Bamboula à l’Agence de Presse Sénégalaise (APS)


Bamboula à l’Agence de Presse Sénégalaise (APS)
Le moins que l’on puisse dire est que les plus hautes autorités devraient répondre à l’appel des travailleurs de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) qui réclament un audit de la boîte.
Trois exemples permettent de se rendre compte de la bamboula en cours dans la boîte.
Tenez-vous bien, sur les documents comptables, le salaire du Directeur général, Thierno Birahim Fall, est de 1,3 millions de F Cfa. Or, normalement, le gars touche moins que ça. 
Ensuite, pendant que la boîte croule sous les dettes, le Directeur général a filé un contrat à un de ses cousins. Bien que «pris», depuis des lustres, le gars n’a pris fonction qu’hier. Et, dîtes-vous bien que "Birou" n’est pas le seul à «casser le coin».
A côtés des super pouvoirs qu’il s’est octroyé, l’Agent comptable particulier (Acp), qui est très pote au Dg, ne se gêne pas, lui qui a amené le meilleur ami de son fils à l’Aps. Et que dire de certains virements indus faits sous forme de sursalaires à certains agents ?
À noter que les travailleurs de l’Aps ont décidé de boycotter la cérémonie de vœux prévue, aujourd’hui.
 
Mardi 13 Janvier 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016