Combien gagne un député africain ?

La plupart des pays pauvres et très endettés se trouvent sur le continent africain. Cependant, les hommes politiques africains sont quant à eux loin de connaître la misère.

Zoom sur l'exemple de 3 pays dont les avantages des députes constituent un outrage envers les populations respectives


Combien gagne un député africain ?
"Oh mon Dieu !", Voilà ce que crie la foule kenyane lorsqu’elle voit passer devant elle les voitures luxueuses des parlementaires kenyans, rapporte The Economist.

Et pour cause, les 222 députés ont trouvé un moyen pour augmenter leur salaire: ils s'octroient une prime de 85000€ chacun.

Une rémunération qui fait grincer des dents la population alors que l'économie du pays est en difficulté et que l’Etat peine à verser leurs salaires aux autres fonctionnaires, souligne la Voix de l’Amérique. Le mois dernier, le Kenya avait été confronté à une série de grèves d’employés du secteur public qui réclamaient des hausses de salaire.

Outre l'attribution de cette prime faramineuse, pour un montant total de 18 millions d'euros les parlementaires kenyans ont adopté à l’unanimité un projet d’alourdissement de la fiscalité pour leurs compatriotes. A savoir une taxe de 10% sur les transferts de fonds par téléphonie mobile. Cet impôt servira notamment à financer leurs nouvelles primes, toujours selon la même source.

Mwai Kibaki, le président kényan, sous la pression de la vindicte populaire a déclaré que cette loi était «inconstitutionnelle» et «intenable», rapporte The Economist.

Rappelons que les parlementaires kenyans font partie des législateurs les mieux payés au monde: ils gagnent environ 92.700 euros par an sans compter leurs privilèges.

De nombreux graffitis habillent à présent les murs de Nairobi où les parlementaires sont représentés en vautours et hyènes.

Le Kenya est loin d'être le pas le seul pays africain où les députe disposent de telles avantages. 

Au Sénégal où le PIB/habitant est de 1,459€, les députés touchent des salaires allant jusqu'à 2995,59€ par mois. De plus, ils ont à leur disposition une voiture 4X4 neuve avec des bons de carburant de 250 à 1.000 litres par mois; 768€ de budgets de téléphone, des fonds politiques et des passeports diplomatiques avec des frais de mission « royaux »; un terrain à usage d’habitation; immunité parlementaire; une retraite parlementaire dorée, etc.

Pire constat au République Démocratique du Congo


Durant cette période difficile que traverse le pays, les élus du peuple qui gagnent déjà suffisamment s’attribuent un salaire d’environ 9985,3€ par mois, soit une augmentation de 220%. Le pays est en guerre mais la préoccupation de la classe dirigeante est apparemment aux émoluments pour s’enrichir davantage au détriment du peuple. 

Au regard de cette honteuse augmentation issue du budget récemment approuvé, le salaire excessif des excellences ministres s'il est aussi doublé devient d’environ 23043€ par mois. Soit moins de 1 % de la population qui s’approprie presque tout le budget national. Une façon de continuer d’entretenir la misère du peuple pour se tailler une place du seigneur dans la société plutôt que penser sur des stratégies de faire sortir le pays de la situation actuelle au regard de la souffrance du peuple.

A titre de rappel, après les élections de 2006, le salaire de député national était passé de 1152,15€ pendant la transition à 4608,6€ une augmentation de 400%. Possible qu’en RD Congo seulement où la politique de lutte contre les inégalités de revenu n’existe pas. Malgré leur rémunération décente, se sont-ils rappelés de leurs promesses de défendre les intérêts du peuple et travailler pour améliorer sa condition sociale ? Rappelons que le salaire des militaires et d’autres fonctionnaires de l’Etat est resté le même.

Ces salaires accompagnés d'indemnités pharamineuses de ces députes est plus qu'insultante pour ces pays qui font parti des PPTE (Pays Pauvres Très Endettés). 

Contrairement à cette gabegie financière de la part de ces autorités, rappelons que pendant son règne à la tête du Burkina Faso, Thomas Sankara avait drastiquement fait baisser le salaire des fonctionnaires burkinabés d'au moins 22% afin de transférer ces économies à des postes budgétaires jugés vitaux (construction d'infrastructures sanitaires modernes, construction de salles de classe, renforcement de la sécurité des habitants, etc. ). Il avait même interdit aux autorités de rouler sur des voitures hautes gammes; il les contraignait également à consommer local en s'habillant avec des vêtements traditionnels confectionnés par des artisans Burkinabés et avec du Cotton cultivé au Burkina.

Alors, à quand des autorités politiques africaines avec une telle mentalité, surtout en ces temps de crise ?

Sources : (slate, pressafrik)
Lundi 15 Avril 2013




1.Posté par XARAGNE le 15/04/2013 20:00
sénégal dou massa developpé avec ces merdes de politiciens

2.Posté par noemie le 25/04/2013 15:42
Toujours des injustices!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016