Députée Seynabou Wade, invitée de l’émission “En Aparté” : "Pape Diop ne sera pas le plan B du Pds, il ira à la Présidentielle sous sa propre bannière ; rien n’a changé, depuis 2012"


Elle fait partie de ces rares personnalités politiques qui n’ont pas la langue dans leur poche. Ses vérités, Seynabou Wade, députée non inscrite, les assène crûes, quoi qu’il advienne.

Invitée de l’émission‘’En APARTE’’ sur Actusen.com, la responsable de la Convergence démocratique Bok Guis Guis (CDBGG) se prononce sur plusieurs questions dont la récente rencontre entre son leader, Pape Diop et le pape du Sopi, Abdoulaye Wade, à Versailles à Paris. Alors qu’on prête à l’ancien Président du Sénat l’intention de vouloir se substituer à Karim Wade à la prochaine Présidentielle, Seynabou Wade dément : ‘’Pape Diop n’est pas le plan B du Pds’’.

Pour l’ancienne mairesse de la Commune de Fass-Colobane-Gueule Tapée, Pape Diop sera bel et bien candidat aux prochaines joutes électorales, mais sous sa propre bannière.

Revenant sur les raisons de son départ du Pds, la parlementaire dit avoir été victime d’une injustice qu’il a stoïquement vécue dans sa chair. Et c’est avec beaucoup de pudeur qu’elle en parle aujourd’hui. ‘’Je ne peux pas faire plus de 30 ans dans un Parti et venir dire ce qui me fait mal. Les gens m’ont fait ce qu’ils m’ont fait,  j’ai réagi, c’est tout !’’, dit l’ancienne responsable libérale à Colobane.

Le problème du Pds, selon Seynabou Wade, c’est ‘’un manque de solidarité’’ qui a précipité sa chute en 2012. Et les mêmes causes produisant les mêmes effets, la députée non inscrite n’a pas, d’ailleurs, été surprise par la fronde menée par son ex-frère Modou Diagne Fada et Cie au sein du Pds pour exiger une ‘’alternance générationnelle’’.

S’agissant de la marche du pays, la responsable de la CDBGG pense que rien n’a changé depuis 2012. Elle en veut pour preuve la crise scolaire que le Gouvernement de Macky Sall peine à résoudre.

Toutefois, Seynabou Wade se défend des critiques faites aux députés. Même si elle reconnaît la part de responsabilité dans cette mauvaise image que renvoie l’Assemblée, elle pense que certains font correctement leur travail.  ‘’Tout ce que nous pouvons faire, c’est de formuler des demandes à l’Etat.(…) Mais est-ce que l’Etat respecte les députés ?’’, s’interroge-t-elle.

Seynabou Wade à cœur ouvert dans “En Aparté” avec Daouda Gbaya.
Mardi 13 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par Verite le 13/10/2015 17:34
Pape Diop candidat aux élections présidentielles c'est manquer de respect au Sénégalais.



Dans la même rubrique :