Vote de la loi d'orientation régissant la réforme du transport : Les chauffeurs déplorent leur exclusion.


Les chauffeurs déplorent leur non-implication dans le vote de la loi d'orientation du secteur du transport. Ils soulignent que les acteurs n'ont pas été concertés. " La loi d'orientation de 2003 est devenue caduque et au moment de renouveler, on devrait reconvoquer ces mêmes acteurs", précise t-il.

Cette loi d'orientation fait mention des textes qui encadrent et régissent l'âge des véhicules, le code de la route, etc...

D'après le président des taxis urbains du Sénégal, avant de faire voter cette loi, il faut la faire parvenir aux acteurs pour observation et avis.

Pour lui, cette loi les engage tous et s'applique aux acteurs du transport, d'où la nécessité de concertation et de dialogue.
Vendredi 28 Août 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :