Visé par une éventuelle plainte des Tidianes : Marcel Mendy accuse Habré d’en tirer les ficelles


Visé par une éventuelle plainte des Tidianes : Marcel Mendy accuse Habré d’en tirer les ficelles
Le bras de fer entre Hissène Habré, l’ancien président Tchadien et Marcel Mendy, l’ancien coordonnateur de la Cellule de communication des Chambres africaines extraordinaires (Cae) est loin de connaitre son épilogue. Après un duel devant la justice, remporté par le journaliste Marcel Mendy, voilà que surgit une plainte des jeunes tidianes qui viserait celui-ci. Une plainte pour un passage contenu dans son ouvrage qui fait état de la contribution de l’ordre de 200 millions du président Habré pour la construction de la mosquée de Tivaouane, qu’entendent porter ces jeunes réunis autour d’une Convention nationale.
 
Contacté par Dakaractu, M. Mendy, dit avoir servi une réponse via sa page Facebook. Sur cette plateforme, il a accusé le président Habré d’être celui-ci qui a orchestré tout cela pour le mettre en mal avec la communauté tidiane. Une démarche qui intervient après que les avocats de l’ancien Homme fort de Ndjaména a ‘’vainement tenté d'empêcher la diffusion, la distribution et la vente de mon livre intitulé "Affaire Habré entre ombres, silences et non-dits". Hissène Habré cherche maladroitement à me mettre en mal avec la communauté tidiane. Il excipe de sa contribution au financement de la grande mosquée que j'ai évoquée dans ledit livre, en présentant ce passage comme une offense à la communauté tidiane (Cf la Une de Dakartimes du lundi 20 mai 2019)’’, a-t-il alors écrit en réponse à ces jeunes.
 
Conscient de la gravité de tels faits, il prévient qu’il n’est pas de nature à jeter en pâture l’honneur d’une autorité religieuse : ‘’Je tiens ici et maintenant à lever toute équivoque sur ce point. Il n'a jamais été, n'est pas et ne sera jamais question pour moi d'attenter à l'honneur d'aucun dignitaire religieux du Sénégal quelle que puisse être son appartenance. Mon éducation et ma conception du vivre-ensemble ne me le permettent pas. Qui plus est, je compte de nombreux amis au sein de la communauté tidiane et dans les autres. Je n'ai donc aucun intérêt à m'aliéner leur estime et leur considération’’.
 
Mieux, il a précisé que ‘’la tentative de semer le discorde et la confusion entre nous est vouée à l'échec. Tout comme la tentative de s'abriter "courageusement" derrière les guides religieux, pour mener un combat d'arrière-garde par procuration’’. Ce, avant d’inviter le président ‘’Habré et ses sbires’’ à se le tenir ‘’pour dit, une fois pour toutes’’. 


 
Mardi 21 Mai 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :