Abdoulaye Wade avertit le président Macky : «Je ne souhaite pas qu'il y ait un affrontement, mais s’il persiste… »


Abdoulaye Wade avertit le président Macky : «Je ne souhaite pas qu'il y ait un affrontement, mais s’il persiste… »
Dans un entretien accordé à nos confrères du journal français ‘’Le monde’’, l’ancien président Abdoulaye Wade n’y est pas par quatre chemins pour reconnaître que son retour est hautement politique, surtout « dans les circonstances actuelles où il y a beaucoup de difficultés au Sénégal. Il y a un fort mécontentement : les Sénégalais ont comparé le régime actuel avec le mien et ont tiré les conclusions qui s'imposent » a-t-il affirmé. C’est pourquoi dans un message adressé à Macky Sall, Me Wade ne s’est pas gêné pour désigner son successeur comme responsable des tensions actuelles, notamment politiques : « Dès le lendemain de son élection, il a commencé à faire campagne pour être réélu en 2017. S'il a mis mon fils Karim en prison, c'est parce qu'il voyait en lui le seul rival capable de l'affronter. Je vais lui dire que je ne souhaite pas qu'il y ait un affrontement pour le pouvoir au Sénégal, mais que, pour cela, la démocratie doit revenir! » a-t-il averti, avant d'ajouter que le président Macky Sall est conscient de la dégradation politique, économique et sociale du Sénégal. Il a néanmoins tenu à prévenir son monde : « Je veux la paix et la démocratie mais, s'il persiste à maintenir des innocents en prison, j'utiliserais tous les moyens légaux pour combattre son régime. Toujours dans cet entretien avec ‘’Le monde’’, Me Wade n’a pas manqué de souligner à cette vibrante jeunesse sénégalaise, qui du reste a beaucoup contribué à son départ, son mauvais choix, car aujourd’hui elle souffre de la hausse du chômage et ne cesse de manifester : « Quand j'étais président, il y avait du chômage, mais j'ai créé beaucoup d'emplois, attiré de gros investissements qui ont fait de Dakar une ville moderne avec des infrastructures remarquables. Aujourd'hui, on assiste au départ des entreprises étrangères que j'avais fait venir... »
Lundi 21 Avril 2014



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

38.Posté par ndawsi le 22/04/2014 18:49
Je pense qu'il a le droit de revenir dans son pays comme tout citoyen,mais qu'il laisse la justice faire son travail au nom de l'indépendance
De cette dernière qu'ils ont tant prônée.
.je rappelle que à un certain moment,Idi a été emprisonné puis blanchi, on se souvient du procès de Mbaye DIOUF et la liste n'est pas exhaustive

Gour gui a vraiment raison de penser que le peuple est amnésique!






U

Un




37.Posté par wade=0 le 22/04/2014 13:31
wax waxit dans tous ses etats. on est plus en 1988 car tu nous a trahi wade.

36.Posté par naffisa le 22/04/2014 11:57
Rien ne compte pour ce vieux démon de franc macon,y a que son fils qui l’intéresse! il faut que les forces de l'ordre soient vigilants,il a été chassé du pouvoir et il faut pas le permettre de venir foutre la merde dans notre pays qu'il a fuit pendant des années! son fils est un grand voleur qui a ruiné le pays et il en est conscient et essaie de faire du trafic d'influence,sachant que les sénégalais sont des cons,il utilise ses capacités de nuisances qui sont restés intacts.

35.Posté par abdoul aziz seck le 22/04/2014 11:30
pa bi dafa yabaté sakh

34.Posté par Salut le 22/04/2014 11:25
Vive wade bienvenue tu es notre sauveur maky d'où dara il vol en cachette

33.Posté par xeus le 22/04/2014 10:06
il suffit d1 clin doeuil pr voir k macky é entrin d passé a coté. de 799 milliard a340 miliard c honteux

32.Posté par senegalensis le 22/04/2014 10:04
So yamoul rék niou yamalé la! En Afrique on a toujours pensé qu'un vieux c'est la sagesse mais un vieux comme Wade c'est le banditisme, le crime!!! N'oublions jamais qu'il avait demandé de poser un guet-apens à Me Seye au retour de la priere du petit matin.

Kii dou nittou jamm!

31.Posté par Travolta le 22/04/2014 09:23
Son Excellence le Pr Macky Sall serein et trés courageux avait affronté Wade et les liberaux au moment ou ils étaient super puissants et neni,Wade se berce d'illusions avec certains de ses partisans qui ont tout simplement oublié de lui dire que les sénégalais ont vomi Wade et toute la racaille de chapardeurs qu'il a promu à certaines responsabilités

30.Posté par Me le 22/04/2014 02:42
Les gars il faut etre vérifiques tout ce kil a dit n'est que la triste réalité.Macky dou dém

29.Posté par guillon le 21/04/2014 23:37
man mome **karim wade plus serieux rivale de Macky layy bagna degg***

28.Posté par tcheko le 21/04/2014 23:36
Pauvre demeure ce vieux qui est toujours dans les nuages se croyant investit d'un quelconque pouvoir, force devra rester a la loi et retablir l'ordre que ce vieux a longtemps pietiner avt durant et la aparament apres son magistere

27.Posté par Moussa le 21/04/2014 23:05
Tout ces commentaires anti Wade que vous voyez si haut sont de la présidence. c'est l'oeuvre de Jules Diop. On paye des gens pour polluer. Mais sen bopp ngenn di nakhhh.
Les sénégalais ont déjà vomi Macky

26.Posté par Mané Moussa le 21/04/2014 22:58
A-t-on besoin d’une organisation pour réussir le retour du Président WADE ?

Je pense bien que non, car cet homme n’a pas besoin de se faire désirer ou aimer puisqu’il n’appartient ni au PDS, ni à quelqu’un de particulier, mais tout naturellement à tout le Sénégal. Cette grâce n’est pas donnée à tous, il est rare qu’à l’incompréhension d’un homme politique que l’on puisse remettre à l’endroit sa veste et non retourner sa veste en ci-peu de temps, parce que tout homme digne et honnête ne s’embarrasse pas du dédire pour reconnaitre son erreur de jugement. Il faut bien mériter, cette reconnaissance, eu égard à ses réalisations visibles, palpables, concrètes et le bilan comparatif de ses actions démocratiques à celui de ses remplaçants malhonnêtes et tâtonnants

- L’autre mode d’interprétation de la démocratie

Chers compatriotes, la victoire aux urnes ne suffit pas pour exprimer et faire une démocratie. Cette dernière, comme notre corps a besoin d’une charpente, tel que le squelette pour se maintenir debout. Pour autant, notre démocratie a bien besoin de ses béquilles, le droit de manifester, de s’exprimer, d’aller et venir, d’entreprendre, de bénéficier d’une justice équitable….pour survivre. Et nous nous devons par tous les moyens, faire prévaloir, défendre et nous approprier de ce qui est la moindre action dont nous ne devons accepter de nous départir. Que l’on soit pauvre ou riche, le seul bien qui doit nous rester est cette liberté-égalité-justice qui, seule peut nous consoler dans notre détresse. Que la liberté est précieuse et elle doit nous être accordée sans effort aucun !

- Le retour du fils prodige, le Président de la république, Maître Abdoulaye WADE. Et nous disons Merci au meilleur Architecte et au plus grand Artiste du Sénégal de tous les temps.

Que cela plaise ou non, ses œuvres existent, sont visibles, concrètes, palpables, pérennes pour cent ans et peut-être plus. Qui dit mieux ? E croire qu’il aurait construit tous ces édifices, ses réalisations, à zéro franc CFA ? L’évaluation de ses œuvres se limiterait au seul comptage d’argent dépensé sans tenir compte des biens qui en sont leur contrepartie sont une courte vue de l’esprit. Quelle vue simplifiée des simplets ou des démagogues de mauvaise foi ! Alors, la comptabilité perdrait sa vocation et son sens des réalités si notre capacité de jugement s’arrêtait à ce funeste constat d’ignorance volontaire.

- La tactique des illusionnistes et leur bêtise à vouloir entrainer tout un peuple dans une aventure irréalisable et tenter d’effacer les traces du passage de M. le Président WADE

A entendre certains commentateurs, le Sénégal serait composé de deux catégories de personnes, les bannis et les autorisés autoproclamés de résidence. De quel droit, de quel privilège de naissance ou d’appartenance ; y-aurait-il une différence de traitement entre citoyens d’un même pays ? Et si quelqu’un devrait bénéficier d’un privilège de résidence, ce devrait être en premier, le plus illustre d’entre nous, le primus inter pares (le premier parmi les pairs), en l’occurrence, le Président WADE. Malgré la diabolisation, les injures, les reniements, les populations se souviennent à nouveau de cet exceptionnel visionnaire qui a façonné le visage du Sénégal, chose qui n’a jamais faite des indépendances à nos jours.

- Rappel de la mémoire et vérification des faits têtus pour le Sénégal et personne n’y peut rien, l’évidence prend le pas sur la communication inutile et vaine.

L’autoroute qui n’existe nulle part en Afrique noire sauf en Afrique du Sud et au Sénégal, les cases des tout-petits, le grand théâtre où les opportunistes et amuseurs publiques se bousculent, les universités régionales, le dispensaire Pikine-Guédiawaye, les dispensaires, les collèges et lycées dans les communautés rurales, les aides ou bourses à tous les bacheliers, les routes intérieures, les bureaux des communautés rurales, l’électrification rurale, l’eau potable (robinet dans les villages), les sanitaires gratuits dans toutes les maisons villageoises , le recrutement de milliers de bacheliers pour l’enseignement (et non des gardiens de cités, bientôt des milices), octroi de salaires aux chefs de village et de véhicules confisqués par vengeance à leur réunion tenue avec le Président WADE entre les deux tours de l’élection présidentielle. Non, la liste est longue et le peuple s’en souvient.

- Le bon sens, l’intelligence et la bonne méthode

Rien par expérience ne peut s’opposer à une vague déferlante d’un océan. Et j’espère que les autorités chercheraient mieux à gérer l’accueil réservé au Président WADE au lieu d’user de ruses pour l’interdire. A l’évidence et aux faits, rien ne pas s’opposer ; par conséquent, laissons les Sénégalais accueillir par reconnaissance, amour et dans le cadre de la démocratie, leur Président.

Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l’Etat de droit et la liberté de manifestation dans la sécurité.

Mané Moussa de la Cellule de Communication ASS-Kaw France

25.Posté par Mané Moussa le 21/04/2014 22:57
A-t-on besoin d’une organisation pour réussir le retour du Président WADE ?

Je pense bien que non, car cet homme n’a pas besoin de se faire désirer ou aimer puisqu’il n’appartient ni au PDS, ni à quelqu’un de particulier, mais tout naturellement à tout le Sénégal. Cette grâce n’est pas donnée à tous, il est rare qu’à l’incompréhension d’un homme politique que l’on puisse remettre à l’endroit sa veste et non retourner sa veste en ci-peu de temps, parce que tout homme digne et honnête ne s’embarrasse pas du dédire pour reconnaitre son erreur de jugement. Il faut bien mériter, cette reconnaissance, eu égard à ses réalisations visibles, palpables, concrètes et le bilan comparatif de ses actions démocratiques à celui de ses remplaçants malhonnêtes et tâtonnants

- L’autre mode d’interprétation de la démocratie

Chers compatriotes, la victoire aux urnes ne suffit pas pour exprimer et faire une démocratie. Cette dernière, comme notre corps a besoin d’une charpente, tel que le squelette pour se maintenir debout. Pour autant, notre démocratie a bien besoin de ses béquilles, le droit de manifester, de s’exprimer, d’aller et venir, d’entreprendre, de bénéficier d’une justice équitable….pour survivre. Et nous nous devons par tous les moyens, faire prévaloir, défendre et nous approprier de ce qui est la moindre action dont nous ne devons accepter de nous départir. Que l’on soit pauvre ou riche, le seul bien qui doit nous rester est cette liberté-égalité-justice qui, seule peut nous consoler dans notre détresse. Que la liberté est précieuse et elle doit nous être accordée sans effort aucun !

- Le retour du fils prodige, le Président de la république, Maître Abdoulaye WADE. Et nous disons Merci au meilleur Architecte et au plus grand Artiste du Sénégal de tous les temps.

Que cela plaise ou non, ses œuvres existent, sont visibles, concrètes, palpables, pérennes pour cent ans et peut-être plus. Qui dit mieux ? E croire qu’il aurait construit tous ces édifices, ses réalisations, à zéro franc CFA ? L’évaluation de ses œuvres se limiterait au seul comptage d’argent dépensé sans tenir compte des biens qui en sont leur contrepartie sont une courte vue de l’esprit. Quelle vue simplifiée des simplets ou des démagogues de mauvaise foi ! Alors, la comptabilité perdrait sa vocation et son sens des réalités si notre capacité de jugement s’arrêtait à ce funeste constat d’ignorance volontaire.

- La tactique des illusionnistes et leur bêtise à vouloir entrainer tout un peuple dans une aventure irréalisable et tenter d’effacer les traces du passage de M. le Président WADE

A entendre certains commentateurs, le Sénégal serait composé de deux catégories de personnes, les bannis et les autorisés autoproclamés de résidence. De quel droit, de quel privilège de naissance ou d’appartenance ; y-aurait-il une différence de traitement entre citoyens d’un même pays ? Et si quelqu’un devrait bénéficier d’un privilège de résidence, ce devrait être en premier, le plus illustre d’entre nous, le primus inter pares (le premier parmi les pairs), en l’occurrence, le Président WADE. Malgré la diabolisation, les injures, les reniements, les populations se souviennent à nouveau de cet exceptionnel visionnaire qui a façonné le visage du Sénégal, chose qui n’a jamais faite des indépendances à nos jours.

- Rappel de la mémoire et vérification des faits têtus pour le Sénégal et personne n’y peut rien, l’évidence prend le pas sur la communication inutile et vaine.

L’autoroute qui n’existe nulle part en Afrique noire sauf en Afrique du Sud et au Sénégal, les cases des tout-petits, le grand théâtre où les opportunistes et amuseurs publiques se bousculent, les universités régionales, le dispensaire Pikine-Guédiawaye, les dispensaires, les collèges et lycées dans les communautés rurales, les aides ou bourses à tous les bacheliers, les routes intérieures, les bureaux des communautés rurales, l’électrification rurale, l’eau potable (robinet dans les villages), les sanitaires gratuits dans toutes les maisons villageoises , le recrutement de milliers de bacheliers pour l’enseignement (et non des gardiens de cités, bientôt des milices), octroi de salaires aux chefs de village et de véhicules confisqués par vengeance à leur réunion tenue avec le Président WADE entre les deux tours de l’élection présidentielle. Non, la liste est longue et le peuple s’en souvient.

- Le bon sens, l’intelligence et la bonne méthode

Rien par expérience ne peut s’opposer à une vague déferlante d’un océan. Et j’espère que les autorités chercheraient mieux à gérer l’accueil réservé au Président WADE au lieu d’user de ruses pour l’interdire. A l’évidence et aux faits, rien ne pas s’opposer ; par conséquent, laissons les Sénégalais accueillir par reconnaissance, amour et dans le cadre de la démocratie, leur Président.

Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l’Etat de droit et la liberté de manifestation dans la sécurité.

Mané Moussa de la Cellule de Communication ASS-Kaw France

24.Posté par litto le 21/04/2014 22:54
force reste a la loi
c un citoyen comme les autres passible devant les tribunaux

23.Posté par Pickpocket le 21/04/2014 22:48
Va te cacher! Nous qui t'avions elu en 2000, nous t'avons completement VOMI. Va te cacher momie.

22.Posté par Wade A le 21/04/2014 22:22
il ne pense qu'à son fils. il ne fait cela que sortir son fils de prison. il le dit lui même sans scrupule.les autres ne l'intéresse pas. il continue à penser que seul Karim peut s'opposer à Macky ! quelle catastrophe. c'est à se demander si ce vieillard FAIT SES ABLUTIONS ET PRIE !

21.Posté par verite le 21/04/2014 22:13
CE VIEUX EST UN VRAI SATAN, VU SON AGE 87 ANS TOUT PRES DE LA TOMBE, IL VEUT METTRE LE SÉNÉGAL DANS LE DÉSORDRE AVANT DE MOURIR ;CHERS SENEGALAIS NE TOMBONS pas SUR LES PLANS SATANIQUES DE WADE

20.Posté par amy le 21/04/2014 21:28
Way bougnou sonale Maguette rek ga yaw yako senegal bamou yakou

19.Posté par Diafraa le 21/04/2014 20:22
Nékhoul ba nèkhoul mai gorgui limou wakh lép deug la

1 2


Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016