Visite du secrétaire d'État américain à Dakar : 5 accords de partenariat ont été signés entre les États-Unis et le Sénégal.


Le secrétaire d'État Américain Mike Pompeo, en visite au Sénégal pour une durée de 48h, était aux côtés du ministre de l'économie du plan et de la coopération, Amadou Hott, pour assister à la signature de cinq accords de partenariat entre les États-Unis d'Amérique et le Sénégal.   

Le secteur sanitaire, les logements, la voirie, l'éducation et l'augmentation du taux d'électrification au Sénégal sont au menu de ces accords de coopération.

C'est ainsi que Betchel, une entreprise américaine et l'Ageroute, l'agence sénégalaise de travaux et de gestion des routes, ont signé un protocole d'accord pour la construction d'une autoroute ultra-moderne de 165 kilomètres. Une autoroute qui devrait rallier la capitale sénégalaise, Dakar à Saint-Louis. Ce projet devrait permettre la création de 4000 emplois sénégalais et près de 1500 emplois aux USA. 

Toujours dans cette série d'accords paraphés ce dimanche 16 février, le groupe ABD, une entreprise basée à Philadelphie, a signé un protocole d'entente avec le ministère Sénégalais de l'Économie, du plan et de la coopération, pour un mécanisme de financement des projets d'infrastructures sociales. Un dispositif qui devrait permettre au Sénégal de poursuivre certaines de ses plus hautes priorités de développement en matière d'éducation, d'infrastructures, de logements, et dans le domaine des soins sanitaires.  

Par ailleurs, un protocole d'accord signé concerne la SENELEC et le groupe Weldy Lamont dans le cadre de l'élargissement du réseau électrique.

Enfin GE, une entreprise américaine technologique iconique, a signé deux protocoles d'entente avec des agences de gouvernement sénégalais : La SENELEC et le FONSIS.

L'un de ces protocoles est axé sur la modernisation des centrales électriques pour augmenter l'accès à l'électricité en utilisant les ressources en gaz du Sénégal. L'autre, dans le secteur des soins sanitaires, devrait contribuer à donner l'accès aux populations sénégalaises à un équipement technologique de premier plan pour le diagnostic. C'est dans ce sens qu'une structure de formation pour le secteur de l'électricité Sénégalais et un centre médical pour les patients brûlés seront mis sur pied.  
Dimanche 16 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :