45 ans ce 12 mars… Libre… Merci


45 ans ce 12 mars… Libre… Merci

Aujourd’hui, j’ai 45 ans. Je n’ai pas à me plaindre de ce que Dieu dans sa magnanimité m’a donné depuis cette nuit où je suis né à l’hôpital Abass Ndao. Je n’en retiens que les hommes et les femmes que j’ai croisés et qui m’ont toujours couvert d’affection. Je les remercie pour leur sollicitude, surtout lors de l’épreuve que je viens de traverser. Voici, en exclusivité, les pages que je leur ai consacrées dans « Ces goulots qui étranglent le Sénégal », mon livre qui paraît à Paris dans les prochains jours.  
 

« J’ai écrit ce livre sous les feux d’une épreuve. Pendant ces moments de doute et d’incertitudes, j’ai pu compter sur le soutien précieux de Baba Diaw ITOC. Du fait de sa discrétion légendaire, je le sais réfractaire à toute forme de publicité de ses bonnes actions. Je ne peux malgré tout pas m’abstenir de lui exprimer ma reconnaissance. Ma détention aurait été un calvaire sans son appui. On ne peut toutefois avoir pareil grand frère dans un pays et manquer de quoi que ce soit.

Abdoul Mbaye, qui est mon frère avant d’avoir été le Premier ministre du Sénégal, m’a prouvé que je suis à ses yeux un membre à part entière de la « tribu » du « pater » Kéba Mbaye.

Serigne Bassirou Mbacké Abdoul Khadre, porte-parole du khalife général des mourides, a envoyé deux énormes béliers à mon épouse à l’occasion des fêtes de Tabaski 2012 et 2013. Je saisis à sa juste valeur la portée symbolique de tels actes.
 

Mon ami Cheikh Amar m’a été d’un apport aussi discret que fraternel.
 

Macky Sall, le président de la République, ne s’est pas limité à me transmettre, par le biais de ses émissaires, des messages de soutien. Joignant le geste à la parole, il m’a, à deux reprises, apporté une assistance, dans le souci de préserver ma famille du besoin.
 

Son épouse, la Première dame Marième Faye Sall, s’est chargée d’acheter des cadeaux à mes enfants à l’occasion de Noël 2012. Je n’oublierai jamais ce geste destiné à des êtres qui comptent le plus au monde pour moi.
 

Lorsque la sordide affaire qui m’a conduit en prison a éclaté, des personnalités de ce pays ont multiplié les initiatives pour me protéger contre ce qu’ils ont trop tôt perçu comme une injustice. Elles ont tout fait pour m’éviter la prison, y compris des médiations avec la partie civile. Il s’agit de l’ancien ministre des Affaires étrangères Madické Niang, de l’administrateur de sociétés Me Mamadou Diop, de l’homme d’affaires Elhadji Mbaye Guèye, du président de la confrérie khadrya au Sénégal Cheikh Ousmane Diagne, du communicateur traditionnel Elhadji Mansour Mbaye… Je leur témoigne ma gratitude et mon attachement.
 

C’est connu : la prison est une épreuve salutaire qui permet à quiconque y entre de distinguer ses vrais amis de ses compagnons de circonstance. J’ai pu découvrir que l’inspecteur des douanes Babacar Diouf, le député Abdou Mbow, le magistrat Mouhamadou Bamba Niang et l’homme de média Pape Ngagne Ndiaye m’aiment vraiment. Pour des raisons que je garde pour moi-même, mille mercis à Babacar Touré, le directeur du Conseil national de régulation de l’audiovisuel, et à Babacar Ngom, PDG de la Sedima !
 

J’ai été touché par le soutien constant de la chanteuse Coumba Gawlo Seck, du patron de presse Bougane Guèye Dany, du journaliste El Malick Seck, de l’inspecteur du trésor Mamadou Oumar Bocoum, du leader syndical Cheikh Diop CNTS/FC, du professeur Mounirou Sy, de l’administrateur de sociétés Diagna Ndiaye, de l’écrivain Hamidou Dia, du chanteur Manel Diop, de l’ex-ministre d’Etat Karim Wade, de mon oncle Babacar Thiam, du prêcheur islamique Elhadji Moustapha Guèye, du promoteur de lutte Gaston Mbengue, du député Doudou Wade, de l’ex-ministre Mouhamadou Bamba Ndiaye, du chef d’entreprise Aimé Sène, de l’homme politique Serigne Mbacké Ndiaye, du parolier Salam Diallo, de l’homme d’affaires Tamsir Sokhna, de la journaliste Aïssatou Diop Fall, du professeur Mamadou Sy Tounkara, de l’ex-directrice générale Amy Samaké, du ministre-conseiller Youssou Touré, de mes confrères Mamoudou Ibra Kane, Alassane Samba Diop et Pape Alé Niang, des animateurs Pape Cheikh Diallo et Ahmed Aïdara...


Je remercie les meilleurs avocats du monde, ceux-là mêmes qui m’ont défendu avec brio et conviction, et réussi le plus essentiel : démontrer à la face du monde qu’un innocent a été condamné par une sorte de justice censitaire fondée sur un privilège de naissance. Maîtres Aly Fall, Mamadou Guèye Mbow, Abdou Dialy Kane, Malick Mbengue, Issa Diop, Abdoulaye Sadjo… ont rempli leur mission. Souleymane Ndéné Ndiaye, Premier ministre dans une autre vie, est venu me trouver en prison pour m’informer qu’il a reporté un déplacement sur Banjul afin de plaider en ma faveur à l’occasion de mon premier procès.


Lorsque, le 2 février 2013, deux gardes pénitentiaires (dont un neveu déclaré d’une personne en lien direct avec mon dossier) m’ont sauvagement agressé et arraché des dents, le chirurgien-dentiste Alpha Gaye, l’ophtalmologue Mamour Dieng et le neurologue Ibrahima Tine de l’hôpital Principal de Dakar ont réparé les graves dégâts causés à ma mâchoire, à ma vue et à mon cerveau. Le commandant Djibril Cissé, médecin militaire en service à l’Ecole de la police nationale, m’a par la suite posé dix dents. Je leur serai éternellement reconnaissant.

Merci à Serigne Diagne d’avoir tenu Dakaractu, dont tout le monde prédisait la mort suite à mon arrestation, mais qui est aujourd’hui devenu, par la grâce de Dieu, le média le plus influent du Sénégal.

 

Boubacar Diallo et toute l’équipe de « Un café avec… » méritent ma gratitude. Ils ont résisté, ont tenu et ont maintenu la série à sa position naturelle : celle de l’émission la plus regardée du pays.

Je remercie ces dizaines de milliers de Sénégalais et d’étrangers qui, inscrits dans diverses pages de soutien sur l’internet (Soutenons Cheikh Yérim Seck, Liberté pour Cheikh Yérim Seck, Tous derrière Yérim Seck…) ont dénoncé avec force arguments mon incarcération. Mais également et surtout ces nombreux anonymes, hommes et femmes, jeunes et vieux, qui ont fait la queue au tribunal comme à la prison pour me rendre visite et me réconforter. Un jour, au Camp pénal de Liberté 6, le directeur des ressources humaines des Industries chimiques du Sénégal (ICS) m’a dit : « Nous ne nous sommes jamais vus, nous ne nous connaissons pas. J’ai fait la queue au tribunal pour obtenir le permis de visite et devant cette prison pour vous voir. Je me suis donné cette peine parce que je vous ai entendu plus d’une fois prendre des positions courageuses pour défendre les intérêts du Sénégal. Voici ma carte de visite, y figurent tous mes contacts. Dites-moi tout ce que vous voulez, je le ferai volontiers pour vous. » Aminata Thiam Diallo, épouse du directeur de l’administration pénitentiaire, m’a témoigné d’une affection maternelle tout au long de ma détention. Si certains régisseurs et gardes ont des méthodes d’un autre âge, j’ai été marqué par l’humanisme et la culture des droits de l’homme de Mame Saliou Fall, directeur de la prison du Cap Manuel, et de Boubacar Diatta que Diadji Ndiaye a remplacé à la tête du Camp pénal de Liberté 6.


J’étais trop loin d’imaginer à quel point mes compatriotes m’aimaient. Un jour, devant le défilé ininterrompu de personnes de toute qualité, de tout âge, de tout statut social, pour me réconforter, mon codétenu Tamsir Jupiter Ndiaye, professeur de lettres doté du sens de la formule, m’a lancé : « Tu es l’enfant chéri du Sénégal. »
 

Tous les Sénégalais qui comptent, y compris ceux dont le statut le leur interdit, m’ont trouvé en prison pour me manifester leur sympathie. Qu’ils trouvent dans ces lignes l’expression de ma profonde reconnaissance ! »



(Par Cheikh Yérim Seck)
Mercredi 12 Mars 2014
Dakar actu



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

69.Posté par véridique le 16/03/2014 10:50
Je ne te condamne pas car je suis un homme pêcheur comme toi je ne suis un ange mais de grace tuas tort sur cette affaire tu as trompé la fille inoncente n'essaye de te montrer comme victime. Car tu le responsable. A y du respect pour la fille. Un des tes fans qui tu veut du bien mais qui véridique avec toi comme un ami.

68.Posté par isma le 12/03/2014 20:58
slt le fait de recevoir du monde dans la prison ne signifie pas que ces gens cautionnent 7 acte: c'est un GRAND PECHE. que vs avé commi.
Il est de notre devoir pr tout musulman de rendre visite à un proche; de le consoler, qd il est en situacio difficil. c 'est pareille. revisiter l'histoire des sains et leur comportement envers les peuples.vs comprné mieux..Il faut dabord rendre grace à ton seigneur qui vs a permi d'affronter 7 épreuve.
VIOL: C'est 10 ans de prison donc la clémence de la justice sénégalaise envers ces hommes ( politiques journalistes et autres bras long) pourtant aujod8 mm 3 citoyens senegalis ont été condamné à 10 prison ferme pour viol alors sommes nous dans kel pays. Justice à deux vitesses.

67.Posté par elhadji ndiaye le 12/03/2014 21:35
joyeux anniversaire cheikh yerim cet epreuve te rendra plus fort dans la vie

66.Posté par Deug le 12/03/2014 18:14
du n' importe quoi!

65.Posté par wade=0 le 12/03/2014 15:59
pourquoi vous ne publiez pas mon commentaire:

La lecon dans tout cela est qu'il ne faut pas faire a la fille d'autrui ce que tu ne veux qu'on fasse a ta fille. L'honneur est sacre chez Allah et doit l'etre aussi chez les homme meme si on est pas de souche noble. Deux ans, c'est un prix tres faible pour ce que vous avez vous meme reconnue avoir fait et si on suit la loi d'Allah toi ne devrait pas etre ici pour feter cet anniversaire. Si la fille et son pere ne te pardonnent pas, ces deux ans ne feront pas le compte chez Allah et tu risque d'avoir des troubles a yawmal khiyam, donc il faut surtout pas les offenser en parlant d'injustice. S'il y un injuste c'est bien toi enver la vierge, son pere, sa maman, tes deux femmes, tes enfants, envrers les musulmans choques par ton act, et envers Allah. Le bon attitude est de demander pardon plutot de dire ces choses. Dieu est maitre en toute choses.

64.Posté par ngouda gueye le 12/03/2014 16:43
dolila sante yalla bubakh yalla na done ak rakhss ci yaw ta may gods fane ak wer lepay bakh sekc dieredieff.

63.Posté par une fan le 12/03/2014 14:44
happy birthday a toi mon jumeau !!'j jai tjrs exprimé mon desaccord et desarroi apres sa condamnation . face aux gens qui ;jouant aux moralistes qui lui jettaient la pierre . le bon sens ne saurait tolerer cette chasse a la sorciere dont il a été victime .c'etait plus lhomme qui etait jugé et non les faits car le droit n'a pas été dit . CETAIT LA MORALE QUI ETAIT MISE EN EXERGUE AU DEVANT DE LA SCENE . .la justice subjective me siderait .Je ne pouvais accepter que la morale prenne le dessus sur le droit ..n'empeche aujourdhui je ne comprends toujours pas le sens de cette contribution encore moins la liste de toutes les autorités qui lont soutenu .un remerciement plus discret aurait été plus judicieux . ils tont soutenu dans le soutoura .tu pouvais te limiter a le faire dans le soutoura.un appel ou un mot aurait suffi . face a cet etalage de carnnet dadresse qui sent plus larrogance; le voyeurisme et le mépris face au citoyen lamba , jai honte .La encore tu donnes raison a tes pourfendeurs .HIER LA MORALE TAVAIT CONDAMNE .AUJOURDHUI ENCORE ELLE TE CONDAMNE .et donne raison a tes pourfendeurs .Hier tu decriais la justice a deux vitesses fondés sur le paternalisme (cf, boubou taall) aujourdhui tu fais lapologie de cette meme justice qui elle est basee sur le carnet dadresses

62.Posté par A.K.TOURE le 12/03/2014 14:34
Qu' ALLAH nous Préserve et nous guide !!!!!

61.Posté par kamara le 12/03/2014 14:24
joyeux anniversaire a toi cheikh yérim seck c vraiment ta lettre de remerciement est vraiment triste j'ai meme pleuré courage dou dar natou yalla reka la moi je suis une handicapée qui faisait toujours des priére pour toi dieu est bon et grand courage yal na nga gouda fane

60.Posté par amy le 12/03/2014 14:23
wakhonenala day nakhe tè dina bakhe li diardiare rek la wone yaw yalla mo defe lolou koula khamoule sakhe beugue la comme mane khamoumala wayè daga moussa done sama idole

59.Posté par kamara le 12/03/2014 14:21
joyeux anniversaire a toi cheikh yérim seck c vraiment ta lettre de remerciement courage dou dar natou yalla reka la moi je suis une handicapée qui faisait toujours des priére pour toi dieu est bon et grand courage yal na nga gouda fane

58.Posté par til le 12/03/2014 14:18
wakhe thi moye nga toube ta délou thi yalla. Tous ceux que tu cites et qui sont venus te voir n'effecanr en rien le gros péché que tu as commins.

57.Posté par Daji le 12/03/2014 13:44
Courage frère, cette épreuve te grandit.ne sois surtout pas revanchard car tu n es pas du lot des faibles et le plus beau est devant toi. Je salue ton courage et la claire conscience de la partition historique que tu dois jouer pour ce pays.

56.Posté par dioufaagnohoobaye le 12/03/2014 13:30
J'ai senti et émergé une grande émotion en parcourant tout au long de votre publication. De tels remerciements prouvent que tu dégage une grande gentillesse. Mais, dans tout ça, ou est passé Boubacar Diallo de la TFM, lui qui n'a pas pu maintenir ses larmes lors de votre premier procès. bien vrai qu'il fait parti du groupe de "Café avec" mais je crois qu'il mérite plus de gratitude de ta part.

55.Posté par DMX le 12/03/2014 12:01
La question la plus importante c'est de savoir si tu as fait ou pas. Si tu as fait, préservatif, coït ou je ne sait quoi, alors ce qui t'es arrivé est un châtiment. C'est ça le plus important, tout le reste n'est que conjecture. Car c'est ta relation entre Dieu et toi.
Cependant, je ne te souhaite pas du tout ce qui t'es arrivé.

54.Posté par comptesse le 12/03/2014 11:50
Salam Yerim,

Je vous suis depuis le temps de médias d'Afrique sur RFI , je suis souvent tombée sur vos chronique sur JA et je suis une fidèle lectrice de dakaractu et ceci, depuis ces premières heures.

Sur ce qui s'est passé, je n'en discute pas il me semble que c'est une relation entre 2 "adultes" (epargnez moi la thèse qu'elle n' a pas encore 18 ans) concentants malhereusement vous êtes le seul à payer de cet acte extra conjugal.
Je ne me fais pas de la peine pour vous mais je me mets juste à la place de vos épouses mais surtout de vos enfants car cela n'a pas dû être facil pour eux d'être pointé du doigt dans la rue, payer cash les erreurs des parents (qu'ils n'ont pas choisi).
Je ne doute point que cette épreuve vous a fortifié et mûri quant à moi je reste toujoursq admirative du professionnel et du site web, la preuve en est quand il y'a doute ou rumeur je me suis souvent dite "si CYS etait là on aurait eu les câbles weakileaks..."
Bonne continuation

53.Posté par linguere le 12/03/2014 12:32
Joyeux anniversaire Yerim. Tu sais Yerim personne ne peut échapper à son destin .Comme tu le dis cette épreuve t'as permis de connaître tes vrais et faux amis. Cette épreuve tu ne l'as pas vécu seul.Tu l'as partagée avec des personnes que tu ne connais même pas.Bon vent à toi et bonne continuation

52.Posté par bibson le 12/03/2014 11:22
c'est bien d'exprimer sa gratitude mais nous devons rester concentre sur l'essentiel. tous les gens que tu cites ici ne doivent pas et certainement ne cautionnent pas ce pour lequel tu as ete expedie en prison. M SECK, tu as faute devant Dieu et la masse. c'est certifie. ce n'est pas la peine de vouloir sortir pas la grande porte car ce que tu as fais est condamne par la religion et la morale. Aujourdhui je suis decu par votre comportement, tout ce que vous devez faire c'est :
demander pardon au peuple senegalais
demander pardonner au bon dieu
quitter la sphere publique pour de bon
c'est cela assumer ses betises

51.Posté par SANE le 12/03/2014 11:13
Joyeux anniversaire Cheikh Yérim. Que Dieu continue de veiller sur toi. Je t'ai toujours apprécié et lorsqu'un jour un ami m'avait dit qu'il y aura Cheikh Yérim qui sera l'invité des Anciens de l'UGB et c'était en 2010-2011 j'ai tout laissé pour être au premier rang dans une salle de classe à l'UFR SAT. Et les mots que tu avait laissé dans cette salle continuent de raisonner dans ma tête. Sache que mon affection pour toi est sans limite. Que soient remerciés tous ceux qui s'évertuent pour la justice et pour l'avenir du SENEGAL

50.Posté par Mina le 12/03/2014 11:58
De loin ou de pres jai priee pour qu'un jour le bon dieu puisse vous faire sortir de cette prison comme tant d'autre innocent. 42ans ce n'est pas 25ans ni 30ans dieu vous a donnez longue vie faite tout pour lui rendre grace car pour moi seul les grands hommes font la prison,c'etais juste une etape de votre vie alors continuez a vous battre et a allez de l'avant pour votre famille, vos amis et vos admirateurs. De ma part vous etes un exemple. JOyeux anniversaire sante et continuez a aller de l'avant et un petit conseil ne soyez pas celui qui partout ou il passe on vous dit 'ndeysane ou massa' soyez fort et dite vous que vous avez passee cette etape evitez qu'on vous invite tout le temps a la tele pour vous demandez comment avez vous vecu la prison. bon c juste pour moi un moyen de montre qu'on est fort

1 2 3 4


Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016