Visite du chef de l’Etat en Casamance : Ansou Sané bombe le torse et “fusille” Ousmane Sonko


À 72 heures de la visite économique du chef de l’État en Casamance, le directeur général de l’Agence nationale pour la relance des activités en Casamance (Anrac) salue les “progrès” que le président de la République a fait dans la région méridionale du pays. Ansou Sané, en réponse à Ousmane Sonko, le président de Pastef, après la diffusion d’une vidéo, répond “quand ils n’ont pas de programme, il faut défendre son candidat par ses réalisations”. Il liste égrenera les réalisations de son mentor Macky Sall en Casamance avant de revenir sur le sens de la visite du chef de l’Etat en Casamance. “Cette seconde visite du président de la République en Casamance vient confirmer l’intérêt et l’ambition qu’il porte à la région. Cela après avoir relevé un certain nombre de défis : la paix avec cette longue accalmie et le retour de la libre circulation des personnes et des biens; le regain d’un certains dynamisme au plan économique ; le défi du désenclavement qui fait partie d’une des causes principales du conflit; sur le plan économique à l’image du tourisme avec toutes les lois adoptées, le dragage du fleuve Casamance d’où les retombées sont visibles sur le chiffre d’affaires de l’anacarde qui tourne autour de 50 milliards; sur le plan de l’énergie qui est notre facteur de production, des efforts ont été faits depuis 2014 pour améliorer les capacités de production de la centrale de Boutoute; … autant de défis relevés sous son magistère”, plaide le patron de l’Anrac.

C’est pourquoi, dit-il avec assurance, ” aujourd’hui s’il doit revenir pour lancer un certain nombre de chantiers importants pour la région, cela dénote l’intérêt pour toute la Casamance qui doit se mobiliser pour l’accueillir... ” 

En marge de tous ces acquis et du programme de projets que le chef de l’État doit annoncer, Ansou Sané reste toujours sur sa faim. Il a des attentes pour sa Casamance. “Nous attendons au-delà des projets qui seront lancés, que d’autres efforts soient faits pour davantage booster l’économie de la Casamance. Nous nous réjouissons de la création de l’agropôle de Adéane qui va créer huit mille emplois. Un projet dont le financement est acquis tourne autour de 66 milliards et qui va favoriser l’essor des filières comme la mangue et l’anacarde”, annonce-t-il.    
Mardi 16 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :