A Tambacounda : Abdoulaye Daouda DIALLO déclare la guerre aux trafiquants de drogue.


A Tambacounda : Abdoulaye Daouda DIALLO déclare la guerre aux trafiquants de drogue.
Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, M. Abdoulaye Daouda Diallo a présidé ce lundi 30 mai, dans la capitale orientale, la cérémonie de lancement de la Semaine nationale de sensibilisation et mobilisation sur les drogues, dont le thème est « Tous unis contre la drogue et le terrorisme, dans le respect des droits humains ».

Prenant la parole, il a affirmé que du fait du caractère transnational de ces deux fléaux, la coopération internationale est impérative, car il y a une responsabilité commune et partagée de tous les Etats. «  Le binôme " drogue et terrorisme " constitue une grave menace contre la paix et la sécurité internationales, et un accent particulier devrait être accordé à la prévention et à la sensibilisation en tant que piliers essentiels pour espérer atteindre des résultats significatifs dans la lutte contre la drogue. Cette priorisation de la prévention doit être aussi de mise contre le terrorisme devenu aujourd’hui la plus grave menace contre la paix et la sécurité internationales. Or, il est constant que des liens étroits existent entre la drogue et le terrorisme. »

Le Ministre de l’intérieur a cependant soutenu que la sensibilisation doit être une action quotidienne et permanente eu égard à la persistance du fléau et au caractère complexe et multidimensionnel de ce phénomène. « La réponse, poursuit le premier flic du pays, pour être efficace et efficiente doit être multiforme et articulée à la fois sur la prévention, la sensibilisation, la répression, la prise en charge médicale des usagers de drogues et la réduction des risques ».Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a annoncé qu’un plan d’action national de lutte contre la drogue est en train d’être élaboré par le Comité interministériel de lutte contre la drogue. « Ce plan va couvrir la période 2016-2020 et s’aligne sur celui régional de la CEDEAO, qui est prévu pour le même cadre temporel ». Et le Sénégal a opté pour la pénalisation des infractions liées à la drogue et la prise en charge médicale ne sera pas négligée non plus. M. Diallo a expliqué que la cérémonie de ce matin est une « belle opportunité d’inviter les autorités administratives, les élus nationaux et locaux et l’ensemble des forces vives du pays à s’investir pleinement dans la prévention et la lutte contre l’abus et le trafic illicite de drogues qui compromettent la santé des populations, en général et celle des jeunes en particulier alors que ces derniers doivent être les fers de lance de l’émergence de notre pays ». 

Il a lancé un appel aux populations pour un sursaut patriotique en collaborant avec les forces de défense et de sécurité et à constituer un rempart contre tous les périls qui compromettent la stabilité de l’Etat et la cohésion de la Nation. La cérémonie d’ouverture de la semaine nationale de sensibilisation et de mobilisation sur les drogues a connu un réel cachet populaire. Le ministre a également procédé au vernissage de l’exposition de la Police et de la Gendarmerie.
Mercredi 1 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :