ALICIA KEYS TOUCHÉE PAR LE DRAME DU PETIT AYLAN, L'ENFANT SYRIEN DÉCÉDÉ SUR UNE PLAGE

Alicia Keys a été touchée par l'image du petit garçon syrien échoué sur une plage turque. La chanteuse a posté un poème à ce sujet sur les réseaux sociaux.


Après Emma Thompson, c'est Alicia Keys  qui a pris position sur les drames qui sévissent en Europe. Maman de deux fils, Egypt et Genesis  avec son mari Swizz Beatz, elle a été particulièrement sensible aux images des migrants qui se noient en essayant d'atteindre l'Europe.

Elle est déterminée à instruire ses enfants sur l'état actuel du monde. Quoi de mieux pour un artiste que de coucher ses émotions sur le papier ? Apparemment rien. Dans un poème qu'elle a posté sur son blog lundi, elle a fait le bilan de sa vie. "Difficile à croire, l'été est terminé, et je pense beaucoup à ce que ma vie aurait pu être..., a-t-elle écrit. Mes enfants pourraient grandir dans certains endroits du monde, où mon quotidien serait d'essayer de trouver comment ils pourraient s'en échapper. Ça aurait pu être moi, dont l'enfant s'est retrouvé face contre sable au bord de la mer. Les tragédies nous font toujours dire que c'est assez".

Alicia Keys fait référence à la photo du petit garçon syrien de 3 ans, Aylan qui a été retrouvé sans vie sur une plage en Turquie, alors que sa famille avait l'intention d'aller au Canada. La chanteuse est consciente que l'immigration est un avantage pour la société et elle veut que ses garçons grandissent en le sachant. "Nous sommes tous là à travailler dur, a-t-elle expliqué. À essayer de trouver notre chemin, à chercher le rassemblement, un pays d'immigrants magnifiques. Sans briques, le maçon ne pourrait pas construire un mur, ce qui devient éventuellement votre chambre, où vous reposez votre tête. Et sans rouages, un ingénieur mécanique ne peut pas faire des machines. Nous sommes tous connectés. J'aimerais qu'on agisse plus ainsi..."

Alicia Keys a posté ce poème le week-end du Labor Day, qui est un jour férié aux Etats-Unis pour marquer la rentrée et la fin de l'été.

Vendredi 11 Septembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :