Violences faites aux femmes : Des organisations féminines évoquent un manque de moyens pour les combattre.


La recrudescence des agressions dont sont victimes leurs semblables tous les jours, au Sénégal, et le manque de moyens pour soutenir leurs projets, a poussé des organisations de femmes à se mettre autour de la table. Une rencontre de 3 jours ouverte aujourd’hui à Dakar qui a regroupé 25 organisations féminines venant des 14 régions du pays, à travers un atelier de validation des documents stratégies du projet ‘’Voix et leadership de femmes au Sénégal (Vlf)’’.
 
Un atelier qui regroupe les 25 organisations, a dit le chef du projet Vlf Mme Kandji Woré Ndiaye, en marge de la rencontre. Elle a précisé que ‘’pour la première fois, les différentes organisations dans les 14 régions du Sénégal se sont retrouvées pour pouvoir harmoniser leur compréhension du projet ; permettre aux femmes et filles de mieux exercer leurs droits et de faire progresser l’égalité des sexes, travailler ensemble et valider le document stratégique du projet, y compris la stratégie suivi-évaluation, la stratégie de communication qui sont des éléments importants en terme de mise en œuvre de projets et de programmes’’.
 
‘’Les organisations sont là. Elles travaillent depuis belle lurette. Aujourd’hui, on a remarqué une recrudescence des violences faites aux femmes. Le problème est que les organisations ne sont pas assez outillées et au niveau institutionnel, elles ont beau avoir de la volonté, elles n’ont pas assez de ressources et ne sont pas assez capacitées pour pouvoir aller sur le terrain et mieux faire ce qu’elles ont à faire depuis des années’’, a déclaré Mme Kandji, après la cérémonie d’ouverture de la rencontre. Celle-ci a aussi relevé certains objectifs de cette rencontre qui a réuni près environ 70 personnes dont des personnes ressources et représentants d’organisations.
 
‘’Le mouvement féminin est essoufflé et   les organisations de femmes ont besoin d’être soutenu autant au niveau institutionnel que dans la mise en œuvre de leurs mandats pour améliorer les conditions des femmes et des jeunes filles à travers le pays. L’autre chose aussi est qu’il y a un travail à faire pour voir les innovations apportées pour changer les stratégie’’, a-t-elle confié.
 
Selon elle, c’est dans ce cadre que ce projet qui existe dans 28 pays à travers le monde, a été initié ici au Sénégal. Financé par ‘’Affaire mondial Canada’’, il vise l’exercice accru des droits des femmes à travers le pays. À travers 3 points particuliers : Il s’agit d’abord de renforcer des organisations de femmes qui travaillent dans ce cadre-là; les aider dans leurs mandats pour qu’elles puissent offrir de meilleures services dans la défense des droits des femmes et des jeunes filles et enfin initier un plaidoyer, pour donner de la force et du souffle aux mouvements féminins pour pouvoir leur permettre d’atteindre leurs objectifs en termes d’amélioration des conditions des femmes’’. 
 
Il s’agira enfin, selon elle, ‘’pour ces organisations, de discuter et échanger pour savoir sur quelle base aller de l’avant dans la mise en œuvre de ce projet. Et on sait que la synergie est très importante. Pendant longtemps les organisations ont essayé de travailler de manière séparées. Nous avons ensemble besoin de plus de réseaux et d’organisations qui travaillent ensemble pour pouvoir arriver, en tout cas, à des résultats probants’’, a-t-elle indiqué.
 
Mme Kandji a tenu à parler, également, du contexte dans lequel ce projet a été initié. Selon elle, ‘’connaissant la réalité du terrain, le mouvement féministe a été là. Le mouvement des femmes a travaillé pendant très longtemps à améliorer les conditions des femmes et a eu vraiment des acquis’’. Malheureusement, dit-elle pour le regretter, ‘’les femmes n’ont pas eu assez de financements dans leurs organisations. Le mouvement féminin est essoufflé et nous savons que les organisations ont besoin d’être soutenues autant au niveau institutionnel que dans la mise en œuvre de leur mandat pour améliorer les conditions des femmes et des jeunes filles à travers le pays’’. 
 
Vendredi 25 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :