Craignant pour l'avenir de leur entreprise, les employés de Transrail montent au créneau et sonnent l'alerte.


Craignant pour l'avenir de leur entreprise, les employés de Transrail montent au créneau et sonnent l'alerte.
DAKARACTU.COM  Face aux promesses illusoires, mais aussi à l'immobilisme des gouvernants, non moins principaux bailleurs, à savoir l'Etat du Sénégal et celui du Mali, les travailleurs de Transrail, pessimistes quand à l'avenir meilleur de leur boîte, sont montés hier au créneau.
En clair, les employés de cette société de transport ferroviaire ont fait part, à la presse nationale comme internationale, de leurs appréhensions sur une réforme envisagée par l'Etat du Sénégal et le Mali. "Un nouveau schéma institutionnel de Transrail est en gestation", a dit un des responsables de ladite entreprise. A l'en croire, les ministres malien et sénégalais en charge des Transports ferroviaires se sont réunis à Dakar, le 5 octobre dernier pour discuter de cette réforme. Il urge, selon le porte-parole du jour, "que les salaires, les acquis et la situation sociale des travailleurs puissent être totalement pris en charge [avant] cette réforme institutionnelle". Il nous revient, cependant que le Cadre de concertation des travailleurs de Transrail a été mis en place pour une rencontre d'urgence avec le nouveau ministre des Transports et des Infrastructures, Thierno Alassane Sall. Cette entrevue des employés avec le ministre de tutelle devrait leur permettre d'"obtenir des clarifications nécessaires sur la gestion de la société pendant la période transitoire (avant la réforme), le respect, dans les délais, des engagements pris par les deux États, ainsi que la garantie de la continuité de l’exploitation et la préservation des emplois", a fait savoir Moussa Diop.  Le porte-parole du Cadre de concertation des travailleurs de Transrail a également annoncé qu'"un plan d’action sera mis en place pour la résolution définitive de la crise à Transrail".  Aux dernières nouvelles, le nouveau Dg a proposé une nouvelle feuille de route, qui a été acceptée par les employés. Quid des propositions ? Le patron de Transrail entend, instaurer un climat social apaisé, non sans  sécuriser le réglement préventif par les Etats auprès du tribunal de commerce de Bamako, entre autres mesures conservatoires.
Mercredi 21 Novembre 2012




1.Posté par scc le 21/11/2012 08:53
Chers étudiants;
Des préinscriptions sont possibles avec SOCIAL CONNEXION CONSULTING pour ceux qui désirent poursuivre leurs études à l'étranger et ce, pour ce mois de janvier à venir.
N'attendez plus contactez nous au:
TEL: 77-796-57-77 / 70-600-18-81 / 33-824-58-06.
SKYPE :social connexion.
EMAIL :socialconnexion@gmail.com

2.Posté par FocusActu le 21/11/2012 09:21
Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

3.Posté par adama le 21/11/2012 09:26
L'Etat n'a qu'à résoudre cette équation, une bonne fois pour toute!

4.Posté par thiokholé le 21/11/2012 09:28
Tout ça à cause de ce satané gouvernement de merde d'Ablaye Wade.

5.Posté par Coaching le 21/11/2012 10:06
Comment Obtenir des Applaudissements Enthousiastes — même une Standing Ovation —à chaque fois que vous parlez ! Ce Séminaire sur le Développement Personnel va vous aider à prendre la parole en public. Vous pourrez parler sans avoir peur. Découvrez une méthode unique pour maîtriser votre voix et vos prises de parole. Inscriptions: patricia851@live.fr 00221 77 035 51 95



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016