Violences dans l’espace politique / Soham El Wardini largue ses bombes : « Je ne répondrai à aucune invective ou pique politique… Le débat de bas étage ne m’intéresse pas… »


En déphasage avec certains principes pour gagner la confiance des Dakarois, la candidate à la ville de Dakar balaie d’un revers de main toute initiative qui révulse : « Je ne serais jamais dans le débat de bas étage et je ne répondrai à aucune invective, ni pique politique », a martelé le maire sortant de la ville de Dakar dans un entretien accordé ce lundi au quotidien l’observateur.

Pour Soham El Wardini, la responsabilité des hommes politiques doit permettre aux jeunes particulièrement de se bonifier à travers des actions de développement et non dans une dynamique rebelle ou revancharde : «  Nous avons le devoir et la lourde responsabilité de servir de modèles aux jeunes générations », confira-t-elle tout en rappelant que l’importance pour les électeurs, c’est d’écouter les programmes qui doivent être conduits pour les collectivités.

« Le débat doit être programmatique. J’invite tous les candidats à un débat de programme car c'est sur cela que nous attendent les électeurs pour faire leur choix », renchérit le maire qui entend faire partager sa vision du Dakar de demain basé sur un programme qui sera dévoilé à l'ouverture de la campagne. Notre ambition, c’est de faire de Dakar une ville propre, verte et sobre en carbone, une ville sûre et apaisée et où il fait bien vivre. Cependant, il appartiendra aux  dakarois de juger de ma légitimité à présider aux destinées de notre chère capitale »,  conclut la candidate de l’Union Citoyenne Bunt Bi à Dakar.
Lundi 22 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :