Virus « Omicron » : le Sénégal devrait-il surveiller les vols à destination de son territoire?


L’autorité en charge de la santé, au regard de la situation actuelle de la pandémie, avait pris la semaine dernière, de nouvelles mesures au niveau des frontières aériennes. En effet, à la faveur de la production des certificats de vaccination avec QR, les voyageurs de nationalité sénégalaise entrant au Sénégal et tout autre ressortissant d'un pays ayant accepté le certificat de vaccination du Sénégal, sont autorisés à présenter aux services de contrôle aux frontières, un certificat de vaccination avec QR ou un test RTP-PCR les concernant.  Pour tous les autres voyageurs, les dispositions antérieures restent inchangées, notamment l'obligation de présenter un test RTP-PCR NÉGATIF datant de moins de cinq jours. Mais ça c’était avant l’apparition il y a quelques jours du nouveau variant du coronavirus Omicron. Il s'agit de la version la plus fortement mutée découverte à ce jour.
 Le royaume Chérifien au vu de la situation actuelle du virus a posé une mesure plus radicale. Tous les vols directs de passagers à destination du Royaume, pour une durée de deux semaines, à compter du lundi 29 novembre 2021 à 23h59 ont été suspendus.
Si notre pays déjà économiquement fortement impacté par les mesures prises l’année dernière, ne peut pas se permettre de poser les mêmes actes que le Maroc, des vols à destination de l’Afrique australe ne devrait-il pas faire l’objet d’une surveillance plus accrue? L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé que le risque lié au variant Omicron du coronavirus SARS-CoV-2 est « très élevé » à l'échelle mondiale, notamment du fait de la grande probabilité qu'il se répande à travers le monde.
Dans une note technique adressée à ses 194 États membres, rendue publique dans la nuit, l'organisation souligne que les nombreuses mutations caractéristiques de ce variant pourraient lui conférer un avantage pour échapper à la réponse immunitaire (post-vaccination ou post-infection) voire une transmissibilité accrue, ce qui suggère un risque "élevé" qu'il se propage davantage à l'échelle mondiale.
L'Afrique du Sud, où a été détecté le nouveau variant du Covid-19 a aujourd’hui regretté les restrictions de voyage sur le continent. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Clayson Monyela a jugé "triste" et "regrettable" que certains pays africains suivent le vent de panique et imposent des restrictions de voyage sur le continent.
Lundi 29 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :