HCCT à Koumpentoum : Risque de vote sanction et frustrations de certains leaders après le choix du Président


La victoire de l’APR et de ses alliés à l’élection des conseillers au HCCT à Koumpentoum n’est pas obtenue d’avance. En effet, sur une liste de 49 candidats déclarés dans le département, « le président de l’APR a tranché et  choisi Abou Bâ », jusque-là  adjoint au maire de Bamba ». 
Après ce choix des voix se sont levées pour fustiger la démarche, car pour certains candidats malheureux « ce candidat est choisi par Yaya Sow, maire de RIBOT, qui ne milite pas dans le département et par conséquent n’a pas à s’immiscer dans leurs affaires internes » selon Mamadou Bâ, responsable des jeunes. 
Pour taire les malentendus et autres menaces de vote sanction, le coordinateur départemental de l’APR, l’honorable député Oumar Sy a convié autour d’une même table tous les maires et autres responsables politiques de l’APR pour « discuter et partager sur la stratégie à adopter pour le triomphe de leur candidat, mais aussi lever toute équivoque et toute incompréhension ». 
Ainsi, sur les 10 collectivités locales, 6 maires ont répondu présent, et se sont engagés derrière le président du conseil départemental « à faire triompher le candidat du parti au soir du 04 septembre » Et d’ajouter, « un choix en élimine forcément d’autres, mais il faut savoir raison garder, ce n’est pas parce qu’on est pas choisi que celui que le parti a choisi n’est pas bon, nous devons faire bloc derrière lui ». Par ailleurs, des conseillers ont exigé de leurs leaders « plus d’unité et de cohésion, parce que si nous étions unis, le président n’aurait pas à choisir à notre place, il est temps d’arrêter les querelles qui ne nous mèneront nulle part » (Abou Diallo, maire de Ndame). Après les discours de tous les maires qui se sont engagés « à respecter le choix du président », l’HD Oumar Sy  a décliné la feuille de route pour la campagne qui se déroulera dans toutes les communes.      
Mercredi 24 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :