Face à l'Angleterre, les Bleus avaient la tête ailleurs


C’est un moment de communion rare auquel ont assisté les 70 000 spectateurs du stade de Wembley. Avant le coup d’envoi du match amical entre l’Angleterre et la France, ils ont chanté La Marseillaise, en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis. Les paroles de l’hymne français défilaient sur les écrans géants d’un stade aux couleurs de la France pour permettre aux supporters anglais de participer à ce chant symbolique.

Emotion chez les Français

Sur le terrain, plusieurs joueurs français ont semblé très touchés. Hugo Lloris, Laurent Koscielny, Morgan Schneiderlin ou encore Anthony Martial avaient les yeux brillants. Paul Pogba et Lassana Diarra, qui a perdu sa cousine lors de ce drame, ont préféré les fermer. S’en est suivie une minute de silence poignante.

Dans une ambiance empreinte d’émotion, les Bleus ont longtemps semblé amorphes, incapables d’imposer leur rythme comme ils avaient su le faire contre l’Allemagne (2-0), vendredi. Pas flamboyante mais plus agressive que son adversaire, l’Angleterre a profité des absences françaises pour s’imposer, à l’image de cette perte de balle de Schneiderlin dans son camp.


Dele Alli, la pépite anglaise

Après avoir récupéré le ballon, Dele Alli a joué un une-deux avec Rooney et a décoché une très belle frappe qui, légèrement déviée par Koscielny, a surpris Lloris (1-0, 39e). Le milieu de terrain anglais de 19 ans, d’origine nigériane, s’est de nouveau signalé au retour des vestiaires en décalant parfaitement Raheem Sterling dont le centre a trouvé Wayne Rooney au second poteau (2-0, 49e).

Dominée, la France a réagi par intermittence, comme sur cette inspiration géniale de Paul Pogba, entré en jeu après la pause. Une talonnade dans la surface anglaise pour Martial qui a perdu son duel avec le portier britannique Jack Butland (66e). Puis plus rien jusqu'au coup de sifflet final. Non, les Bleus n'avaient pas la tête au football ce mardi. Qui pourra leur reprocher ?
Mercredi 18 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :