Zones des Niayes : Une étude menée par le Service National d'Hygiène révèle une présence de bactéries dans les légumes vendus.


Zones des Niayes : Une étude menée par le Service National d'Hygiène révèle une présence de bactéries dans les légumes vendus.
Dans son rapport suite à une étude menée dans les marchés et les grandes surfaces dans les régions  de Dakar, Thiès et Louga, le Service national d’hygiène (SNH), révèle la présence dans les légumes vendus dans la zone des Niayes et dans certaines grandes surfaces de Dakar, de bactéries à l’origine de certaines maladies diarrhéiques. 

Par ailleurs, l'étude révèle une "forte prévalence" au niveau du persil, de la salade et de la menthe, a précisé Maïmouna Sow Kâ du Service National d’Hygiène. Selon toujours Maïmouna Sow, les enquêteurs ont visité 16 lieux, pendant six mois, de septembre 2020 à février 2021. Et sur les 871 échantillons analysés 108 sont revenus positifs, soit un taux de prévalence de 12,39%. Ce qui pourrait s’expliquer par l’utilisation des eaux usées et les fientes d’oiseaux comme amendements, les fumiers, la présence de faune, la poussière et le péril fécal, a expliqué Mme Kâ, ingénieur en hygiène publique.

En outre, Maïmouna Ka rappelle que les salmonelles ubiquistes peuvent survivre plusieurs semaines en milieu sec et plusieurs mois dans l’eau et se retrouvent fréquemment dans les milieux aquatiques pollués, dans les sols après contamination par les déjections animales... 
Vendredi 7 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :