Yène / bradage du foncier : les populations interpellent le chef de l’État et alertent l’opinion

Le 12 janvier 2015, le président de la République du Sénégal, M. Macky Sall avait pris deux décrets mettant en place deux pôles urbains, celui de Daga Kholpa et celui de Yène, sur une superficie globale de 3.292 ha, dont 1.186 ha dans l’espace communal de Yène. À l’intérieur de cet espace, l’État a décidé de la création d’une zone d’aménagement concertée. Les populations se sont par la suite soulevées contre les services de l’État qui avait décidé d’y installer M Malick Mbengue. Des manifestations qui avaient failli déborder avec l’intervention de la DSCOS, obligeant le sous-préfet de Bambilor de suspendre tous les travaux sur le site.
Cependant, des affectations de terres à des promoteurs se poursuivent et poussent les populations à sortir pour alerter le chef de l’État et l’opinion publique. Par la voix de leur porte-parole, M. Mame Bakhaw, ils demandent au chef de l’État de revenir sur les deux décrets cités plus haut, de freiner l’accaparement des terres par des promoteurs qui sont soutenus par les services techniques de l’État (urbanisme, cadastre et Impôts et domaine). « M. le président laissez-nous nos terres », lancent-ils...


Mardi 16 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :