ZIGUINCHOR : 72 H de grève et sit-in des élèves sages-femmes et élèves-infirmiers d’État du CRFS


ZIGUINCHOR : 72 H de grève et sit-in des élèves sages-femmes et élèves-infirmiers d’État du CRFS
Sit-in, aujourd’hui, des élèves du Centre Régional de Formation en Santé (CRFS) de Ziguinchor, qui est un établissement public d’où sortent, après 3 ans de formation, des sages-femmes et des infirmiers d’État. Ils ont procédé à un arrêt des cours tous niveaux confondus pour, disent-ils, « dénoncer nos très mauvaises conditions d’études ».
Après avoir tenu une assemblée générale expresse, ces élèves ont décrété un mot d’ordre de grève de 72 heures renouvelable.
Selon l’une de leurs porte-parole, Ndèye Awa Seck, « les conditions dans lesquelles nous étudions sont très mauvaises ». A titre d’exemple, « notre école qui est une école de formation n’a même pas de connexion Wi Fi, nous n’avons ni imprimante ni photocopieuse en bon état, nos chaises sont en si mauvais état que nous avons du mal à nous y asseoir pour étudier correctement, pis encore, elles sont en nombre insuffisant ».
Pour étayer leurs propos, ces élèves sages-femmes d’Etat et élèves-infirmiers d’État ont montré aux journalistes des chaises cassées et des nattes dans les salles de classe. Ils ont d’autre part fait cas de leur bus scolaire qui est visiblement en état de délabrement très avancé. « A ce propos, nous n’avons pas de bus car notre bus scolaire est à l’arrêt depuis plusieurs années maintenant, vraiment rien ne marche ici, pas même notre vidéoprojecteur qui projette des images floues ; nous travaillons dans des conditions anormales ; nous avons besoin être secourus avant que cela ne soit trop tard », a déclaré Ndèye Awa Seck.
Ils ont également déclaré ne pas avoir de tableau en bon état devant permettre le déroulement correct des enseignements-apprentissages au sein de l’établissement public.
Parlant justement des enseignements-apprentissages, Zakarya Barry, l’autre porte-parole des élèves-infirmiers d’État, a déclaré : « nous n’avons plus de professeurs car l’État ne paie pas les professeurs qui viennent enseigner dans ce centre de formation, en plus, nous les élèves n’avons pas reçu nos bourses depuis le mois d’octobre et puis au sortir de la troisième année, on ne nous donne pas une licence alors que nous sortons avec le bac+3 ».
A l’en croire, « c’est la raison pour laquelle nous avons décrété un mot d’ordre de grève de 72 H renouvelable, nous demandons au ministre de la santé de résoudre l’ensemble de nos problèmes à défaut de quoi nous allons paralyser complétement les cours ».
Le CRFS de Ziguinchor compte actuellement plusieurs dizaines d’élèves sages-femmes et infirmiers. En raison de la non-organisation du concours, il y a deux ans, il compte actuellement une promotion en première année et une autre en troisième année.
Lundi 29 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018