ngor qui surveillent régulièrement le site en n’hésitant pas à chasser tout acheteur qui se présente sur le site pour visiter le terrain.»
Mercredi 27 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :